La Finlande sauve l’honneur

168

Les Suédois et les Finlandais avaient critiqué l’envoi d’une équipe U20 par la Russie pour le Tournoi Karjala. Ces mêmes U20 qui ont finalement remporté le tournoi alors que les deux nations nordiques doivent se départager pour sauver l’honneur et éviter la lanterne rouge.

Les Suédois ont tout de même glané un point face à cette jeune et épatante sélection russe. Les Finlandais, eux, ont alloué six buts face à la Russie avant de se faire blanchir par la Tchéquie samedi.

Hormis plusieurs changements dans les lignes finlandaises, Sami Rajaniemi, qui a gardé les buts suomi contre les Tchèques, est néanmoins reconduit. Niklas Rubin retrouve lui la cage suédoise.

Comme face à la Russie la veille, les Suédois tiennent le 0-0 après vingt minutes. Mais le tableau d’affichage se débloque en deuxième période au bout de… 18 secondes. Max Friberg conclut un une-deux avec John Nyberg pour donner l’avantage à la Suède.

Un avantage qui double pour la Tre Kronor… 43 secondes plus tard grâce à une reprise de Leon Bristedt. La Suède jouait depuis quatre secondes en supériorité numérique (0-2) ! Deux buts encaissés en l’espace de 43 secondes en tout début de seconde période, c’est un coup dur pour les Finlandais, qui réagissent tout de même. À la 35e minute, Aleksi Saarela profite au second poteau d’une splendide passe du revers de Jere Sallinen. Le même Sallinen voit son tir repoussé par le poteau avant la deuxième pause. 1-2 après deux tiers.

Les hommes de Jukka Jalonen s’en sortent bien, et la réussite se poursuit en troisième période lorsque les Finlandais tuent trois pénalités, dont une double infériorité numérique pendant 1’41 ». Mieux, la Finlande égalise à 2-2 à la 50e minute grâce à un superbe mouvement individuel de Vili Saarijärvi, le défenseur de Lukko passant entre deux joueurs suédois avant de placer le puck entre les jambières de Rubin.

Les Finlandais ont réussi à combler un déficit de deux buts et une dernière supériorité numérique leur sera profitable. A 2’27 » de la fin, d’une puissante reprise de volée, Valtteri Kemiläinen donne la victoire aux hôtes finlandais.

Soulagement pour la Finlande qui remporte son premier succès de la saison après avoir renversé la situation. La Suède affiche en revanche un bilan de trois défaites en trois rencontres.

Désignés joueurs du match : Vili Saarijärvi pour la Finlande et Max Friberg pour la Suède.

Finlande – Suède 3-2 (0-0, 1-2, 2-0)
Dimanche 8 novembre 2020 à 13h30 au Hartwall Areena d’Helsinki. 3214 spectateurs.
Arbitrage de Mikko Kaukokari et Lassi Heikkinen (FIN) assistés de Joona Elonen et Lauri Nikulainen (FIN).
Pénalités : Finlande 14′ (0′, 4′, 10′), Suède 6′ (2′, 2′, 2′).
Tirs : Finlande 19 (5, 7, 7), Suède 17 (8, 5, 4).

Évolution du score :
0-1 à 20’18 : Friberg assisté de Nyberg et Ölund
0-2 à 21’01 : Bristedt assisté de Zaar et Wedin (sup. num.)
1-2 à 34’10 : Saarela assisté de Sallinen et Saarijärvi
2-2 à 49’25 : Saarijärvi assisté de Peltola et Karvinen
3-2 à 57’33 : Kemiläinen assisté d’Innala et Suomi (sup. num.)

Finlande (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Markus Nurmi (-1) – Eetu Koivistoinen (-1) – Aleksi Saarela
Eemeli Suomi (+1) – Jere Sallinen (C, +1, 4′) – Jere Innala
Kasper Björkqvist – Hannes Björninen (4′) – Ahti Oksanen
Otto Karvinen (+1) – Jukka Peltola (A, +1) – Jerry Turkulainen (+1)

Défenseurs :
Jarkko Parikka (-1) – Vili Saarijärvi (+1)
Lasse Lappalainen (+1) – Valtteri Kemiläinen (A)
Mikael Seppälä – Axel Rindell
Alex Lintuniemi (+1, 4′) – Elmeri Eronen

Gardien :
Sami Rajaniemi

Remplaçant : Oskari Setänen (G). En réserve : Peter Tiivola (A), Miska Siikonen (A).

Suède

Attaquants :
Jesper Frödén (2′) – Lias Andersson (C) – Michael Lindqvist
Leon Bristedt (-1) – Jacob Nilsson (-1) – Daniel Zaar (-1)
Anton Wedin – Andreas Wingerli – Jonatan Berggren
Emil Sylvegård (A) – Linus Ölund – Max Friberg (A)

Défenseurs :
Jesper Sellgren – John Nyberg (2′)
Adam Ollas Mattsson – Niklas Hansson (2′)
Pontus Näsén (-1) – Eric Martinsson (-1)

Gardien :
Niklas Rubin

Remplaçant : Samuel Ersson (G). En tribune : Gustav Bäckström, Mattias Norlinder (D), Jonathan Dahlén, Pontus Holmberg (A).

Les commentaires sont fermés.

ut felis elit. ut elementum Lorem vulputate, amet, quis ipsum