Lyon – Chamonix (Ligue Magnus, 6e journée)

7

Après un revers inattendu à Anglet (défaite 4-2), c’est une opposition plus compliquée qu’il n’y paraît qui attend les Lions à domicile. Défaits sévèrement en pré-saison face à Lyon sur le score de 7-1, les Pionniers montrent depuis le début de la saison un tout autre visage. Ils se sont récemment offert Bordeaux dans sa patinoire puis ont pulvérisé les Rapaces de Gap à domicile sur le score de 5-1. C’est une équipe pleine de confiance qui se déplace à Charlemagne.

Les Lions sont les premiers à tenter leur chance par Alexandre Pascal à la ligne bleue. Quelques secondes plus tard, Arturs Mickevics ouvre la marque en reprenant parfaitement un palet qui traîne devant la cage de Richard Sabol, les Lyonnais mènent rapidement (3’03 : 1-0). Les Lions démarrent fort et vont doubler la marquer à la neuvième minute. Ainars Podzins, parfaitement placé, pousse le palet de Ryan Verbeek dans la cage de Sabol. Quand Chamonix prend la première pénalité du match, un cinglage de Glévéau, il ne faut qu’une dizaine de secondes à Julien Correia pour creuser l’écart sur un superbe lancer au cercle (12’44 : 3-0). Le festival continue à la Patinoire Charlemagne. Sur un tir contré de Llorca à la bleue, Di Dio Balsamo laisse filer le palet malicieusement entre ses jambes pour Jaka Ankerst qui n’a plus qu’à pousser la rondelle dans la cage (13’30 : 4-0). Les Pionniers tentent de sortir la tête de l’eau et vont y parvenir grâce à une pénalité d’Essery, par l’intermédiaire de l’ancien attaquant lyonnais Fabien Kazarine (17’52 : 4-1).

Le deuxième tiers est moins rythmé que la première période. Par deux fois, le powerplay chamoniard est inefficace. C’est ensuite au tour des Lions de se retrouver en supériorité sur la glace mais les tentatives de Kyle Essery ne trouvent pas le cadre. Sur une contre-attaque, ce sont mêmes les Pionniers qui ne sont pas loin de marquer, mais Rok Stojanovic se montre parfait en un contre un. Les Pionniers dominent ce deuxième tiers-temps et les Lions subissent en infériorité. La défense lyonnaise est solide et peut compter sur un Rok Stojanovic des grands soirs en dernier rempart pour garder la cage inviolée dans cette période.

Les Lions commencent la dernière période en supériorité numérique sur la glace mais les Chamoniards défendent bien. À la 45e minute Quentin Berthon auteur d’une grosse charge contre la bande est contraint de laisser les siens en infériorité mais ceux-ci n’ont pas l’air prêts à laisser filer cette victoire qui se dessine. À la 51e minute, les Lyonnais se retrouvent en infériorité suite à un retard de jeu et les Pionniers ont l’occasion de revenir. Dans un cafouillage devant la cage, Rok Stojanovic se laisse surprendre et voit le palet contré plusieurs fois mourir dans sa cage (51’14 : 4-2). Les Lions continuent d’attaquer pour se mettre définitivement à l’abri et les Pionniers poussent pour s’offrir une fin de rencontre palpitante. Ces derniers reviennent à une longueur grâce à un but de Benjamin Lagarde. Le suspense bat son plein à la Patinoire Charlemagne (56’27 : 4-3). Une minute plus tard, Mitja Sivic pose son temps-mort, les Pionniers laissent la cage à vide pour lancer le dernier assaut qui leur sera fatal. Les Lions récupèrent le palet, et le centre canadien Ryan Verbeek peut offrir la victoire aux siens et délivrer Charlemagne. Les Lions se seront fait peur mais assurent l’essentiel, les 3 points.

Désignés joueurs du match : Arturs Mickevics pour Lyon et Scott Jacklin pour Chamonix.

Commentaires d’après-match (communiqué de presse du LHC)

Arturs Mickevics (attaquant de Lyon) : « Nous avons commencé très fort, je pense que les joueurs de Chamonix ne s’attendaient pas à ce que l’on débute si fort et ils se sont fait surprendre. Mais c’est une bonne équipe et ils ont travaillé fort pendant le reste de la rencontre pour revenir. Heureusement pour nous, nous avons fini par l’emporter. J’ai inscrit mon premier but, je ne peux pas dire que je réalise un très bon début de saison mais nous nous améliorons tous match après match. J’ai conscience que je suis peut-être assez attendu cette saison, il y a sans doute un peu de pression mais je ne pense pas vraiment à cela. Le plus important est d’inscrire des points pour l’équipe. »

 

Lyon – Chamonix 5-3 (4-1, 0-0, 1-2)
Mardi 2 octobre 2018 à 20h30 à la patinoire Charlemagne. 1101 spectateurs.
Arbitrage d’Alexandre Bourreau assistés de Frédéric Peurière et Clément Goncalves.
Pénalités : Lyon 12′ (2′, 6′, 4′) ; Chamonix 16′ (2′, 4’+10′, 0′).
Tirs : Lyon 39 (16, 14, 9) ; Chamonix 36 (8, 14, 14).

Évolution du score :
1-0 à 03’03 : Mickevics
2-0 à 09’00 : Podzins assisté de Verbeek et Correia
3-0 à 12’44 : Correia assisté de Mickevics et Andres (sup. num.)
4-0 à 13’30 : Ankerst assisté de Di Dio Balsamo et Llorca
4-1 à 17’52 : Kazarine assisté de Kloz et Jacklin (sup. num.)
4-2 à 51’14 : Kloz assisté de Kazarine et Jacklin (sup. num.)
4-3 à 56’27 : Lagarde assisté de Freeman et Leroux
5-3 à 59’57 : Verbeek assisté de Roussel et Correia (cage vide)

Lyon

Attaquants :
Julien Correia – Ryan Verbeek – Arturs Mickevics
Martins Lavrovs – Tomas Andres – Ainars Podzins
Jaka Ankerst – Kyle Essery (A) – Cédric Di Dio Balsamo
Pierre Robert – Quentin Berthon (A) – Valentin Michel

Défenseurs :
Tyler Ferry – Vincent Llorca
Lubomir Dinda – Jules Breton
Thomas Roussel (C) – Cédric Custosse
Alexandre Pascal

Gardien :
Rok Stojanovic

Remplaçants : Olivier Richard (G), Hugo Faure. Absent : Sébastien Delemps (genou).

Chamonix

Attaquants :
Cody Freeman – Erik Higby (A) – Benjamin Lagarde
Quentin Fauchon – Scott Jacklin (A) – Fabien Kazarine
Perry D’Arrisso – Mathieu Briand – Henric Andersén
Loïc Coulaud – Julien Laplace – Adrien Glévéau
Maxence Leroux

Défenseurs :
Vojtech Kloz – Geoff Fortman
Jiri Klimicek – Clément Mermoux
Jérémie Penz – Numa Besson (C)

Gardien :
Richard Sabol [sorti de 58’01 à 58’45 et de 59’04 à 59’57]

Remplaçant : Lucas Mugnier (G). Absent : Colin Sullivan.

Les commentaires sont fermés.

pulvinar elementum felis Praesent porta. ut elit.