Division 2 (9e journée) – Qui arrêtera Morzine-Avoriaz ?

413

Pas vraiment de surprises dans la poule Nord à l’occasion de cette neuvième journée de Division 2. Les deux promus, aux trajectoires et aux ambitions bien différentes, s’affrontaient en fin d’après-midi. Sur sa glace de Poissompré, l’Épinal HC n’a guère laissé la moindre chance aux Coqs de Courbevoie. Des doublés de Nicolas Gaspar et Thomas Mathieu, des réalisations de Nathan Ganz, Anthony Pernot et Guillaume Chassard, ont permis aux supporters spinaliens de profiter du spectacle. Pas de blanchissage pour autant, puisque Sergeï Khoroshun et Nicolas Ravel se sont partagés la cage (7-0).

Les dauphins d’Épinal (sans mauvais jeu de mot), les Comètes de Meudon, ont également connu un samedi tranquille avec la réception des Gaulois de Châlons en Champagne, avant-derniers de la poule A. Le gardien canadien Devin McDonald est passé à cinq minutes du blanchissage, mais Marek Hanes a sauvé l’honneur pour Châlons. Les Comètes conservent sans trembler la deuxième place (9-1).

Les Gaulois demeurent tout de même devant les Diables Rouges de Valenciennes, pour un point. Les Nordistes étaient en déplacement chez des Red Dogs d’Amnéville au parcours sinueux, mais les Mosellans ont pris la mesure de leurs adversaires en menant 4-0 dans la deuxième période. Au final, les buts des Slovaques Milan Cutt et Lukas Janos n’auront pas permis à Valenciennes de rejoindre le Hainaut avec les trois points (5-2).

Le podium ne bouge pas puisque la réserve de Rouen demeure solide à la troisième place. C’était au tour des Lions de Wasquehal de venir fouler la glace de l’île Lacroix. Dans ce match, les supériorités numériques auront conduit à cinq buts marqués, et si les Lions sont restés au contact à 2-2 dans la deuxième période, ils ont ensuite cédé face à la jeune garde normande. Sans bruit, les Dragons signent leur cinquième victoire consécutive (6-2).

Enfin, une attention particulière était portée sur l’un des derbys franciliens de la saison, celui qui opposait les Français Volants de Paris à l’entente d’Évry-Viry, qui débute la vie sans les Lomakin, partis vers un championnat plus à leur mesure. Incidence directe ou non, mais la série de quatre victoires consécutives a pris fin au profit des Français Volants qui ont renversé la situation dans la dernière période avec une égalisation d’Axel Benet et un but vainqueur de Mans Papaux (3-4). Paris ravit la quatrième place du groupe à Évry-Viry, qui voit également Amnéville passer devant.

Après la victoire le week-end dernier face à Annecy, les Pingouins de Morzine-Avoriaz, leaders de la poule Sud vont finir par s’habituer aux rencontres face à leurs concurrents directs. En effet, la défaite des Chevaliers du Lac avait permis aux Lynx de Valence de prendre la deuxième place, et ce sont justement les Lynx qui recevaient Morzine ce samedi. Malgré ce rythme, les Pingouins ne perdent pas la main. D’ailleurs, ils ne perdent pas tout court ! À Valence l’ouverture (Antoine Pelisse) et la clôture de la marque (Clément Stevenin), à Morzine-Avoriaz la victoire grâce à des doublés d’Evan Schultz et Nick Cyr, ainsi qu’un but de Cédrick Chagnon. Les deux derniers succès sont de véritables tours de force, et témoignent de la supériorité des hommes de Stéphane Gros dans ce championnat (2-5).

Les Chevaliers du Lac pouvaient donc reprendre la deuxième place en cas de victoire à domicile face aux Ours de Villard de Lans, de nouveau rugissant. La rencontre aura offert un scénario haletant : Maxime D’Orazio lance parfaitement Annecy en tout début de match, Thomas Ruel égalise en deuxième tiers-temps mais Florentin Lardy redonne l’avantage aux rouges. Deuxième égalisation de Kevyn Richard puis la partie se poursuit jusqu’aux tirs au but, d’où les Ours sortiront vainqueurs (but final pour Martin Matejcek, 2-3). Une occasion manquée de repasser devant Valence, et dans le même temps les joueurs du Vercors reviennent à trois points.

Courchevel-Méribel-Pralognan avait la possibilité de passer devant les Bélougas de Toulouse-Blagnac en cas de victoire dans le sud-ouest. C’est chose faite au terme d’un match plutôt maitrisé malgré une frayeur en fin de rencontre sur un doublé du défenseur Béni Berisha. Après un début de saison délicat, les Bouquetins grappillent encore en remontant au classement (3-5).

Une rencontre de bas de tableau opposait les Grizzlys de Vaujany aux Titans de Colmar. Avantage aux Isérois, à domicile et devant au classement (huitièmes avec un match en moins), et qui ont confirmé cela en s’imposant dans un match accroché. Colmar menait à mi-match grâce à des buts de Vincent Bruyere et Samuel Rousseau (Emmanuel Navarro avait ouvert le score), mais Vaujany a su réagir par Sutton Allard, Matteo Daita, Flavian Dair et le tout-jeune Tristan Allard en cage vide. Il faudrait un sacré renversement de vapeur pour permettre aux Titans de quitter la neuvième place, supérieurs à la réserve strasbourgeoise mais décrochés des autres formations (5-2).

Tant il est vrai que Strasbourg ne peut lutter le moins du monde dans ce championnat. Nouvelle illustration ce soir à Roanne, septième au coup d’envoi mais largement supérieur : cinq points personnels pour Charles-Olivier Ouimet (un but, quatre mentions), un blanchissage pour Clément Ginier, et une victoire sans contestation (9-0). Vivement la fin d’exercice pour les Alsaciens.

Résultats et classements de division 2.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

elementum nec Praesent vulputate, amet, consectetur Praesent dapibus velit, ante. sit