Un 1er succès sous l’ère Garpenlöv

90

La Russie accueille à Moscou une Suède qui cherche toujours son premier succès sous l’ère Johan Garpenlöv, qui a pris ses fonctions de sélectionneur cette saison.

PAAJARVI-SVENSSON_Magnus-100511-535On retrouve dans sa sélection Magnus Pääjärvi-Svensson, champion du monde avec la Tre Kronor en 2018 et revenu en Europe cette saison. Après neuf ans et 467 matchs en NHL, ce premier choix de draft des Oilers d’Edmonton n’est pas parvenu à garder une place régulière sur le circuit Bettman et à confirmer les promesses que l’on pouvait voir en lui. Fin octobre, l’attaquant de 28 ans a signé en KHL, au Lokomotiv Yaroslavl de Stéphane Da Costa, où il a retrouvé un ancien coéquipier des Oilers, Anton Lander. Il y a retrouvé beaucoup de confiance.

Et Pääjärvi s’illustre dès les premières minutes, en délivrant une assistance à André Petersson. La Suède mène 2-0 après seulement 12 minutes de jeu grâce à Daniel Brodin. Puis 3-0 grâce à Malte Strömwall alors que le tableau d’affichage n’affichait que 51 secondes de jeu en seconde période. Aleksandr Samonov, jeune gardien récupéré mi-octobre par le SKA Saint-Pétersbourg au Vityaz et qui a réalisé un excellent début de saison en KHL, est alors sorti par Aleksei Kudashov… alors qu’il s’agissait de son premier match international.

0-3, les Russes réagiront par la suite. D’abord par Vadim Shipachyov à la 37e minute, puis dans les dix dernières minutes grâce à un doublé de Kirill Kaprizov, Daniel Zaar ajoutant pour sa part un quatrième but suédois.

La Suède s’impose 4-3, un premier succès sous l’ère Garpenlöv, en dépit d’une large domination des Russes aux tirs (46-19). 43 arrêts, c’est la performance remarquable de Lars Johansson… qui joue habituellement dans cette patinoire du CSKA Moscou. Quant à la Russie, elle chute à la dernière place de l’Euro Hockey Tour 2019-2020, avec seulement 2 points en 4 matchs.

Désignés joueurs du match : Vadim Shipachyov pour la Russie et Lars Johansson pour la Suède.

Commentaires d’après-match

Aleksei Kudashov (entraîneur de la Russie) : « Peut-être que nous étions trop excités, mais nous avons concédé plusieurs contre-attaques au début. Nous avons commencé à prendre le match en mains à partir de la deuxième période, mais l’efficacité était faible. L’équipe perd, je ne veux pas pointer un joueur plus que l’autre. Samsonov avait fait beaucoup de bons matchs récemment, c’est pour ça que nous l’avions choisi. Le premier trio a bien joué. Quand il était sur la glace, nous avions un avantage complet. Il sera inchangé au prochain match. »

André Pettersson (attaquant de la Suède) : « Notre gardien Lars Johansson est un excellent gars. Il a été un facteur important de notre victoire. Je ne dirais pas que Samsonov a mal joué. Nos lancers étaient bons. La Russie a une excellent équipe sur le papier, et ils ont montré leur potentiel dès la première minute, mais nous avons réussi à les choquer. Ils ont ensuite pris le contrôle du match, mais c’est nous qui sommes à blâmer. Nous avons commencé à reculer au lieu de jouer au hockey. »

Russie – Suède 3-4 (0-2, 1-1, 2-1)
Jeudi 12 décembre 2019 à 20h00 à la CSKA Arena de Moscou. 11719 spectaeurs.
Arbitrage de Lassi Heikkinen et Kristian Vikman (FIN) assistés de Maksim Bersenov et Evgeny Yudin (RUS).
Pénalités : Russie 6′ (4′, 0′, 2′), Suède 14′ (4′, 4′, 6′).
Tirs : Russie 46 (8, 20, 18), Suède 19 (10, 4, 5).

Évolution du score :
0-1 à 03’56 : Petersson assisté de Pääjärvi-Svensson et L. Johansson (sup. num.)
0-2 à 11’44 : Brodin assisté de Händemark
0-3 à 21’51 : Strömwall assisté de Hansson
1-3 à 36’24 : Shipachyov assisté de Kuzmenko et Mironov
2-3 à 51’40 : Kaprizov assisté de Rafikov
2-4 à 52’19 : Zaar
3-4 à 53’57 : Kaprizov assisté de Shipachyov et Slepyshev (sup. num.)

Russie

Attaquants :
Mikhail Grigorenko (+2) – Vadim Shipachyov (A, +2) – Kirill Kaprizov (+1, 2′)
Andrei Kuzmenko (+1) – Vladimir Tkachyov [1993] – Anton Burdasov
Aleksandr Barabanov (-3) – Kirill Semyonov (-3) – Damir Zhafyarov (-3)
Anton Slepyshev – Pavel Karnaukhov – Evgeny Ketov (C)
Bogdan Yakimov

Défenseurs :
Nikita Nesterov – Vyacheslav Voinov (A, -1)
Rushan Rafikov (+1) – Igor Ozhiganov (+1)
Andrei Mironov (-1, 2′) – Aleksei Marchenko (-1, 2′)
Nikita Lyamkin (-1) – Grigori Dronov

Gardien :
Aleksandr Samonov puis à 21’51 Ilya Sorokin [sorti à 58’11]

En réserve : Vladimir Tkachyov [1995], Nikita Soshnikov.

Suède

Attaquants :
Magnus Pääjärvi-Svensson – Markus Ljungh (-1) – Malte Strömwall (-1, 2′)
Mathias Bromé – Gustav Rydahl – Leon Bristedt
André Petersson (2′) – Dennis Rasmussen (C, +1) – Daniel Zaar (+1)
Emil Sylvegård (+1, 2′) – Fredrik Händemark (+1) – Daniel Brodin (+1)

Défenseurs :
Mikael Wikstrand (A) – Viktor Lööv
Klas Dahlbeck (A, 2′) – Niklas Hansson (-1)
Henrik Tömmernes (+1, 2′) – Emil Johansson (+2)

Gardien :
Lars Johansson

Remplaçant : Adam Reideborn (G).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

venenatis, ipsum Aenean eleifend elit. Lorem felis dolor. quis, in libero.