Jusqu’au bout du suspense (coupe Stanley, finale, match 1)

268

Le premier match de la finale de Coupe Stanley a eu lieu le mercredi 15 juin 2022 à Denver dans la Ball Arena des supporters des Colorado Avalanche.

 

La fin de la saison NHL est proche. Deux équipes sont maintenant en position de remporter le trophée tant convoité qu’est la Coupe Stanley. Les deux premiers matchs se jouent à la Ball Arena de Denver, « maison » des Colorado Avalanche. Invaincue en finale (victoire en 1996 et 2001), l’équipe dont le GM est Joe Sakic, vainqueur de la récompense il y a 21 ans, a une troisième chance de rajouter une Coupe Stanley à son palmarès après avoir gagné la Conférence Est, la semaine passée.

Il faudra pour cela remporter quatre matchs face au vainqueur de la Conférence Est, le Tampa Bay Lightning. L’équipe bleue et blanche est quant à elle dans une situation de remporter une quatrième Coupe Stanley (2004, 2020, 2021) dont une troisième d’affilée. C’est dire la pression qui entoure les deux équipes lorsque la mise au jeu inaugurale a lieu.

 

Colorado marque en premier

L’équipe à domicile a les faveurs du début du match. Mikko Rantanen a une première occasion qui finit dans le gant d’Andrei Vasilevskiy. Une minute plus tard, Jan Rutta sollicite Darcy Kuemper avec un slapshot. Le portier de l’Avalanche est de retour depuis sa blessure survenue lors du premier match de la finale de la Conférence Est.

Josh Manson met en difficulté ses coéquipiers Colorado par une pénalité. Palat, Kucherov et Hedman essayent tour à tour de scorer mais les unités spéciales résistent tout comme Kuemper. Tant mieux pour eux, car peu après la fin de la pénalité, Bowen Byram réussit à s’infiltrer dans la zone de Tampa puis réalise une passe en retrait pour Gabriel Landeskog. Le Suédois au numéro 92 trompe Vasilevskiy le premier (1-0, 07‘47‘’) .

Tampa tente de réagir, mais l’Avalanche met un deuxième but rapidement grâce à Valeri Nichushkin après avoir brillamment mis en place son échec-avant. Le palet passe entre les jambes du gardien, qui, dans cette zone était invaincu depuis le début des playoffs (2-0, 09‘23‘’). Tampa confirme ses difficultés en ce début de rencontre.

Mais peut-être porté par un excès de confiance, Colorado fait, peu après, une relance hasardeuse en défense depuis la zone neutre juste devant l’enclave. Par chance pour les visiteurs, Nick Paul est là et récupère le palet, qui l’amène en un contre un face à Darcy Kuemper. Une feinte à droite, une feinte à gauche et Paul permet au Lightning d’inscrire le premier but de la finale pour les Bolts (2-1, 12‘26‘’).

À quatre minutes de la fin de la première période, Mikhail Sergachev fait trébucher Nathan MacKinnon. Les Avs évoluent d’abord à 5-contre-4, mais Anthony Cirelli fait de nouveau trébucher Cale Makar. Les voilà donc à 5-contre-3. Mikko Rantanen en profite et tire depuis le cercle de mise au jeu droit pour la déviation d’Artturi Lekhonen (3-1, 17‘31’‘). Dominé par Colorado, Tampa ne montre pas son plus beau visage à l’issue de cette première période animée.

 

Le réveil de Tampa Bay

Revenus de la première pause, les Floridiens se montrent bien plus agressifs que lors de la période inaugurale. Jack Johnson et Pat Maroon sont d’ailleurs envoyés simultanément sur le banc des pénalités (23‘41‘’). Mais le 4-contre-4 ne donne rien. Mené 3-1, Tampa voit une opportunité de recoller au score après un surnombre sur la glace de l’Avalanche. Évoluant de nouveau en supériorité numérique, Tampa ne trouve pas l’ouverture. Plus équilibré dans son jeu, l’équipe de Jon Cooper parvient tout de même à marquer par deux fois en 48 secondes pour revenir dans la partie. Le premier but est une action de Ondrej Palat sur une passe de Nikita Kucherov qui a réussi à se faufiler à travers la défense de l’Avalanche (3-2, 32‘51‘’).

Le but de l’égalisation est, lui, signé, Mikhail Sergachev. Gêné par le trafic devant son champ de vision, Kuemper ne peut empêcher Tampa de revenir dans la rencontre (3-3, 33‘39‘’).

Le momentum est en train de basculer dans la Ball Arena, et même les supporters ont l’air, l’espace d’un instant, de se faire plus discrets. Tampa Bay tente plus de choses même si Makar et J.T Compher (38’10’’) réveillent les spectateurs en montrant qu’il suffit d’une action rapide pour que le tableau d’affichage change de nouveau, et ce, même si la lampe de but ne s’allume pas.

Une troisième période indécise

En troisième période, l’Avalanche met la pression sur Andrei Vasilevskiy. Toutefois, le Russe de 27 ans tient bon. J.T Compher a un filet presque ouvert, mais le palet est finalement envoyé en hauteur sans gravité (44’50’’). Tout juste revenu de blessure pour ce match, Brayden Point reçoit la crosse de Logan O’Connor au visage (45’48’’). O’Connor est pénalisé de 2 minutes, mais comme plus tôt dans la rencontre, cela ne donne rien et à 10 minutes de la fin, le score reste à 3-3. Et certains voient même ce match se prolonger jusqu’à tard dans la nuit.


Pat Maroon cause un retard de jeu (58’36’’) qui permet au Colorado d’évoluer en supériorité numérique en entrant dans la prolongation, mais cela ne suffit pas… Andre Burakovsky inscrit finalement un slapshot puissant pour donner finalement la victoire au Colorado en prolongations (61’23’’).

Colorado aura su faire ce qu’il fallait pour s’imposer à domicile et remporter ce premier match 1. Le prochain match aura lieu samedi 18 juin 2022, toujours à la Ball Arena de Denver.

(Un article de Thomas Woloch)

 

Colorado Avalanche – Tampa Bay Lightning 4-3 après prolongation (3-1, 0-2, 0-0, 1-0)
Mercredi 15 juin 2022 à la Ball Arena de Denver (Colorado). 17 778 spectateurs.
Pénalités : Colorado 8′ (2′, 4’, 2’), Tampa Bay 8′ (4’, 2’, 2’).
Tirs : Colorado Avalanche 38 (15, 10, 12, 1) Tampa Bay 23 (8, 9, 5, 1).

Évolution du score :
1-0 à 07’47’’ : Landeskog assisté de Rantanen et Byram
2-0 à 09’23’’ : Nichushkin assisté de MacKinnon
2-1 à 12’26’’ : Paul assisté de Hedman et Point
3-1 à 17’31’’ : Lekhonen assisté de Rantanen et Landeskog (sup. num.)
3-2 à 32’51’’ : Palat assisté de Kucherov et McDonagh
3-3 à 33’39’’ : Sergachev assisté de Hagel et Cirelli
4-3 à 61’23’’ : Burakovsky assisté de Nichushkin et Compher

Colorado Avalanche

Attaquants :
Gabriel Landeskog (+1) – Nathan MacKinnon (+1) – Valeri Nichushkin
Andre Burakovsky (+1) – J.T. Compher (+1) – Mikko Rantanen (+1)
Artturi Lehkonen (-2) – Darren Helm (-2) – Logan O’Connor (-1, 2’)
Alex Newhook – Nico Sturm – Nicolas Aube-Kubel

Défenseurs :
Devon Toews (-1) – Cale Makar
Jack Johnson (+1, 2’) – Josh Manson (+1, 2’)
Bowen Byram (-1) – Erik Johnson

Gardien :
Darcy Kuemper

Remplaçant : Pavel Francouz (G). Absents : Nazem Kadri (pouce), Ryan Murray (main), Samuel Girard (fracture du sternum), Mikhail Maltsev, Dylan Sikura, Roland Mckeown, Andrew Cogliano, Jayson Megna, Jacob Macdonald, Kurtis Macdermid, Martin Kaut, Keaton Middleton, Jean-Luc Foudy, Hunter Miska (G), Trent Miner (G), Justus Annunen (G).

Tampa Bay Lightning

Attaquants :
Ondrej Palat (-1) – Steven Stamkos – Nikita Kucherov
Brandon Hagel – Anthony Cirelli (2’) – Alex Killorn (+1)
Nicholas Paul – Brayden Point – Ross Colton
Pat Maroon (4’) – Pierre-Édouard Bellemare – Corey Perry

Défenseurs :
Victor Hedman (-1) – Jan Rutta (+1)
Ryan McDonagh – Erik Cernak
Mikhail Sergachev (2’) – Zach Bogosian

Gardien :
Andrei Vasilevskiy

Remplaçant : Brian Elliott (G). Absents : Fredrik Claesson, Alex Barré-Boulet, Riley Nash, Remi Elie, Darren Raddysh, Cole Koepke, Cal Foote, Anthony Richard, Maxime Lagacé (G).

Les commentaires sont fermés.