Extraliga slovaque : du classique au dessert

114

L’ultime affiche de la saison slovaque opposera à partir de ce soir les « Béliers » de Banská Bystrica aux « Corgoni » de Nitra, pour la troisième fois au cours des quatre dernières finales (une victoire chacun). Sur le papier, l’avantage est nettement du côté du double tenant du titre qui, outre les deux jours de repos supplémentaires, dispose d’un effectif épargné par les blessures et qui surtout n’a plus perdu contre son adversaire depuis quatorze rencontres !

Pour autant, ce qui est en train de devenir le nouveau « clasico » des Tatras est loin d’être joué d’avance : Nitra, soutenu par un public toujours aussi assidu, est sorti ragaillardi de sa série de sept matchs contre Zvolen, qui bénéficiait pourtant d’une impressionnante force d’artillerie. Si certains de ses cadres ont connu quelques pépins physiques au cours de cette exigeante demi-finale, d’autres ont assumé pleinement leur rôle de leader offensif, à l’instar de Róbert Lantoši, élément le plus productif des siens à l’issue de la saison régulière, et surtout du jeune Samuel Buček, auteur de 12 points en phases finales, dont 7 contre Zvolen. Les hommes d’Antonín Stavjaňa s’accommodent volontiers de l’étiquette d’outsider et laissent ainsi la pression sur les épaules des Canadiens de Banská Bystrica, Éric Faille et Brock Higgs en tête.

Le nom du nouveau champion de Slovaquie sera connu au plus tard le 20 avril prochain mais l’on sait d’ores et déjà que ce sera un gros poisson : Banská Bystrica, qui se lance dans sa cinquième finale consécutive, cueillera là sa septième médaille depuis 2011, tandis que Nitra en est déjà à sa huitième, tout comme Zvolen, troisième. Un podium dont on pouvait déjà prédire les composantes en début de saison et dont est exclu une nouvelle fois le plus beau palmarès national, Košice (8 couronnes, 18 podiums en tout).

Les Oceliari ont donc encore échoué, malgré les intéressantes acquisitions de l’intersaison puis de janvier dernier. C’est la troisième fois de suite que le club phare de l’Est de la Slovaquie s’arrête dès le premier tour, battu par Poprad dans un derby de Slovaquie orientale disputé. Les « Chamois » n’ont pas forcément été dominateurs mais ils ont en revanche affiché une envie et une concentration qui a fait défaut aux compagnons de Ladislav Nagy, qui tire donc sa révérence en queue de poisson. Tout comme Branko Radivojevič, le MVP de la dernière édition, qui prend sa retraite en même temps que l’élimination de Trenčín, dernier finaliste, par Nitra. Košice, Trenčín… Les deux équipes à la gloire passée se font désormais griller la politesse par la nouvelle vague. Leurs coachs respectifs, Roman Šimíček et Peter Oremus, n’auront d’ailleurs pas survécu à ces désillusions en étant virés aussitôt leurs équipes sorties de la compétition.

Enfin, il convient de clore ce rapide tour d’horizon en évoquant le fait majeur du mois de mars dernier, et une fois n’est pas coutume, il concerne deux formations de seconde zone. Double champion de deuxième division, Michalovce est parvenu à rétrograder Žilina au bout d’une lutte acharnée de sept rencontres de barrage. Ce sera une participation inédite en Extraliga pour le Dukla, qui sera alors le club le plus oriental de toute la meute. Quant aux « Loups » de Žilina, champions en 2006 et bronzés en 2017, les déboires estivaux et les problèmes récurrents de gestion auront eu raison de leurs espoirs de poursuivre l’aventure dans l’élite slovaque dont ils faisaient partie depuis la saison 2001/2002.

Résultats (scores des séries, entre parenthèses scores des matchs)

Quarts de finale

Banská Bystrica (1) – Detva (10) : 4-1 (5-0, 2-4, 1-0 a.p., 3-0, 4-0)

Zvolen (2) – Budapest (9) : 4-1 (4-0, 3-2 t.a.b., 2-1, 0-2, 3-1)

Nitra (3) – Trenčín (6) : 4-2 (2-3 a.p., 4-1, 3-5, 4-1, 2-0, 2-0)

Košice (4) – Poprad (5) : 2-4 (2-3, 1-2 a.p., 2-4, 5-1, 4-3 a.p., 2-4)

Demi-finales

Banská Bystrica – Poprad : 4-2 (5-4, 4-3, 0-3, 1-2 t.a.b., 2-1, 0-2)

Zvolen – Nitra : 3-4 (2-4, 3-2 a.p., 1-3, 2-1, 2-3, 4-1, 1-4)

Barrage de promotion/relégation

Žilina – Michalovce : 3-4 (3-1, 4-1, 2-3 a.p., 0-3, 4-1, 1-2)

Les commentaires sont fermés.

libero felis eleifend Praesent vulputate, id, Aenean ut