Amiens – Angers (Ligue Magnus, 26e journée)

237

C’est une vraie claque que les Gothiques ont reçu à l’île Lacroix en s’inclinant 8-1 face au voisin rouennais ce vendredi. Toujours amputé de ses trois internationaux juniors Bruche, Plagnat et Coulaud, ainsi que de deux joueurs majeurs que sont Joey West et Spencer Edwards, Amiens se présente face à des Ducs d’Angers en pleine confiance après leurs succès à Grenoble et face à Gap cette semaine. Choc au sommet au Coliseum ce dimanche après-midi entre le deuxième et le troisième du championnat de Ligue Magnus. Quatre petits points séparent les deux équipes avant ce match, les Ducs vont-ils creuser l’écart face à des Gothiques qui se doivent de réagir après la déroute de vendredi ?

L’entame de match est très équilibrée et les équipes se testent mutuellement. Pendant la pénalité contre Clément Masson pour crosse haute (3’50), le jeu en infériorité des Ducs est bien en place et les angles de tirs laissés sont minimes. Clément Masson écope d’une nouvelle prison, pour obstruction cette fois (6’11). Cette fois le danger est permanent sur la cage angevine, Bélisle, Giroux et Halley sont à deux doigts d’ouvrir le score mais le palet n’est pas décidé à rentrer. Les Angevins sont décidément trop engagés en ce début de match, Olivier Latendresse est sanctionné pour une crosse haute (8’24), Brennan Sonne prend son temps mort juste après cette pénalité pour remobiliser son groupe. Jérémie Romand alerte Hardy une première fois, puis c’est au tour de Cain Franson de prendre sa chance, son tir termine entre les jambières de Florian Hardy (1-0, 9’39). Ce début de match est très engagé avec beaucoup de coups échangés entre les deux équipes.

Angers réplique avec un lancer à la bleue de Neil Manning qui termine dans le casque d’Henri-Corentin Buysse qui avait perdu de vue le palet (11’26). C’est au tour des Gothiques d’être pénalisés avec un accrocher signalé contre Philippe Halley (12’51). La plus grosse occasion est pour autant amiénoise avec une échappée de Michael Babcock qui ne trouve pas le cadre face à Hardy. Angers se montre tout de même dangereux avec un lancer de Neil Manning qui donne du fil à retordre à la défense amiénoise (14’15). Beaucoup de pénalités dans ces vingt premières minutes, c’est au tour de l’ancien Amiénois Marius Serer de faire un tour au cachot pour dureté (16’13). Le joker Evan Richardson est proche d’ouvrir son compteur sous le maillot des Gothiques, mais Florian Hardy lui ferme la porte. C’est au tour de Bault de prendre sa chance, mais le masque du cerbère angevin sort ce palet. Le robuste défenseur Dan Gibb est sanctionné pour un cinglage peu avant la fin du tiers (19’39), ce qui laisse le temps à Danick Bouchard de déclencher un shoot puissant dans sa position préférentielle, mais Buysse se déploie de tout son long pour détourner ce palet à côté de ses filets. Vingt minutes très intenses ont donné le ton de ce match à enjeu.

Angers commence le deuxième acte en supériorité numérique. Et malgré un bel effort de la défense amiénoise qui bloque trois lancers à la suite, la rondelle revient dans la crosse d’Olivier Latendresse qui n’a plus qu’à la pousser dans le but vide (1-1, 21’25). Amiens ne se facilite pas la tâche avec un cinglage sifflé contre Jérôme Verrier (22’44). Les Ducs peinent à s’installer mais profite des espaces pour partir à deux contre un avec Patrick Coulombe et Alexander Botten, Henri-Corentin Buysse préserve le score (24’19). Le jeu s’accélère et va d’un but à l’autre, chaque équipe est en capacité de prendre l’avantage. Et ce sont les visiteurs qui le font pour la première fois dans cette partie : le lancer lointain de Connor Hardowa est dévié à l’origine par un patin amiénois, le palet s’envole avant de retomber dans le but de Buysse qui ne peut rien faire (1-2, 28’33).

La réaction amiénoise vient avec Cain Franson juste après ce but, l’avant canadien alerte Hardy qui ne se laisse pas surprendre au premier poteau (29’04). On passe proche du break angevin avec un sauvetage sur sa ligne de Thomas Roussel (33’04). Amiens pousse dans les dernières minutes de deuxième tiers avec un lancer frappé puissant de la part d’Evan Richardson, qui fait très bonne impression pour son premier match avec Amiens (34’31). Les efforts vont payer pour les Gothiques, Franson relance rapidement sur Sabatier qui fixe la défense avant de servir Francis Drolet qui propulse le palet dans la lucarne droite de Florian Hardy (2-2, 36’32). Amiens termine bien cette période, Florian Sabatier est proche par deux fois de redonner l’avantage aux siens, mais n’est pas assez précis devant le but angevin. Les deux équipes retournent aux vestiaires dos-à-dos au tableau d’affichage, ce qui promet une dernière période explosive !

Dès le début des vingt dernières minutes, Clément Masson et Alexander Botten alertent chacun leur tour Buysse (41’28, 44’08). C’est pourtant Amiens qui trouve la faille. Louis Bélisle réalise une belle montée offensive, s’appuie sur Richardson qui lui rend le palet et glisse le puck entre les jambes d’Hardy (3-2, 47’24). Jérémie Romand va manquer quelques secondes plus tard l’occasion de prendre deux buts d’avance en récupérant un palet en zone offensive et se présentant face à Hardy qui arrête de justesse (47’55). Amiens défend bien sa cage et peut procéder par contre-attaque face à des Ducs qui se livrent un peu plus encore. Neil Manning commet une belle erreur en envoyant le palet directement dans les tribunes (52’50). Amiens n’en profite pas vraiment pour creuser l’écart mais plutôt pour faire tourner le chronomètre en sa faveur. À peine la pénalité terminée, Angers reprend le contrôle du palet et met la pression sur la cage d’Henri-Corentin Buysse avec une tentative audacieuse de Loïc Farnier (55’24). Les Ducs multiplient les tirs mais sont assez maladroits dans le dernier geste. Brennan Sonne tente donc de faire sortir Florian Hardy à plus de deux minutes de la fin pour se donner une chance de revenir (57’25). La situation se complique pour Amiens, d’autant plus que Jérémie Romand est pénalisé pour un faire trébucher à moins d’une minute de la fin (59’01). À 6 contre 4, les Gothiques tiennent bon malgré les lancers de Coulombe ou encore Manning, et s’offrent une victoire de prestige juste avant la trêve, un succès qui leur permet de revenir à un petit point des Ducs, et ce avec un match de retard.

Meilleurs joueurs du match : Cain Franson (Amiens) – Clément Masson (Angers).

Commentaires d’après-match

Réaction de Mario Richer (entraineur d’Amiens) : « C’était un match très important pour nous, surtout contre Angers, on les talonne au niveau du classement. C’est une équipe qui est pour moi l’équipe de l’heure (N.D.L.R. : l’équipe en forme du moment) dans la ligue, il y a deux jours Rouen était l’équipe de l’heure aussi, ce sont de très fortes équipes. On a rebondi après cette mauvaise performance à Rouen. On était très intense, c’est notre façon de jouer habituelle, on a joué dans notre système, on a bien gardé Angers hors de l’enclave. Il y a quatre jours de repos pour les joueurs, c’est un congé très mérité puisqu’on a joué 13 matchs en 27 jours, pour l’instant les joueurs vont se reposer et peut-être que des nouveaux joueurs vont arriver aussi. Le dernier résultat faisait mal. Après une défaite, il faut revenir avec une bonne performance et c’était le cas ce soir. On a prouvé qu’on avait du caractère. Richardson est un excellent joueur, il contrôle bien le palet, c’est un joueur intelligent, il va beaucoup nous aider dans les prochains mois. »

Amiens – Angers 3-2 (1-0, 1-2, 1-0)
Dimanche 8 décembre 2019 à 16h00 au Coliseum d’Amiens. 2600 spectateurs.
Arbitrage : MM. Gremion et Peyre assistés de MM. Collin et Douchy.
Pénalités : Amiens 8’ (4’, 2’, 2’) ; Angers 10’ (8’, 0’, 2’).
Tirs : Amiens 24 (10, 7, 7) ; Angers 26 (8, 10, 8).

Évolution du score :
1-0 à 09’39 : Franson assisté de Lehtinen et Sabatier (sup. num.)
1-1 à 21’25 : Latendresse assisté de Farnier et Masson (sup. num.)
1-2 à 28’33 : Hordowa assisté de Guenther et Botten
2-2 à 36’32 : Drolet assisté de Sabatier et Franson
3-2 à 47’24 : Bélisle assisté de Richardson et Verrier

 
Amiens

Attaquants :
Jérémie Romand – Philippe Halley – Tommy Giroux
Jérome Verrier – Evan Richardson – Rudy Matima
Cain Franson – Francis Drolet – Florian Sabatier
Rayan Belharfi – Michael Babcock – Thomas Suire

Défenseurs :
Dan Gibb – Louis Bélisle
Romain Bault (C) – Thomas Roussel
Axel Prissaint – Kai Lehtinen

Gardien :
Henri-Corentin Buysse (24/26)

Remplaçant : Lucas Savoye (G). Absents : Baptiste Bruche (équipe de France U20), Antonin Plagnat (équipe de France U20), Yohan Coulaud (équipe de France U20), Joey West (œil), Spencer Edwards (bas du corps).

Angers

Attaquants :
Alexander Botten – Maxime Lacroix – Clément Masson
Danick Bouchard – Cody Campbell – Loïc Farnier
Stefan Fauvel – Olivier Latendresse – Cédric Di Dio Balsamo
Kévin Tassery – Marius Serer – Julien Albert

Défenseurs :
Neil Manning – Patrick Coulombe (C)
Vincent Llorca – Riley Sweeney
Connor Hardowa – Riley Guenther

Gardien :
Florian Hardy (21/24)

Remplaçant : Isaac Charpentier (G). Absents : Robin Gaborit (rupture partielle du tendon d’Achille), Gary Levesque, Bruno Baldris.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

velit, consequat. amet, Aliquam ipsum id dolor venenatis elementum