La Corée reçoit une fessée mais garde toutes ses chances

26

Le Mondial s’était déroulé comme dans un rêve jusqu’ici pour la Corée du Sud. Encore faut-il tenir la distance. L’an dernier, elle avait aussi bien commencé avant de perdre ses deux dernières rencontres.

HUNDERTPFUND Thomas 130505 273Les Asiatiques peuvent accéder à l’élite avant même la dernière journée, au cas où ils battent l’Autriche. Mais pour cette dernière, le match est capital et elle mettra toutes ses forces dans la bataille. Malgré son hématome au pied, le capitaine Thomas Raffl est de retour sur la glace.

Les Coréens sont comme d’habitude très vifs et rapides, mais les Autrichiens arrivent à modérer leur tempo et à emmener le jeu vers du combat dans les bandes, plus à leur avantage. La première erreur, c’est Oh Hyon-Ho qui la commet sous la pression. Récupérant le palet derrière sa ligne de fond, il tente la passe rapide droit devant au lieu d’écarter par la bande. Lukas Haudum intercepte la rondelle au niveau du cercle gauche et la propulse dans la lucarne proche de Matt Dalton. Dans la minute qui suit, l’Autriche part à 3 contre 2 et Thomas Hundertpfund parvient à faire passer le palet entre les jambes de Seo Yeong-Jun pour libérer à droite Manuel Ganahl, qui n’est pas sur son bon côté. Le centre du revers de l’Austro-Canadien est touché mais pas arrêté par Alex Plante, et arrive sur Brian Lebler tout seul gace à la cage grande ouverte (2-0).

Le manque d’engagement physique des Coréens devient criant quand Lebler échappe à trois joueurs dans la bande en zone neutre sans qu’aucun d’eux – pas même le géant Alex Plante qui lui fait face – esquisse le moindre geste pour l’arrêter. Il obtient donc un 2 contre 1, fait se coucher le dernier défenseur et décale parfaitement Dominique Heinrich pour le troisième but.

Après avoir déjà quitté le match précédent avec un doigt cassé, Stefan Ulmer se blesse au pied en bloquant un tir dès le début de la deuxième période. Il devra encore se faire soigner aux vestiaires. Le 4-0 arrive rapidement et va entièrement sur la conscience du gardien Matt Dalton : il se laisse transpercer par un tir lointain de Heinrich, et Konstantin Komarek plonge dans son dos pour pousser définitivement le palet au fond des filets. Ayant encaissé 4 buts en 17 tirs, Dalton est alors remplacé par Park Sung-Je, qui n’avait plus eu l’honneur d’un match officiel depuis que Dalton avait obtenu son la nationalité coréenne. Le second gardien limitera les dégâts avant d’encaisser le cinquième et dernier but, à bout portant côté mitaine (qu’il a dans la main droite) : la passe transversale de Markus Schlacher, destinée à Raffl, a ricoché sur le patin d’Alex Plante devant la cage, et Steven Strong a hérité du palet dans le slot.

HEINRICH Dominique 150505 379Quel est le vrai visage de la Corée du Sud ? L’équipe-surprise des premiers jours ou cet adversaire peu intense qui s’est laissé écraser sans résister ? Le fait est que les Asiatiques ont fait la différence par leur patinage contre des équipes à la moyenne d’âge élevée. Avec une équipe rajeunie par la force des choses, les Autrichiens ont beaucoup de joueurs rapides (Heinrich, Haudum, Komarek, Rauchenwald, Obrist, Hofer). Ils ne sont pas laissé prendre de vitesse et ont donc pu gagner la majorité des duels dans les bandes avec leur supériorité physique naturelle. Quand ils ont du temps et de l’espace (ce qui n’était pas le cas contre la Hongrie qui les neutralisait avec son forechecking tenace), les Autrichiens ont de la maîtrise technique et ont bien assez de talent pour s’emparer de la première place du groupe. Il leur reste maintenant à battre la Pologne pour s’assurer de la montée.

Les Coréens, malgré leur défaite, restent en position favorable puisqu’il leur « suffit » de battre l’Ukraine déjà reléguée pour accéder à l’élite mondiale. Une victoire qui n’a cependant rien d’une évidence s’ils jouent comme aujourd’hui. Quatre équipes (avec le Kazakhstan et la Pologne) peuvent encore espérer monter avant la dernière journée…

Désignés joueurs du match : Dominique Heinrich pour l’Autriche et Shin Sang-Hoon pour la Corée du Sud.

Commentaires d’après-match

Jim Paek (entraîneur de la Corée du Sud) : « Bon Dieu ! C’était un coup de pied au cul ! Nous savions que ce serait un tournoi très difficile et que l’Autriche serait forte. Ils ont dominé le match, ils nous ont battus sur chaque palet, ils ont gagné les duels et ont provoqué nos pertes de palet. Ils ont fait un grand match. Ce n’est pas la faute des gardiens. Le hockey est un jeu d’équipe, tout le monde doit défendre, y compris les attaquants. Eric Regan a pris une crosse haute dans le visage, je ne sais pas s’il pourra revenir. »

Roger Bader (entraîneur de l’Autriche) : « C’était certainement notre meilleure performance dans ce tournoi, je suis très satisfait. La Corée a fait de gros progrès depuis un an. Nous avons observé leur forecheck comme nous le faisons pour chaque adversaire. Ensuite nous essayons de jouer notre style et d’utiliser nos forces. Nous avons eu la chance de prendre un bon départ. C’est comme ça que je me représente du bon hockey rapide. Il faut quand même garder les pieds sur terre et reprendre à zéro contre la Pologne. Elle nous a battus l’an passé, c’est un adversaire obstiné qui prend peu de buts. Il faudra réaliser la même prestation que ce soir. »

 

Autriche – Corée du Sud 5-0 (3-0, 1-0, 1-0)
Jeudi 27 avril 2017 à 20h30 au Palais des sports de Kiev. 3511 spectateurs.
Arbitrage d’Andreas Harnebring (SUE) et Vladimir Pesina (TCH) assistés de Maxime Chaput (CAN) et Ulrich Pardatscher (ITA).
Pénalités : Autriche 4′ (0′, 0′, 4′), Corée du Sud 6′ (0′, 2′, 4′).
Tirs : Autriche 36 (11, 13, 12), Corée du Sud 25 (11, 4, 10).

Évolution du score :
1-0 à 12’09 » : Haudum
2-0 à 12’57 » : Lebler assisté de Ganahl et Hundertpfund
3-0 à 16’26 » : Heinrich assisté de Lebler et Ganahl
4-0 à 24’36 » : Komarek assisté de Heinrich et T. Raffl
5-0 à 49’09 » : Strong assisté de Schlacher

Autriche

Attaquants :
Brian Lebler (+2) – Thomas Hundertpfund (A, +2, 2′) – Manuel Ganahl (+2)
Thomas Raffl (C, +1) – Konstantin Komárek (+2) – Fabio Hofer (+1)
Lukas Haudum (+1) – Alexander Rauchenwald (+2) – Daniel Woger (2′)
Patrick Spannring – Patrick Obrist – Martin Ulmer

Défenseurs :
Erik Kirchschlager (+1) – Stefan Ulmer
Martin Schumnig (A, +3) – Dominique Heinrich (+4)
Marcus Schlacher (+1) – Steven Strong (+1)
Christoph Duller (+2)

Gardien :
Bernhard Starkbaum

Remplaçant : David Kickert (G). Absent : Layne Viveiros (côte cassée).

Corée du Sud

Attaquants :
Kim Sang-Wook (-1) – Kim Ki-Sung (-1, 2′) – Ahn Jin-Hui (-1)
Shin Hyung-Yun – Cho Min-Ho (C, -1) – Shin Sang-Hoon
Shin Sang-Woo (-1) – Michael Swift (-3, 2′) – Lee Chong-Hyun (-1)
Kim Won-Jung – Lee Young-Jun (-2) – Park Jin-Kyu (-3)

Défenseurs :
Kim Won-Jun – Bryan Young (A)
Alex Plante (-4) – Seo Yeong-Jun (-3)
Lee Don-Ku (A, -1, 2′) – Oh Hyon-Ho (-2)

Gardien :
Matt Dalton puis Park Sung-Je à 25’34 »

Remplaçants : Eric Regan, Park Woo-Sang.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

id sem, velit, nec venenatis, suscipit id quis,