Rouen – Anglet (Ligue Magnus, 4e journée)

448

Ce soir Rouen accueille Anglet qui, après avoir subi à La Barre la foudre du leader Cergy (2-4), a cependant réussi à venir à bout de Mulhouse (4-2), toujours à domicile, en montrant beaucoup de caractère car l’Hormadi a été plus mené au score que l’inverse. C’est donc confiant que les hommes de David Dostal disputeront leur première rencontre officielle sur une grande glace. Son défenseur recrue de dernière minute, Michal Gutwald, est en réussite, il a inscrit deux buts en deux matches. Elias Karvonen et Thomas Decock, exclus face aux Scorpions, sont présents. Patrik Luza, l’arrière slovaque, et Oskars Batna sont toujours blessés chez les visiteurs. Des absences auxquelles s’ajoute celle du gardien international Florian Hardy. Les jeunes Artur Larroque (18 ans) et Hugo Baron (19 ans) sont alignés sur les blocs basques. Léo Bertein se dresse devant la cage des voyageurs.

206 berteinleo anglet 20210928206

Les locaux, eux, restent sur deux défaites sur la route, à Nice (4-3) et Gap (3-1). Malgré l’alignement d’Andrew Johnston et des trios recomposés face aux Rapaces, les Dragons ont très peu produit de jeu et ne comptent aucun but en huit supériorités ! Mais ils ne déplorent aucun absent. Dylan Yeo (2 x 2+10′ et 1 x 5+20′ en 3 rencontres) est en tenue. L’homme fort des champions de France est Vincent Nesa avec un ratio de +3 et 4 points dont un but à son compteur. Il accompagne David Gilbert qui a noirci sa fiche de deux buts, pour rassurer un groupe en retard d’allumage.

330 gilbertdavid rouen 20210928330

Les Normands ont dès le départ de la rencontre utilisé leur échec-avant pour mettre en (grande) difficulté les Basques qui n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Après les occasions de Kelsey Tessier (1’02) et Joris Bedin (2’02). Pris de vitesse, les visiteurs subissent leur première pénalité (4’14). Léo Bertein joue de la botte devant Rolands Vigners (4’48) avant d’être sauvé par une cage déplacée, fait confirmé par la vidéo réservée aux arbitres (4’51). Tadeas Jaros, sur le banc, reçoit un palet douloureux dans la poitrine (5’11). Le suppléant de Hardy résiste à Andrew Johnston puis craque sur un nouvel envoi de Joris Bedin, dans le trafic, renvoyant le rebond de la dernière recrue rouennaise dans le haut de la cage (1-0 à 5’34). Enfin, les locaux ouvrent leur compteur en power-play. Cette ouverture du score est le premier but inscrit en supériorité cette saison par le RHE.

L’AHE reste indiscipliné. Jacob Sweeney (6’07) puis Thomas Decock (7’40) cirent le banc de la geôle. Le trio Tarantino-Pons-Neyens résiste aux 28 secondes de double infériorité, Lionel Tarantino se sacrifie sur un lancer (8’32) et son gardien déroute les tentatives d’Andrew Johnston (9’34) et de David Gilbert (10’44). L’orage est passé et les coéquipiers de Mark Flood qui monopolisent pourtant le palet ne sont plus dangereux jusqu’à un nouvel avantage numérique restant infructueux (16’42). Néanmoins, avant la première pause, Vincent Nesa, dans le bureau de Gretzky, transmet une belle passe en retrait à Dylan Yeo. De l’oreille droite, sur réception, l’arrière aux 51 minutes de pénalité en quatre matches propulse le projectile dans la lucarne opposée d’un petit lancer (2-0 à 19’33).

308 hrehorcakpeter anglet 20210928308

Un mauvais but en cache un autre. Le jeu a repris depuis moins de trente secondes, Rouen est déjà installé dans le camp d’Anglet. Pendant que Vincent Nesa arcboute la défense, Anthony Guttig délivre une passe maître à travers une forêt de jambes et de crosses pour David Gilbert qui a offert une solution dans le slot à son joueur de centre. L’ailier prend à défaut un Léo Bertein bien hasardeux dans une tentative de pokecheck sur la passe de Guttig (3-0 à 20’23).

L’Hormadi, comme au premier tiers, arrive rarement à se projeter vers l’avant et encore moins à être véritablement dangereux. Les Dragons par contre le sont, même si les lignes pratiquent un hockey parfois hétérogène avec quelques trous techniques. Leurs blocs, bien positionnés, plus prompts à l’intervention, pro-actifs, sont donc efficaces dans leur coopération interne. Rolands Vigners (22’02 & 25’08) et Joël Caron (23’49) frappent au portail des joueurs des rives de l’Adour. Léo Bertein s’impose avec brio. Il repousse encore d’autres tentatives des patineurs des bords de Seine alors que son capitaine, Mathieu Pons est emprisonné. À la mi-match, les hommes de David Dostal sortent enfin de leur campement mais Joël Caron contrecarre les velléités de Neyens (32’18). Il y a comme un léger air de moins bien chez les boys de Fabrice Lhenry qui défendent une infériorité sur laquelle Thomas Decock ne cadre pas une belle position de tir (35’22). Puis tout rentre dans l’ordre pour les Seinomarins. Ce n’est pas le cas en face. Les Pyrénéens subissent un 2 contre 2 sur lequel Kevin Massy cingle Kelsey Tessier. Le tir de pénalité sifflé est transformé, frappé avec assurance (4-0 à 38’59). La toute fin du vingt médian n’est pas loin de faire exploser les occupants de « La Barre ». Ils ne doivent de salut qu’à la maladresse de Rolands Vigners (39’28 & 39’48).

276 karvonenelias anglet 20210928276

Les locataires de la patinoire « Nathalie Péchalat » partent de plus belle lors de la dernière période. Dylan Yeo de près (42’42) puis David Gilbert à 3 contre 2 sur une passe ajustée par Vincent Nesa (46’21) butent sur Léo Bertein. Pourtant, petit à petit, les champions de France laissent parfois leurs hôtes mieux manœuvrer en relance. Ainsi Florent Neyens en haut du slot (48’45) fait travailler Matija Pintaric concentré malgré l’œil du cyclone stationnaire autour de sa cage depuis 20h00. Les jambières de son vis-à-vis ne chôment pas sur des lancers de David Gilbert (49’04) et de Joris Bedin (50’43). Florent Neyens, encore lui, a pris goût à s’approcher du gardien rouennais. Il dévie un lancer à côté des montants (50’54). Kevin Massy tire de loin (51’33). Rouen n’a plus autant d’emprise sur le match. À une exception, les dix dernières minutes sont laissées à la disposition d’Anglet. En attaque-à-cinq, Hugo Baron a toute une chance à bout portant. Matija Pintaric lui dit non (54’09). Ensuite, dans un jeu installé, Vincent Nesa travaille encore très fort dans le trafic pour passer la rondelle du patin sur la gauche à David Gilbert qui la catapulte dans un filet ouvert (5-0 à 55’58).

111 massykevin anglet 20210928111

Les Dragons savent recevoir et offrent une dernière chance (supériorité) à l’Hormadi de sauver l’honneur. Les coéquipiers de Mathieu Pons, fiers, savent éviter l’affront d’un blanchissage. Sur un lancer de la pointe de Michal Gutwald, le puck est dévié par Juho Mäkelä, pendant que Tadeas Jaros masque Matija Pintaric (5-1 à 59’06).

Après ses deux défaites à la suite, Rouen, avec des trios souvent dangereux, à défaut d’être efficace pour le troisième, sans accorder grand-chose, s’est rassuré et aura la volonté de confirmer ses progrès à Mulhouse ce vendredi. C’était un test sur grande glace pour Anglet qui, affaibli par trois absences importantes, n’a pas convaincu. En l’absence de sorties probantes à l’extérieur, les rencontres à La Barre demeurent primordiales pour l’Hormadi qui accueillera Chamonix le 1er octobre dans le cadre de la cinquième journée de Ligue Magnus.

139 nesavincent rouen 20210928139

Commentaires (dans Paris-Normandie) :

080 dostaldavid anglet 20210928080

David Dostal (entraîneur d’Anglet) : « On est tombé sur une équipe très motivée. Une équipe qui, sachant la glace pas terrible, a joué très simple. Les Rouennais ont mis au fond et ont travaillé. Ils nous ont poussés à la faute. Rouen s’est réveillé. »

Fabrice Lhenry (Entraîneur de Rouen): « Je suis satisfait. Il y a eu les efforts qu’on souhaitait. Il y a eu de très bonnes choses. Un vrai effort d’équipe. Cela n’avait pas été le cas lors des deux derniers matches. On a bien commencé. Avec de l’envie. Il fallait montrer du caractère après les résultats du week-end dernier. On en fait preuve d’entrée de match. La frustration qu’on avait ressentie à Gap, on s’en est servi ce soir. C’est bien. C’est bien aussi d’avoir marqué cinq buts, j’espère que ça va libérer un peu tout le monde. Maintenant, il faut confirmer. Demain, les gars vont souffler un peu et jeudi, il sera temps de penser à Mulhouse. »

 

Rouen – Anglet : 5-1 (2-0, 2-0, 1-1)
Mardi 28 septembre 2021 à 20h00 sur l’île Lacroix. 2105 spectateurs.
Arbitres : MM. Laurent Garbay et Pierre Dehaen assistés de MM. Leevan Thiebault et Joffrey Yssembourg.
Pénalités : Rouen 6′ (0’, 2’, 4’) ; Anglet 22′ (8’+10′, 4′, 0’)
Tirs : Rouen 41 (17, 16, 8) ; Anglet 24 (4, 6, 14)
Supériorités : Rouen 1/6, Anglet 1/4

Évolution du score :
1-0 à 05’34 Bedin assisté de Tessier et Johnston (sup.num.)
2-0 à 19’33 Yeo assisté de Nesa et Flood
3-0 à 20’23 Gilbert assisté de Guttig et Nesa
4-0 à 38’59 Tessier (tir de pénalité)
5-0 à 55’58 Gilbert assisté de Nesa et Guimard
5-1 à 59’06 Mäkelä assisté de Gutwald et Gegeris (sup.num)

Rouen

Attaquants :
David Gilbert – Anthony Guttig (A) – Vincent Nesa
Loïc Lampérier (A) – Kelsey Tessier – Joël Caron
Rolands Vigners – Andrew Johnston – Joris Bedin
Théo Gueurif – Joran Reynaud – Quentin Tomasino

Défenseurs :
Dylan Yeo – Mark Flood (C)
Florian Chakiachvili – Enzo Cantagallo
Sacha Guimond – Marc-André Dorion

Gardien :
Matija Pintaric (23 arrêts)

Remplaçant : Valentin Duquenne (G). Absent : Yoan Salve (surnuméraire).

Anglet

Attaquants :
Thomas Decock – Elias Karvonen – Juho Mäkelä
Tadeas Jaros – Peter Hrehorcak – Lionel Tarantino
Emils Gegeris – Jules Gallet – Nicolas Arrossamena (A)
Florent Neyens – Victor Ranger – Hugo Baron

Défenseurs :
Michal Gutwald – Kevin Massy
Andréa Palat – Jacob Sweeney (A)
Mathieu Pons (C) – Arthur Larroque

Gardien :
Léo Bertein (36 arrêts)

Remplaçant : Tonin Caubet (G). Absents : Florian Hardy (G), Patrik Luza et Oskars Batna.

284 reynaudjoran rouen 20210928284    422 gilbertdavid rouen 20210928422

Les commentaires sont fermés.