Classement IIHF : les Bleus et les Bleues égalent leur record

519

Les tournois olympiques, masculin et féminin, ont rendu leur verdict. Et comme d’habitude après la fièvre de l’olympiade, le classement international a été actualisé par l’IIHF.

L’équipe de France masculine atteint le 12e rang, entre le Belarus et la Lettonie, les Tricolores gagnent une place par rapport au classement précédent. Cette douzième place constitue le plus haut rang des Bleus depuis la création du classement IIHF en 2003, un rang qu’avaient atteint les Français en 2014 et 2015.

Les Bleus étaient passés à un cheveu des quarts de finale aux Championnats du monde à Paris en 2017, et d’une qualification aux Jeux olympiques de PyeongChang, ce sont justement ces bons résultats qui ont permis aux Bleus de monter d’échelon.

A partir du 4 mai aux Championnats du monde de Copenhague et Herning, les Bleus auront à charge de grappiller encore des points au classement. Les hommes de Pierre Pousse et Dave Henderson auront le programme suivant : Russie (04/05), Belarus (05/05), Suède (07/05), Slovaquie (10/05), Autriche (11/05), Tchéquie (13/05) et enfin la Suisse (15/05). Rappelons que la Slovaquie est protégée et donc ne pourra être reléguée, étant pays-hôte des Mondiaux 2019.

Avant la fin du tournoi masculin, on connaissait également le classement actualisé chez les femmes. L’équipe de France féminine est également montée au ranking, les Bleues sont 11e et gagnent carrément deux rangs par rapport à l’année dernière. Et là aussi, la France égale la meilleure performance de son histoire, les Françaises s’étant classées 11e il y a tout juste dix ans.

Si la dernière place au Championnat du monde Division 1A était un handicap, les résultats très honorables en qualification olympique ont permis d’obtenir une belle compensation.

Durant la course aux JO, rappelons que les Françaises avaient remporté un premier tournoi à l’Aren’Ice de Cergy avant de résister au Tournoi de Qualification Olympique au Japon, s’imposant contre l’Autriche et poussant l’Allemagne aux tirs au but.

L’équipe de France féminine prendra elle ses quartiers en avril à Vaujany, petite station iséroise devenu fief du hockey féminin tricolore ces dernières années et qui accueillera les Championnats du monde Division 1A. Avec une élite mondiale qui s’élargira de huit à dix nations mondiales en 2019, les Bleues ont un sacré coup à jouer. Pour décrocher cette promotion à domicile, la sélection entraînée par Grégory Tarlé rencontrera le Danemark (08/04), la Norvège (09/04), l’Autriche (11/04), la Hongrie (13/04) et la Slovaquie (14/04). Rappelons que cet élargissement à dix vaut également pour les prochains Jeux olympiques.

L’enjeu évidemment de ce classement et des prochaines échéances sera d’organiser le tournoi de qualification olympique à domicile en vue des JO 2022. Car sitôt la flamme de PyeongChang éteinte, les esprits sont déjà à Pékin.

Les commentaires sont fermés.

ut quis dapibus felis justo dolor. ut facilisis vulputate,