Les Suédois terminent leur préparation sur une bonne note

82

L’invincibilité russe durant l’Euro Hockey Tour a donc pris fin, ce sont les champions du monde en titre qui ont fait la loi.

La Finlande ressort d’un match très convaincant face à la Russie (4-1). Le sélectionneur Jukka Jalonen s’est félicité du jeu défensif de son équipe, au regard d’une préparation qu’il juge moindre par rapport aux autres nations. Il reste néanmoins une rencontre ce samedi matin pour confirmer la bonne santé des Lions : le duel contre les rivaux suédois.

Pas moins de cinq joueurs ont quitté la sélection Tre Kronor juste avant ce dernier match : Fredrik Olofsson, Gustav Backström, Niklas Rubin, William Eklund et Anton Wedin. Si les départs d’Eklund et Wedin sont justifiées par des blessures, les autres doivent laisser leur place aux renforts NHL qui sont sur le point de rejoindre l’équipe : Marcus Sörensen, Adrian Kempe, Isac Lundeström et Rickard Rakell.

nils lundkvistLes Finlandais sont les premiers à se montrer dangereux, Adam Reideborn repoussant péniblement à la 5e minute une tentative du capitaine des Leijonat Marko Anttila, bien avancé sur son aile droite. Mais ce sont les Suédois qui trouvent l’ouverture sur leur première supériorité numérique. Une reprise de volée de Nils Lundkvist depuis le cercle gauche n’est pas captée par Jussi Olkinuora, Jesper Frödén profite du rebond. Les hommes de Johan Garpenlöv prennent les devants, et bénéficient même de deux autres avantages numériques, qu’ils ne pourront néanmoins exploiter.

La Finlande obtiendra sa première supériorité numérique en deuxième période, après une crosse haute de Sellgren. Elle aussi réussit son premier essai. À la ligne bleue, Oliwer Kaski sert sur sa gauche Anton Lundell, le super talent du HIFK s’avance côté gauche et place le palet, malgré l’angle difficile, dans la lucarne : 1-1. Un score inchangé jusqu’à la deuxième pause, Oscar Lindberg touchant la barre transversale.

Le début de la troisième période est à l’avantage des Finlandais avec notamment des occasions de Puustinen, Suomi, Pokka et Anttila. Mais Reideborn, qui joue d’ailleurs son troisième match consécutif avec la Suède, veille. Et ce sont ses coéquipiers qui vont prendre l’avantage, à 11’30 » de la fin : Filip Hållander est en possession du palet plein champ en zone neutre, repique vers la droite en zone offensive et adresse un tir à mi-hauteur, que ne peut capter Olkinuora.

Cette fois-ci, les Suédois conserveront leur avance, les Finlandais manquant de précision dans le dernier geste, notamment Karjalainen et Ojamäki. La pression suomi et la sortie d’Olkinuora ne serviront à rien, Dennis Rasmussen marquant en cage vide. 3-1. Score final… et non, puisqu’une frappe d’Oliwer Kaski permettra un rebond pour Jere Sallinen… qui réduit le score à 59’59 !

Après deux défaites, la Suède finit de belle manière cette semaine en battant des rivaux 3-2. Les deux équipes, en attente des arrivées NHL et des dernières coupures, semblent affûtées pour le Mondial qui approche.

Commentaires d’après-match

Johan Garpenlöv (entraîneur de la Suède) : « Je suis très content de cette victoire. Sur une vision d’ensemble des trois matchs, nous méritions de gagner aujourd’hui. Je suis fier des garçons, nous avons passé une étape importante et supplémentaire dans la consolidation de notre groupe. »

Suède – Finlande 3-2 (1-0, 0-1, 2-1)
Vendredi 15 mai à 12h00 à l’O2 Arena de Prague.
Arbitrage de Vladimír Pešina et Jakub Šindel assistés de Jan Brejcha et Vít Lederer (TCH).
Pénalités : Suède 6′ (0′, 6′, 0′), Finlande 6′ (6′, 0′, 0′).
Tirs : Suède 26 (13, 5, 8), Finlande 10 (1, 4, 5).

Évolution du score :
1-0 à 06’47 » : Frödén assisté de Lundkvist et Lindberg (sup. num.)
1-1 à 23’54 » : Lundell assisté de Kaski et Karjalainen (sup. num.)
2-1 à 48’31 » : Hållander assisté de Lundkvist et Sellgren
3-1 à 59’00 » : Rasmussen assisté de Lindberg et Kempe
3-2 à 59’59 » : Sallinen assisté de Kaski et Karjalainen

Suède

Attaquants :
Filip Hållander (+1) – Dennis Rasmussen (+2) – Mario Kempe (+2)
Oscar Lindberg (+1) – Pär Lindholm (2′) – Max Friberg
Emil Sylvegård (-1) – Markus Ljungh (-1) – Emil Larsson (-1)
Jesper Frödén – Andreas Wingerli – Jonatan Berggren

Défenseurs :
Klas Dahlbeck (+1, 2′) – Viktor Lööv
Magnus Nygren (-1) – Philip Holm (+1)
Jesper Sellgren (2′) – Nils Lundkvist (+1)

Gardien :
Adam Reideborn

Remplaçant : Samuel Ersson (G). En réserve : Lawrence Pilut (D), Albert Johansson (D), Jonathan Pudas (D).

Finlande

Attaquants :
Jere Sallinen (A) – Anton Lundell (4′) – Valtteri Puustinen
Jere Karjalainen (+1) – Petri Kontiola (-1) – Jere Innala (-1)
Niko Ojamäki (-1) – Mikael Ruohomaa (-1) – Eemeli Suomi (-1, 2′)
Markus Hännikäinen – Peter Tiivola – Marko Anttila (C, +1)
Kim Nousiainen

Défenseurs :
Mikael Seppälä (-1) – Oliwer Kaski
Elmeri Eronen (-1) – Atte Ohtamaa
Jarkko Parikka – Ville Pokka
Tony Sund – Petteri Lindbohm

Gardien :
Jussi Olkinuora [sorti à 58’15]

Remplaçant : Harri Säteri (G). En réserve : Janne Juvonen (G), Niklas Friman (D), Tommi Kivistö (D), Axel Rindell (D), Veli-Matti Savinainen (A), Hannes Björninen (A), Teemu Turunen (A), Iiro Pakarinen (A).

Les commentaires sont fermés.