Mannheim – Straubing (DEL, 1/4 de finale, match 1)

142

La DEL a réussi son pari. Le projet décidé par les dirigeants de la Ligue, en partenariat avec les présidents des clubs, a donc été atteint. En concertation, les discussions et l’élaboration d’un championnat ont été très longues. Mais, au final, les attentes des clubs en fonction des possibles soucis financiers et logistiques ont été pris en compte avec la construction d’un championnat à deux poules géographiques nord/sud. De plus la chaîne payante Magenta Sport est restée impliquée dans le projet. Le calendrier a donc été étalée sur l’ensemble des jours de la semaine. La compétition a donc offert du hockey tous les jours pour les fans.

Sportivement, les grands clubs sont restés en tête de la compétition avec Berlin et l’outsider Bremerhaven dans le nord. Au sud, Mannheim, avec Munich, a été impérial en présentant la meilleure défense et le penalty killing le plus hermétique du championnat. Seulement cinq défaites dans le temps réglementaire ont été concédées par les « Adler ». Les dirigeants ont fait revenir Felix Brückmann qui a fait un retour en force avec un taux de capture à 93,6 %, ce qui représente le top de la ligue en 19 parties jouées. Pavel Gross a fait jouer l’alternance et a donc laissé ses gardiens dans une bonne dynamique. Mais ce soir le coach fait confiance à Dennis Endras pour garder les cages.

Du côté de Straubing le démarrage de saison a été compliqué. Les Tigres ont longtemps été enterrés dans le fond du classement avec un mois de février catastrophique où ils n’ont engrangé que deux victoires en 10 rencontres. Le sursaut est arrivé au mois de mars avec un retour dans la bataille pour les séries face à Schwenningen. En point d’orgue, la dernière journée en voyage à Wolfsburg s’est conclue par une victoire (2-4) face à une équipe en très grande forme.

Mannheim affronte donc le qualifié de dernière minute, mais si les joueurs du Rhin/Neckar ont archi-dominé la saison régulière, les Tigres se présentent dans une phase positive. Ils apportent des atouts offensifs sérieux avec un Andreas Eder efficace qui a marqué cinq buts et quatre assistances lors des cinq derniers matchs.

reuldenisDès le début de la partie, Straubing impose un pressing très haut. Mais sur une sortie derrière ses buts, Vogl effectue une mauvaise relance et concède le palet à l’adversaire. Dennis Reul est alimenté pour décocher un tir en zone offensive. Vogl est battu (2’05 : 1-0). Pas le temps de souffler, car dès le coup d’envoi les blancs se ruent vers la cage. Tropp tire en pleine course. Le palet percute la bande, derrière la cage de Dennis Endras. Laganière est à la reprise et au bon timing (2’13 : 1-1).

Les deux équipes se projettent rapidement à l’avant avec Ben Smith qui trouve le poteau. En réponse Straubing organise de nouveau son échec-avant pour colmater les fuites. Pendant la première pénalité de Mouillerat, Straubing parvient à éteindre les Adler en empêche toute installation de jeu de puissance. Mais quand Balisy est pénalisé pour dureté, Taylor Leier repique vers la cage et, juste devant Endras, parvient à lever le palet dans les filets (13’45 : 2-1).

Mannheim contrôle bien la partie, mais un cinglage d’Eisenschmidt offre un power-play pour les Bavarois, que l’inévitable Andreas Eder transforme. Il nous offre un coast to coast depuis sa zone défensive et tire en pleine course. Endras parvient à freiner le puck. Mais la rondelle le traverse et glisse dans les cages (18’44 : 2-2). Les deux équipes se sont rendues coup pour coup et l’équipe de Tom Pokel est revenu à chaque fois au score.

En deuxième période, la partie gagne en vitesse et Mannheim impose plus de pression en zone offensive. Wirth reprend un palet que Vogl capte parfaitement (26’30). Straubing retrouve de la place pour jouer avec Mouillerat qui envoie un palet en pleine course dans les bottes d’Endras (27’21). Les deux équipes jouent sans trouver de réelle ouverture jusqu’à ce que Marco Bassler se retrouve totalement seul devant la cage et rate sa reprise qui passe juste à côté du cadre (29’30). Cette alerte a le don de pimenter la partie et redonne de la vitesse au jeu. Et les visiteurs ont une deuxième chance de marquer avec Corey Tropp qui exécute une déviation juste devant Endras (32’35).

La défense a laissé quelques espaces mais Straubing n’est pas parvenu à prendre l’avantage au score. Les tigres continuent sur leur dynamique et maintiennent le jeu dans la zone défensive de Mannheim. Brandt tente lui aussi sa chance avec un puissant shoot lointain (38’00). Bassler est pénalisé pour une charge contre la bande, mais les contrôles de puck locaux sont un peu aléatoires. Mannheim est dominé mais c’est la défense rigoureuse qui a permis aux locaux de tenir au score. Endras avec des arrêts déterminants tient son équipe dans le match.

La troisième période continue sur le même schéma et le dispositif de Tom Pokel perturbe Adler Mannheim. Lors d’une phase de pression locale, les duels en zone défensive bavaroise, dans la bande, permettent à Straubing de récupérer la rondelle et d’évacuer le danger. Pavel Gross dynamise son équipe qui s’emploie pour trouver des espaces devant. Ce sont les défenses qui prennent le pas dans ce match et les équipes soignent chaque détail. Un fait de jeu important se produit sur une charge de T.J. Mulock qui envoie David Wolf au sol. Celui-ci retombe sur son poignet et sort définitivement du match. Nico Krämmer le remplace dans l’alignement avec Plachta et Desjardins.

Pour ne rien arranger, Straubing augmente ses gains dans les engagements et démarre dans de bonnes conditions les jeux. On retrouve Mullock sur un puissant tir qu’Endras capte avec sûreté (51’10). Eisenschmidt répond par un bon shoot à mi-distance dans la zone offensive (54’20). Les minutes s’égrènent et personne ne trouve la bonne option. Straubing est décidé à forcer son destin et intensifie le pressing avant. Endras est décisif sur un tir dévié, à pleine vitesse, de Schönberger (55’37). Pour ne rien arranger, Krämmer est sanctionné en toute fin de partie. Les Tigres ont l’occasion de revenir à la maison avec une victoire. Mais c’est encore Dennis Endras qui exécute un arrêt ultime. Le tir de la bleue est doublement dévié dans sa trajectoire par Laganière et Mulock. Endras capte la rondelle d’une mitaine incroyable. Mannheim a fait le travail en infériorité, mais au moment du retour à 5, Jeremy Williams est juste devant Endras, seul, et place une reprise bien sentie. Mais là encore, le gardien a éteint le danger. Décidément, Manheim revient de très loin dans ce Fort Alamo allemand… Mais une pénalité de Bast à la dernière seconde est sifflée pour un retenir, lourd de conséquences…

williamsjeremyStraubing peut repartir au vestiaire frustré, tant les efforts ont été déployés de partout sans parvenir à forcer le cadenas Endras. Mais la mort subite de 20 minutes débute avec une supériorité pour les visiteurs. Sena Acolatse propulse un missile qui s’écrase dans la balustrade, derrière les buts de Mannheim. Mais le rebond est bien orienté, car Jeremy Williams reçoit le puck et l’envoie à la cage dans un angle ultra-fermé. Endras, masqué, ne peut que constater les dégâts. Les joueurs de Straubing explosent de joie. Ils ont réussi à trouver la faille et à remporter le match 1 (61’39 : 2-3).

Quel match ! Les deux équipes ont été solides, la puissance des deux teams a été lourde d’impact mais Endras a beaucoup subi dans le troisième tiers. Straubing était décidé à faire le maximum pour s’imposer. Cela a fonctionné. Le piège de Tom Pokel a été gagnant face à une équipe de Mannheim qui a sûrement pêché dans la discipline en fin de match et n’a pas su produire suffisamment d’occasions décisives. Le match numéro 2 se déroulera jeudi à Straubing.

Commentaires d’après-match

Pavel Gross (entraîneur de Mannheim) : « Nous avons fait des erreurs. Straubing a joué de manière agressive et a travaillé dur pour les conquérir les rondelles. Ce sont les séries éliminatoires, il faut rayer ce match et se tourner vers jeudi. Nous avons pris des pénalités inutiles, mais si un match est perdu en prolongation, il s’agit d’un moindre mal. »

Ben Smith (attaquant de Mannheim) : « Nous ne paniquons pas. C’était un match, On a besoin de deux victoires pour se qualifier au tour suivant. En conséquence, nous jouerons le match de notre vie, jeudi. Nous y reviendrons avec l’énergie et l’attitude nécessaires. Nous devrons ramener la rondelle vers le but avec encore plus de vitesse. »

Denis Reul (défenseur de Mannheim) : « Straubing a joué intelligemment et a bien fait son job. Nous avons pris la tête à deux reprises, mais Straubing a égalisé très rapidement dans les deux cas. Les deux pénalités avant la prolongation ont finalement été la clé de ce match. Nous avons concédé le but dans le temps supplémentaire et perdu le match par la suite. Néanmoins, nous devons remporter deux victoires pour passer. Rien ne change à ce sujet. Nous savons ce que nous devons faire de mieux et nous le ferons mieux. »

 

Mannheim – Straubing 2-3 après prolongation (2-2, 0-0, 0-0, 0-1)
Mardi 20 avril 2021 à 19h30 à la SAP Arena. Huis clos.
Arbitres : Lasse Kopitz et Aleksi Rantala (FIN) assisté de Christopher Hurvik et Tobias Schenk.
Pénalités : Mannheim 6′ (2’, 0’, 4’) ; Straubing 6′ (4’, 2’, 0’).
Tirs : Mannheim 19 (8, 5, 6, 0) ; Straubing 25 (5, 9, 9, 2).

Évolution du score :
1-0 à 02’05 : Reul assisté de Elias et Huhtala
1-1 à 02’13 : Laganière assisté de Tropp
2-1 à 13’45 : Leier assisté de Loibl et Katic (sup. num.)
2-2 à 18’44 : Eder assisté de Gormley et Vogl (sup. num.)
2-3 à 61’39 : Williams assisté de Acolatse et Gormley (sup. num.)

Mannheim

Attaquants :
David Wolf (-1) – Andrew Desjardins (-1) – Matthias Plachta (-1)
Markus Eisenschmidt (2’) – Ben Smith – Brendan Shinnimin
Taylor Leier – Jason Bast (2’) – Nico Krämmer (2’)
Florian Elias (+1) – Stefan Loibl (+1) – Tommi Huhtala (+1)

Défenseurs :
Craig Schira (-1) – Mark Katic (-1)
Thomas Larkin – Björn Krupp
Denis Reul (+1) – Sinan Akdag
Moritz Wirth (+1)

Gardien :
Dennis Endras

Remplaçant : Felix Brückmann (G). Absents : Cody Lampl (pubalgie), Sean Collins (surnuméraire), Felix Schütz (surnuméraire).

Straubing

Attaquants :
Antoine Laganière (+1) – Chase Balisy (+1, 2’) – Corey Tropp
Tim Brunnhuber (-1) – Nick Latta (-1) – Marco Bassler (2’)
Kael Mouillerat (2’) – T.J. Mulock – Jeremy Williams
Sandro Schönberger – Andreas Eder – Sven Ziegler

Défenseurs :
Marcel Brandt (+1) – Benedikt Kohl
Brandon Gormley – Sena Acolatse
Fredrik Eriksson (-1) – Stephan Daschner (-1)
Benedikt Schopper (+1)

Gardien :
Sebastian Vogl

Remplaçant : Mat Robson (G). Absents : Mike Connoly (bas du corps), Adrian Klein (Mondial U18).

Les commentaires sont fermés.