Angers – Rouen (Ligue Magnus, 3e journée)

519

Adversaires en demi-finales de playoffs l’an passé, Angevins et Rouennais se retrouvaient hier soir, avec de part et d’autre, l’envie de continuer sur leur lancée. Une fois n’est pas coutume, ce match aura tenu toutes ses promesses, jusqu’au bout de la nuit.

Rien de mieux pour commencer la saison qu’une rencontre aux airs de classique, l’occasion pour le public de l’Iceparc de vibrer pour la première fois. Les hommes de Fabrice Lhenry débutent mieux et s’installent en zone offensive sans trop de difficultés mais les tentatives de Lampérier (00’39) et Boivin (01’23) ne peuvent tromper Evan Cowley bien attentif. Les Ducs parviennent à mettre la crosse sur la rondelle et tentent de mettre la pression sur Matija Pintaric. Bien que peu inquiétés dans ce début de partie, les Dragons sont poussés à la faute. Christophe Boivin accroche Nicolas Ritz en zone offensive (03’50). Les hommes de Mario Richer s’installent donc en supériorité numérique. Cameron Brown en haut du cercle gauche renverse pour Zack Torquato dans le cercle d’engagement droit, ce dernier renverse à nouveau pour Matt Prapavessis qui trompe le gardien rouennais (1-0 à 05’11).

Angers semble avoir trouvé la clé pour mettre à mal les Normands et se maintient en zone offensive. Dylan Yéo retient Philippe Halley contre la bande (06’17). L’indiscipline du RHE se paie cher puisqu’une trentaine de secondes plus tard, Angers fait le break. Neil Manning trouve Torquato qui tente sa chance, le tir est manqué mais Cameron Brown récupère le palet, trouve en retrait Prapavessis qui trompe de nouveau Pintaric (2-0 à 06’48). Piqués au vif, les Rouennais se montrent plus entreprenants mais continuent de buter sur Cowley, bien décidé à ne rien céder. Le chrono défile et les Angevins contrôlent le tempo de ce premier tiers. Alors que le palet se présente dans le slot, Nick Ross est envoyé en prison pour charge incorrecte. Bien qu’asphyxiés dans leur zone défensive, les Angevins parviennent à tuer la pénalité et à rentrer aux vestiaires avec deux buts d’avance.

2023 angers llorca

Les dynamiques s’inversent au retour des vestiaires. Après un premier tiers largement à l’avantage des locaux, ce sont les Dragons qui prennent le contrôle. Rapidement en infériorité numérique après une obstruction de Neil Manning (22’40), les Ducs s’exposent aux offensives rouennaises qui se rapprochent sans trouver le fond du filet. Les pénalités se succèdent. Christophe Boivin est renvoyé en prison pour retenir (26’02) mais les Angevins ne peuvent tuer le match. C’est au tour de Marius Serer d’aller faire un tour sur le banc pour faire trébucher (28’41). Un manque de réalisme et une indiscipline que les Angevins vont payer puisque Loïc Lampérier dévie le tir de Dylan Yéo et trompe Cowley pour remettre les siens dans la partie (2-1 à 30’00).

Angers a l’occasion de reprendre deux buts d’avance lorsque Ondrej Roman est envoyé à son tour en prison pour accrocher (31’46) mais ni Tommy Giroux, ni Zack Torquato ne parviennent à tromper Matija Pintaric. Le moral du RHE désormais retrouvé, les coups de patins se font plus sûrs et les passes plus précises. Dans la foulée, les Dragons égalisent. Installés en zone offensive, les Rouennais font circuler le palet Sacha Guimond trouve Boivin en retrait qui nettoie la lucarne gauche d’Evan Cowley (2-2 à 37’38). Rouen a renversé la vapeur dans ce tiers et tout est à refaire alors que les deux équipes retournent aux vestiaires.

2023 angers sarliève

Chacune des deux formations aura eu son tiers-temps de domination. Désormais, les deux équipes font jeu égal. Rapidement, les Ducs reprennent les devants. Prapavessis trouve Ritz qui trouve à son tour Sarliève à côté du poteau droit de Pintaric, Sarliève dévie la trajectoire de la rondelle qui heurte la botte du gardien rouennais et termine sa course derrière la ligne de but (3-2 à 43’56). Angers pense avoir fait le plus dur en reprenant l’avantage mais Rouen revient rapidement. Alors installés en zone offensive, les Rouennais font fonctionner leur système de passe, Maïa trouve Boivin qui transmet le palet à Beauchemin qui allume la mèche à distance et trouve un espace au-dessus de la mitaine du gardien canado-américain (3-3 à 47’12).

Les Ducs sont pénalisés pour un retard de jeu (51’48), sans conséquence. Dans la foulée, c’est à eux d’évoluer à cinq contre quatre après une pénalité d’équipe pour incorrection envers les officiels (55’46) mais l’unité spéciale défensive des Dragons annihile les velléités offensives angevines. Boivin trouve le poteau de Cowley en toute fin de tiers (59’24) mais le score reste figé à trois buts partout lorsqu’intervient la sirène mettant fin au temps réglementaire.

Après cinq minutes d’une prolongation dominée par le RHE mais qui ne verra aucune équipe l’emporter, ce sont bien les Dragons qui l’emportent grâce à la réalisation de Christophe Boivin qui ne sera imité par aucun des 9 tireurs suivants. Rouen s’impose donc au bout de la nuit sur les bords de Maine et glane une deuxième victoire en autant de rencontres.

Hommes du match : Matija Pintaric pour Rouen et Matt Prapavessis pour Angers.

2023 angers cowley 6

photos Anthony Mangeard

Angers – Rouen 3-3 (2-0, 0-2, 1-1, 0-0) / 0-1 aux tirs au but
Vendredi 16 septembre 2022 à 20h30 à l’Iceparc. 3586 spectateurs.
Arbitres : Pierre Dehaen et Geoffrey Barcelo assistés de Jérémie Douchy et Cyril Debuche.
Pénalités : Angers 8’ (2’, 4’, 2’) ; Rouen 10’ (4’, 4’, 2’).
Tirs : Angers 44 (16, 14, 8, 6) ; Rouen 35 (17, 9, 8, 1)

Évolution du score :
1-0 à 05’11 : Prapavessis assisté de Torquato et Brown (sup. num.)
2-0 à 06’48 : Prapavessis assisté de Brown et Torquato (sup. num.)
2-1 à 30’00 : Lampérier assisté de Yeo et Boivin (sup. num.)
2-2 à 37’38 : Boivin assisté de Guimond et Beauchemin
3-2 à 43’56 : Sarliève assisté de Ritz et Prapavessis
3-3 à 47’12 : Beauchemin assisté de Boivin et Maïa

Tirs au but :
Rouen : Boivin (réussi), Tessier, Beauchemin, Roman, Vigners.
Angers : Giroux, Charbonneau, Torquato, Prapavessis, Brown.

Angers

Attaquants :
Cédric Di Dio Balsamo – Nicolas Ritz (A) – Robin Gaborit (C)
Tommy Giroux – Philippe Halley – Jonathan Charbonneau
Maurin Bouvet – Zack Torquato – Cameron Brown
Marius Serer (2’) – Baptiste Couturier – Téo Sarliève

Défenseurs :
Kévin Dusseau – Neil Manning (2’)
Matt Prapavessis – Antonin Manavian
Vincent Llorca (A) – Nick Ross (2’)

Gardien :
Evan Cowley (35 arrêts)

Remplaçant : Julian Barrier (G).

Rouen

Attaquants :
Christophe Boivin (4’) – François Beauchemin – Rolands Vigners
Joris Bedin – Ondrej Roman (2’) – Bastien Maïa
Loïc Lampérier (C) – Kelsey Tessier (A) – Quentin Tomasino
Jordan Hervé – Kaylian Leborgne – Tommy Perret

Défenseurs :
Sacha Guimond – Enzo Cantagallo
Yohann Alzon – Dylan Yéo (2’)
Ulysse Tournier – Aleksi Elorinne (A)

Gardien :

Matija Pintaric (44 arrêts)

Remplaçant : Tonin Caubet (G). Absents : Alexandre Mallet (« bas du corps »), Florian Chakiachvili (pouce cassé), Vincent Nesa (genou).

Les commentaires sont fermés.