Division 2 (2e journée) : Épinal et Morzine-Avoriaz affolent les tableaux d’affichage !

789

Après deux journées de championnat en Division 2, Épinal ne doit guère être dépaysé de l’échelon inférieur à ce jour. Après s’être facilement imposés à Wasquehal le week-end dernier, les Spinaliens se sont offert une véritable balade de santé face aux Gaulois de Châlons en Champagne pour la première à domicile. Après trois minutes de jeu, Kévin Pernot ouvrait le score et les vannes pour une longue série de buts. Dominik Fujerik fut le plus prolifique avec quatre réalisations, mais il partage le même nombre de points que son compatriote Jan Plch, qui n’a pas marqué mais a délivré cinq passes. Sergei Khoroshun aurait pu s’offrir un blanchissage, mais le staff a décidé de donner du temps de jeu à Nicolas Ravel dans la dernière période. Épinal s’impose 15-0, et prend légitimement la tête de la poule nord à la différence de buts. Un tel écart au score ne s’était plus vu dans ce championnat depuis le 25 septembre 2010, et une victoire 20-1 d’Annecy contre Champigny.

Derrière les Vosgiens, plusieurs formations suivent le rythme. Parmi celles-ci, les Red Dogs d’Amnéville qui recevaient l’autre promu de la Division 2, Courbevoie. Les Mosellans n’ont pas tremblé dans cette partie maîtrisée. Vrtek et Griet s’offre respectivement un doublé, auxquels s’ajoutent des réalisations d’Antoine Thomas et Alexandre Capet (6-2).

C’est également le cas des Comètes de Meudon. Le natif de Las Vegas Cody Williams a inscrit ses deuxième et troisième buts en France, mais il n’a pas permis à Évry-Viry de s’imposer dans les Hauts-de-Seine. Toutes les périodes ont été remportées par Meudon, qui s’impose nettement et garde son invincibilité dans le championnat (7-2).

La réserve de Rouen avait également la possibilité de compter six points ce soir, mais elle a buté sur un os face aux Français Volants de Paris. Lévy Raux avait pourtant ouvert le score mais les Parisiens ont pris les devants dans la deuxième période, grâce à Axel Benet et Mans Papaux. Zago a bien égalisé pour les jeunes Dragons mais le Russe Oleg Kuzmin permettait aux Volants de repartir avec la victoire (2-3) et ainsi effacé un peu la lourde défaite face à Meudon pour la première journée.

Enfin, le derby du Nord revêtait déjà une belle importance pour deux formations qui ont perdu le week-end dernier. Dans le Hainaut, les Lions de Wasquehal ont fait le métier même si Valenciennes est revenue par deux fois au score, dans les deux premières périodes. C’est dans le troisième tiers-temps que le match s’est décanté. Victoire 6-2 de Wasquehal et déjà du tracas pour les Diables Rouges.

Dans la poule sud, les Bouquetins de Courchevel-Méribel-Pralognan ont dû attendre la prolongation pour revenir de Vaujany avec la victoire. Ils la doivent beaucoup au Tchèque Petr Stoklasa, qui a inscrit l’ouverture du score comme le but vainqueur sur un tir de pénalité. C’est Sutton Allard qui avait arraché la prolongation en marquant à 40 secondes du terme de la partie (2-3 a.p.).

Un petit point perdu en route pour les Savoyards, mais qui profitent à deux équipes de la Haute-Savoie voisine. À domicile, les Chevaliers du Lac d’Annecy peuvent remercier Raphaël Papa, auteur d’un triplé, et dont le frère Cyril compte une mention sur le dernier but de la rencontre inscrit par Maxime D’Orazio. Eddy Martin-Whalen est le seul buteur de Toulouse-Blagnac, en supériorité numérique (4-1).

Un sans-faute pour Annecy, mais la première place de la poule est pour les Pingouins de Morzine-Avoriaz. En déplacement à Strasbourg pour affronter la réserve de l’Étoile Noire, les hommes de Stéphane Gros n’ont eu aucune pitié pour le petit effectif strasbourgeois pour qui la saison risque d’être très longue. Un festival offensif a permis à Evan Schultz de s’offrir un quadruplé (et déjà six buts cette saison !), tandis que le Québécois Cédrick Chagnon y est allé de son triplé (2-13). La jeune garde alsacienne a lutté comme elle a pu. Mattéo Orme-Lynch est crédité sur les deux buts strasbourgeois, alors qu’il était le double buteur la semaine passée, ce qui lui fait des points sur tous les buts de son équipe depuis le début de la saison. Il faudra suivre ce joueur, qui n’a pas encore 17 ans.

Strasbourg occupe la dernière place en compagnie des voisins de Colmar. Les Titans enregistrent un second revers sur la glace de Valence. Tomas Marcinek s’est offert un quadruplé pour l’occasion, et Colmar n’a pas eu le temps d’espérer car le but de Majerik dans la troisième période fut contré d’une réalisation d’Alexis Pelisse neuf secondes plus tard. Clément Stevenin a conclu la marque au Polygone (6-1).

Enfin, le public de la patinoire de Roanne a assisté à un match débridé entre les Renards et les Ours de Villard-de-Lans. Quatorze buts dans la partie, dont neuf en unités spéciales ! Un quadruplé de Charles-Olivier Ouimet a largement contribué au succès des siens, tandis que Villard devra encore patienter pour connaître son premier succès de la saison (9-5).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

venenatis, elementum efficitur. vel, ut ut elit. sem, consectetur nec dolor