Course aux armements

324

Avec pas moins de 55 joueurs échangés, la traditionnelle « Trade deadline » – date limite des transactions – dans la NHL aura été la plus active des cinq dernières années.

Un festival de mouvements, qui ont principalement visé des joueurs de soutien. Des 3e ou 4e ligne, des défenseurs de 2e ou 3e paire, qui viennent renforcer des formations candidates aux playoffs. Des vétérans en fin de carrière, des joueurs en fin de contrat… et quelques autres au salaire raisonnable, avant une augmentation spectaculaire programmée en 2020 ou 2021. Bref, il fallait sortir la calculatrice…

Le point division par division.

Division Pacifique

Le favori Vegas a principalement réglé son souci numéro 1 : le poste de gardien. Les performances mitigées de Marc-André Fleury n’ont pas été compensées par Malcolm Subban, et leurs prestations n’ont pas été étrangères à l’éviction de l’entraîneur Gerard Gallant. Le staff est donc allé chercher Robin Lehner, le vainqueur du Vezina 2019 qui tentait de sauver les meubles dans une équipe de Chicago en perdition. Les Hawks reçoivent en échange Subban, un 2e tour et le prospect Slava Demin. Le défenseur Alec Martinez, rompu aux playoffs, débarque des Kings contre deux choix de deuxième tour. Pour le bout du banc, l’attaquant de Montréal Nick Cousins a coûté un 4e tour 2021. Il remplace poste pour poste Cody Eakin envoyé à Winnipeg.

Du côté des Oilers, autre prétendant au titre de division, le staff a sorti du lourd. Le vétéran défenseur Mike Green a annulé sa clause de non-échange et libère Detroit d’un salaire encombrant, en retour de Kyle Brodziak et d’un choix conditionnel. Les Wings envoient aussi Andreas Athanasiou, à la saison inconstante, et le prospect Ryan Kuffner, contre deux deuxièmes tours de draft (2020, 2021) et Sam Gagner. Le banc des Oilers gagne par ailleurs en profondeur avec Tyler Ennis, auteur d’une saison intéressante à Ottawa, contre un 5e choix 2021. Joel Persson quitte pour sa part les Oilers et file à Anaheim contre un 7e choix 2022 et le prospect Angus Redmond.

Vancouver avait anticipé le marché en recrutant dès le 17 février Tyler Toffoli, l’attaquant de Los Angeles, qui compte une expérience de coupe Stanley. En retour, le prospect Tyler Madden, le vétéran Tim Schaller et deux choix de draft (2e 2020, 4e 2022). Soucieux de la santé de son gardien Markström, le staff des Canucks a pris une assurance avec Louis Domingue (NJ), contre Zane McIntyre, un gardien d’expérience en AHL. Domingue ne connait pas une très bonne saison, cependant.

Calgary veut rester dans la course et a choisi de renforcer sa défense avec le défenseur pur Derek Forbort (LA) contre un 4e choix, et l’artilleur des Blackhawks Erik Gustafsson contre un 3e pick conditionnel. Brandon Davidson file côté Sharks pour faire de la place. Une date limite assez modeste finalement pour les Flames.

Arizona avait déjà frappé fort le 16 décembre en obtenant Taylor Hall. Hier, les Coyotes sont donc restés modestes avec le seul Markus Hannikainen (CBJ) contre un 7e tour.

Les trois clubs californiens, déjà éliminés, se sont donc contentés de reconstruire.

Anaheim a liquidé son banc : Derek Grant envoyé à Philadelphie ; Nick Ritchie à Boston contre Danton Heinen ; Daniel Sprong envoyé à Washington contre Christian Djoos ; Devin Shore à Columbus contre Sonny Milano ; Korbinian Holzer à Nashville contre Matt Irwin ; et donc, l’acquisition de Joel Persson. Les Ducks ont surtout obtenu des joueurs en relance ou barrés dans leurs équipes respectives, et espèrent avoir déniché des joueurs d’impact déguisés. Le plus gros mouvement a eu lieu le 21 février, avec le départ d’Ondrej Kase pour Boston contre un 1er tour 2020, Axel Andersson et le gros contrat de David Backes.

Los Angeles a plutôt préféré dégraisser sa masse salariale et accumuler les picks et prospects. Outre Toffoli, les Kings ont dit au revoir au héros de la coupe 2014 Alec Martinez, qui rejoint Vegas contre deux deuxième tour. Au final, les Kings ont obtenu un bon espoir (Madden), deux choix de 2e tour 2020, un de 2e pour 2021, et deux choix de 4e tour.

San Jose, privé de premier choix (envoyé à Ottawa contre Erik Karlsson) la pire année possible (celle où l’équipe est en fond de classement et choisira haut), a réussi l’exploit d’en retrouver un. Le manager Doug Wilson a réussi le hold-up de la soirée en récupérant un 1er choix 2020 de Tampa Bay (et l’espoir Anthony Greco) contre Barclay Goodrow et un 3e tour. Patrick Marleau tentera pour sa part de gagner enfin la coupe avec les Penguins, contre un 3e choix conditionnel. En revanche, Joe Thornton n’a finalement pas bougé : il a hésité à annuler sa clause de non-échange, mais aucune des équipes qui s’est renseignée ne correspondait à ses ambitions. Il est probable qu’il prenne sa retraite en fin de saison sans avoir soulevé le trophée suprême. Enfin, Brenden Dillon a rejoint Washington contre un 2e tour 2020 et un 3e conditionnel en 2021.

Division Centrale

Champions en titre, les Blues n’ont guère fait de vagues avec un seul renfort. Le défenseur Marco Scandella permet à Montréal d’obtenir un 2e tour 2020 et un 4e conditionnel en 2021. Le CH avait acquis l’arrière peu avant pour un 4e choix. Plutôt une bonne affaire pour Montréal, donc.

Dallas n’a pas bougé non plus, avec le seul départ d’Emil Djuse contre un 6e tour, un deal franchement mineur.

Colorado, qui dispose d’un espace conséquent dans sa masse salariale, est resté particulièrement prudent et n’a acquis que deux joueurs de soutien. L’attaquant Vladislav Namestinkov (OTT) contre un 4e choix 2021, et le gardien Michael Hutchinson (TOR) contre le défenseur Calle Rosén. Les multiples blessures dans les cages de l’Avalanche exigeaient un mouvement, de toute façon.

Winnipeg, englué dans la lutte pour une wild-card, n’a pas jeté l’éponge et recruté deux joueurs. Le 18 février, le défenseur Dylan DeMelo (OTT) a coûté un 3e tour, et le 21 l’attaquant Cody Eakin un 4e tour conditionnel.

Nashville est dans le même cas, avec un certain statut quo. Ben Harpur débarque en attaque depuis Toronto, contre Miikka Salomäki. Et Korbinian Holzer apporte une assurance en défenseur n°7 contre Matt Irwin et un 6e tour 2022.

Le Wild n’a pas bougé hier, mais avait, le 10 février, cédé Jason Zucker à Pittsburgh contre Alex Galchenyuk, le grand espoir défensif Calen Addison et un 1er choix 2020. Un « lot » conséquent obtenu par Bill Guerin pour bâtir l’équipe de demain, et la fin d’un long feuilleton pour Zucker, qui avait déjà failli rejoindre les Penguins l’an dernier.

Enfin, Chicago, en souffrance depuis une quinzaine de jours, a jeté la serviette. Les départs de Gustafsson et Lehner permettent aux Hawks d’obtenir un 2e et 3e tour 2020.

 

Division Atlantique

Boston a choisi de modifier son fond d’alignement en attaque. Ondrej Kase est arrivé d’Anaheim le 21 – ce qui a permis de liquider le contrat de David Backes. Boston a choisi par ailleurs d’envoyer Danton Heinen aux Ducks trois jours plus tard, en retour de Nick Ritchie. Deux joueurs qui vont sans doute profiter d’un dépaysement.

Tampa Bay cherche la première place de la division et mise surtout sur les playoffs. Échaudé par leur élimination contre Columbus dès le premier tour, le Lightning a payé le prix fort pour obtenir des profils de guerriers. Le 16 février, Blake Coleman, le populaire attaquant-défensif des Devils, coûtait Nolan Foote (drafté au 1er tour en 2019) et le 1er tour 2020 de Vancouver. Coleman a déjà dépassé le plateau des 20 buts, est une terreur en infériorité numérique. Combatif, physique, patineur incessant, excellent en infériorité, et avec en plus un contrat très bon marché jusqu’en 2021… Une bonne affaire ! Pour ajouter encore un attaquant « de playoffs », Tampa a cédé son propre 1er choix contre… Barclay Goodrow. Certes, le joueur des Sharks connaît une saison tout à fait correcte, mais le Lightning a sans doute payé très cher pour un ailier qui avait brillé lors des playoffs 2019 – on se souvient de son but en prolongation du match 7 contre Vegas. Tampa a ciblé des profils spécifiques.

Toronto ne pouvait pas rester inactif, mais on ne compte finalement pas vraiment de mouvements majeurs. Denis Malgin (FLO), Max Veronneau (OTT), Miikka Salomaki (NSH), Calle Rosén (COL) et Matt Lorito (NYI) ne vont pas changer radicalement l’équipe. Kyle Dubas a donc lancé un message fort à son groupe, actuellement 3e de la division, en conservant notamment un Tyson Barrie en difficulté.

Florida est pour l’heure en dehors des qualifiés. La place de wild-card semble même difficile, mais la faiblesse de la division peut lui permettre de rêver de déloger les Leafs. Les Panthers ont choisi Danick Martel (TB), très productif en AHL, contre Greco (lequel sera ensuite envoyé aux Sharks). Mais le principal mouvement est un départ important. Vincent Trocheck rejoint Carolina contre Erik Haula, Lucas Wallmark, Chase Priskie et Eetu Luostarinen. Florida a donc préféré améliorer sa profondeur de banc.

Buffalo n’est pas complètement mort, à la faveur d’une fiche de six victoires en dix matchs. Les Sabres sont à six points de Toronto… Jason Botterill a tenté de convaincre ses joueurs en leur donnant des renforts : le vétéran Wayne Simmonds (NJ) contre un 5e tour, et le rapide Dominik Kahun (PIT) contre les mécontents Conor Sheary et Evan Rodrigues, ce dernier ayant demandé un départ. Nettoyer le vestiaire et apporter du sang neuf : cela suffira-t-il ?

Montréal n’est pas si loin non plus… mais Marc Bergevin a encore pris une volée de bois vert pour son inaction. Le départ d’Ilya Kovalchuk à Washington contre un 3e tour a agacé les partisans – même s’il n’est pas illogique pour un joueur de 36 ans en fin de contrat. Puis, Nick Cousins (VGK), Nate Thompson (PHI) et Matthew Peca (OTT) sont partis. Au final, Montréal a récolté… un 3e tour 2020, un 5e en 2021, un 7e 2020, un 4e en 2021. Maigre.

Ottawa a de son côté bradé la plupart de ses joueurs de valeur. Départ de DeMelo (WPG), Namestnikov (OTT), Ennis (EDM) contre des choix de draft. Le plus gros départ est celui de Jean-Gabriel Pageau. L’attaquant de soutien connaissait la meilleure saison de sa carrière, et rejoint les Islanders de New-York où il a immédiatement signé pour 6 ans à 5 millions. Cher payé pour un joueur certes combatif, mais qui n’a jamais franchi les 20 buts et 45 pts avant cette saison… En retour, Ottawa récolte un 1er tour 2020 conditionnel, un 2e tour 2020 et un 3e en 2022. Ajoutons un 7e en 2020, un 4e et 5e en 2021 : Ottawa construit l’avenir.

Detroit avait plus ou moins les mains liées à cause de contrats coûteux. Le départ de Mike Green (EDM) aide un peu. Andreas Athanasiou (EDM) était la seule autre « valeur » convoitée. Steve Yzerman a obtenu un retour correct, avec des 2e choix 2020 et 2021, qui permettent de commencer à rebâtir.

Division Métropolitaine

La division Métropolitaine a, pour finir, réalisé un festival de recrutement. Une course aux armements spectaculaire, avec cinq équipes actuellement en position qualifiables – et deux autres encore en course – qui promet des playoffs dantesques.

Washington, en tête de la poule et champion 2018 se verrait bien remettre le couvert. Pour cela, les renforts ont été multiples : Brenden Dillon (SJ) en défense contre deux choix, Ilya Kovalchuk (MTL) contre un 3e tour et Daniel Sprong (ANA) contre Christian Djoos. Des mouvements de profondeurs, malins, et peu coûteux.

Pittsburgh a également étoffé son banc. L’acquisition de Zucker (MIN) a coûté cher : un 1er choix, le prometteur Calen Addison et Alex Galchenyuk. Le reste fut moins cher : Riley Barber et Philip Varone (MTL) contre Joseph Blandisi et Jake Lucchini. Dominik Kahun est envoyé à Buffalo, ce qui permet à Pittsburgh d’obtenir Conor Sheary et Evan Rodrigues pour ses 3e et 4e lignes. Enfin, Patrick Marleau (SJ) apporte son expérience contre un 3e tour conditionnel en 2021.

Philadelphie n’a guère bougé. Accrochés à la troisième place les Flyers ont simplement acquis le vétéran Derek Grant (ANA) contre Kyle Criscuolo et un 4e choix. Nate Thompson (MTL) renforce la 4e ligne, contre un 4e choix 2021.

Les Islanders de New York bataillent pour une wild-card et ont dépensé sans compter. Le capitaine des Devils, Andy Greene a annulé sa clause de non-échange pour rejoindre le voisin – et Lou Lamoriello, qui l’avait signé en sortie de NCAA. En retour, un 2e choix 2021. Puis, Pageau (OTT) contre des 1er, 2e et 3e choix de draft. Les Islanders ont cédé leur avenir, et misent tout sur cette saison.

Columbus avait choisi cette stratégie l’an dernier. Cette fois, Jarmo Kekäläinen est resté plus sage. Markus Hannikainen est envoyé à Arizona contre un 7e tour. L’ex-premier choix Sonny Milano est cédé à Anaheim contre Devin Shore.

Carolina, actuellement hors des qualifiables, est sans contestation l’équipe qui a le plus bougé dans cette date limite. Jugez plutôt :
-Vincent Trocheck (FLO), contre Haula, Wallmark, Priskie, Luostarinen.
-Sami Vatanen (NJ) contre l’espoir Kuokkanen, le défenseur Claesson et un 4e tour.
-Brady Skjei (NYR) contre un premier choix.
Les Hurricanes sont ambitieux et bien décidés à passer l’épaule.

Le principal mouvement des Rangers de New York aura été finalement le stand-by, avec la prolongation du contrat de Chris Kreider. L’acquisition du 1er choix des Hurricanes contre Skjei est par ailleurs un bon atout pour l’avenir.

Enfin, New Jersey n’a toujours pas de manager général. Tom Fitzgerald assure l’intérim, et est unanimement salué pour sa performance. Il a cédé tous ses joueurs en fin de contrat et récolté picks et prospects :
-Le capitaine Andy Greene, 37 ans, aux Islanders contre un 2e tour,
-Blake Coleman à Tampa contre le 1er choix des Canucks, et leur meilleur espoir Nolan Foote (drafté au 1er tour en 2019),
-Wayne Simmonds à Buffalo contre un 5e tour 2021,
-Sami Vatanen, blessé depuis quinze jours, contre l’ailier Janne Kuokkanen, le défenseur Frederik Claessen et un 4e choix conditionnel 2020,
-Louis Domingue contre un autre gardien, Zane McIntyre.
Des mouvements qui descendent la moyenne d’âge à 25 ans seulement. Les Devils pourraient compter trois choix de 1er tour en juin, et au total 15 choix en 2020 et 2021. La renconstruction autour de Nico Hischier, Jack Hughes et Mackenzie Blackwood est en cours.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

venenatis adipiscing felis felis massa quis odio Praesent ut consequat. consectetur