Triste fin pour les Allemands

284

Même si elle a réussi deux exploits olympiques dans l’intervalle, l’Allemagne n’a jamais remporté de médaille aux championnats du monde depuis 58 ans. C’est dire le défi qui l’attend cet après-midi face aux Américains. Il faudra trouver des forces au bout de soi-même après un énorme effort mal récompensé hier soir face à la Finlande. Toni Söderholm change de gardien : Mathias Niederberger, malheureux sur le premier but hier, est remplacé par Felix Brückmann. Jack Capuano maintient sa confiance en Cal Petersen et les États-Unis semblent prendre très au sérieux ce match pour le bronze malgré la déception de la demi-finale perdue contre le Canada.

2021 06 06 usa all1L’Allemagne pratique un forechecking persistant sur sa première incursion en fond de zone, et la crosse de Jason Robertson fait saigner le nez de Markus Eisenschmid (2’+2′). Les Américains devancent bien les intentions allemandes et tuent cette double pénalité. Mieux, au moment où la prison s’achève, Christian Wolanin contre deux fois le palet dans la crosse de Matthias Plachta, va plus vite en contre-attaque que Moritz Seider en fin de présence, passe devant Brückmann et lui glisse le palet du revers le long de sa botte gauche (image de droite). Explosion de joie de Wolanin et du banc américain. Les États-Unis mènent 1-0 sur leur unique tir…

Felix Brückmann, guère plus à son avantage sur cette ouverture du score que Niederberger hier, doit attendre plus de dix minutes pour faire son premier arrêt. Il reste tout de même vigilant dans une seconde moitié de période moins favorable aux Allemands : il se déplace bien devant un lancer du cercle droit de Brian Boyle, et capte dans la mitaine un tir de Kevin Rooney, arrivé seul en angle pendant un changement de ligne allemand exploité par une passe-transversale « de billard » dans la bande de Chris Wideman.

2021 06 06 usa all2L’Allemagne n’a plus les jambes et a de plus en plus souvent un temps de retard. Les Américains doublent la mise en deuxième période sur une action installée. Après un lancer de Jason Robertson à la ligne bleue, Conor Garland prend le rebond en angle et son tir touche la cuisse droite de Brückmann dans son déplacement avant de rentrer. Les Allemands s’installent à leur tour une minute plus tard mais Eisenschmid manque la cible au rebond d’un tir de Moritz Seider… Sur la contre-attaque, Sacha Chmelevski fixe Seider et décale parfaitement Jack Drury qui remporte son face-à-face avec le gardien et marque du revers (3-0).

La chance tourne ensuite le dos aux Allemands. Après une faute de Rooney en zone offensive, un lancer de Dominik Kahun frappe le poteau de la lucarne de Cal Petersen. C’est en suite au tour de Plachta d’être pénalisé en zone offensive. Jason Robertson réussit un tir symétrique, sur le poteau du côté de la mitaine… mais c’est un poteau rentrant ! Nico Krämmer part alors en prison pour un cross-check banal. Le capitaine allemand Moritz Müller, qui a lâché gant et crosse en bloquant un lancer avec la main, prend un autre tir dans la cheville (image de titre). Alors qu’il souffre étendu sur la glace, Trevor Moore marque le 5-0 sur un rebond ! La situation fait vraiment de la peine pour les Allemands…

2021 06 06 usa all3Sasha Chmelevski charge Fabio Wagner à la tête et se fait expulser au vestiaire, puis Colin Blackwell fait un croc-en-jambe à Kahun en zone neutre. L’Allemagne peut donc jouer deux minutes pleines à 5 contre 3, mais elle est notamment gênée par un Wolanin très actif en infériorité. Elle trouve une seule passe décisive, de Plachta pour Leo Pföderl au poteau gauche, mais sa reprise à ras glace est bloquée par la botte de Petersen. Les cinq minutes d’avantage numérique n’aboutissent pas au moindre but.

L’Allemagne sauve l’honneur en troisième période par un buteur inattendu, le seul joueur qui n’a pas joué hier (peut-être pas un hasard), le défenseur Dominik Bittner. Il profite d’un mauvais marquage de Garland pour reprendre, seul dans le cercle gauche, la passe transversale en retrait de Plachta. Mais 25 secondes plus tard, Ryan Donato dévie devant le but le centre parfait d’Adam Clendening (6-1). L’énergie ne semble plus se décharger que dans des échanges de mauvais coups et ce match déjà joué finit assez mal.

2021 06 06 usa all4Les craintes exprimées hier soir en voyant les joueurs allemands peiner à reprendre leur souffle se sont vérifiées. Leurs batteries étaient vides aujourd’hui, et le moral ne suffisait plus à faire bouger les jambes. Le mental était en effet entamé lorsque le sort s’est acharné avec un score très défavorable en dépit d’un match longtemps équilibré, le pompon étant atteint avec le cinquième but alors que le capitaine venait de sacrifier deux de ses quatre membres ! Il est dommage que cela se finisse ainsi pour l’Allemagne, mais il ne fait aucun doute que les Américains méritent leur médaille sur l’ensemble de leur tournoi.

Comme les contacts sont limités par le protocole Covid, et même si les officiels de l’IIHF sont présents à quelques mètres, c’est le capitaine Brian Boyle qui passe les médailles, une à une, autour du cou des joueurs américains et de tous les membres du staff, non sans embrassades appuyées. Luc Tardif a tout de même l’honneur de lui remettre le trophée de la troisième place.

Désignés joueurs du match : Moritz Müller (qui revient en baskets avec la main bandée pour recevoir le prix) pour l’Allemagne et Jason Robertson pour les États-Unis.

Commentaires d’après-match :

all marcel noebels
Marcel Noebels

Brian Boyle (capitaine des États-Unis) : « J’ai promis à mon fils que je ramènerai quelque chose à la maison, voici la médaille. Je serai là demain soir ! »

Marcel Noebels (attaquant de l’Allemagne) : « C’est une dure journée. On n’a pas tous les jours on a la chance de remporter une médaille, mais on n’a pas assez bien joué pour avoir une chance de gagner. C’est une journée triste, mais on peut être fier de notre tournoi. Ces temps de corona durent longtemps. Je ne peux dire que merci à tout le monde d’avoir rendu possible de jouer au hockey, mais j’espère que l’an prochain nous pourrons revenir à la normale et avoir des fans dans la salle. Les gars sont devenus comme une famille pendant ces deux semaines, je vais garder les moments que nous avons vécus ici dans ma vie et je suis fier de porter ce maillot allemand malgré la défaite. »

Jack Capuano (entraîneur des États-Unis) : « Je suis fier pour moi et tout le staff de faire partie de ce groupe. Beaucoup de gens parlent de sacrifice, mais vous en avez vu aujourd’hui la définition : les blessures que nous avons subies, les tirs bloqués en infériorité. C’est la détermination, même si tout le monde ne joue pas beaucoup de minutes, la camaraderie et la fraternité. Quand vous restez comme ça, tous sur la même page, de bonnes choses arrivent aux bonnes personnes. »

Toni Söderholm (entraîneur de l’Allemagne) : « Il y a probablement eu de la fatigue mentale. Une bonne équipe comme les États-Unis nous a punis pour nos erreurs. En regardant d’où nous venons, tout le monde en Allemagne a une saison difficile, ce fut une année folle. Les joueurs sont arrivés incroyablement motivés, je ne peux pas demander mieux, c’était l’expérience d’une vie pour moi. »

usa 3e

États-Unis – Allemagne 6-1 (1-0, 4-0, 1-1)
Dimanche 6 juin 2021 à 15h15 à l’Arena Riga.
Arbitres : Lassi Heikkinen et Kristian Vikman (FIN) assistés de Lauri Nikulainen et Hannu Sormunen (FIN).
Pénalités : États-Unis 43′ (4′, 4’+5’+20′, 10′) ; Allemagne 14′ (0′, 4′, 10′).
Tirs : États-Unis 30 (7, 14, 9) ; Allemagne 34 (10, 10, 14).

Évolution du score :
1-0 à 05’02 : Wolanin
2-0 à 26’27 : Garland assisté de Robertson et Wolanin
3-0 à 28’05 : Drury assisté de Chmelevski
4-0 à 31’35 : Robertson assisté de Garland et Thompson (sup. num.)
5-0 à 32’15 : Moore assisté de Garland et Thompson (sup. num.)
5-1 à 49’28 : Bittner assisté de Plachta et Kahun
6-1 à 49’53 : Donato assisté de Clendening et Thompson

États-Unis

Attaquants :
Jason Robertson (+1, 4′) – Trevor Moore (+1) – Conor Garland
Eric Robinson – Colin Blackwell (A, 6′) – Kevin Labanc
Ryan Donato (+1, 2′) – Kevin Rooney (+2, 2′) – Tage Thompson (+1)
Jack Drury (+1) – Brian Boyle (C, +1) – Sasha Chmelevski (5’+20′)

Défenseurs
Connor Mackey (2′) – Christian Wolanin (+2)
Zac Jones – Matt Tennyson (A, -1)
Matt Hellickson (+3) – Chris Wideman (+1)
Adam Clendening (+2) – Ryan Shea (-1)

Gardien :
Cal Petersen

Remplaçant : Jake Oettinger (G). En réserve : Anthony Stolarz (G, cheville), Drew Commesso (G), Matt Roy (D, épaule), Justin Abdelkader (A, genou), Matti Beniers (A, cheville).

Allemagne

Attaquants :
Marcel Noebels (A) – Lukas Reichel – Leo Pföderl
Marcus Eisenschmid (-1, 4′) – Dominik Kahun (-1) – Matthias Plachta (2′)
Tom Kühnhackl (-1) – Stefan Loibl (-1) – Tobias Rieder (-2)
Nico Krämmer (-2, 2′) – Maximilian Kastner (-1, 2′) – John Jason Peterka (-1)

Défenseurs :
Moritz Müller (C, -1) – Moritz Seider (-2)
Jonas Müller – Korbinian Holzer (A, 4′)
Fabio Wagner – Marco Nowak
Dominik Bittner (-1) – Leon Gawanke (-1)

Gardien :
Felix Brückmann

Remplaçant : Mathias Niederberger (G). En réserve : Niklas Treutle (G), Marcel Brandt (D), Frederik Tiffels, Andreas Eder, Lean Bergmann, Daniel Fischbuch (A).

Les commentaires sont fermés.