Arlan Kokshetau – Gomel (Coupe Continentale, groupe D)

123

La dernière journée, malheureusement sans grand enjeu, s’ouvre par un duel pour la première place – honorifique – du tournoi entre l’Arlan Kokshetau et les Biélorusses de Gomel. On ne s’attend pas à un rythme effréné. Effectivement, on assiste à du hockey techniquement propre, respectueux du système de jeu, mais sans effort superflu dans le patinage ni dans l’engagement physique. Les deux équipes alignent leur second gardien et ne comptent pas puiser dans leurs réserves une fois l’objectif atteint.

Vainqueur « seulement » aux tirs au but et en prolongation de ses deux premières rencontres, l’Arlan a besoin de trois points pour passer devant au classement. Il s’applique rapidement à les prendre. Après seulement trois minutes, le gardien remplaçant Aleksei Merzlov semble avoir bloqué le palet sur un lancer en angle de Kiselev. Tout le monde s’arrête un peu de jouer, mais le palet est en fait libre et Potaichuk l’envoie au fond. À la neuvième minutes, les champions du Kazakhstan inscrivent déjà le 2-0. Sur une attaque installée en zone offensive, un lancer de la ligne bleue d’Ilya Gulyakov bat un Merzlikov suspect au niveau de la mitaine. Le défenseur, qui marque un à trois buts par saison, célèbre avec une imitation du cygne ce premier but en compétition européenne.

Du côté biélorusse, pas grand-chose à signaler, hormis un bon débordement de Kolosov qui centre pour Musienka seul devant le gardien, mais si près que son tire échoue dans les jambières. Si Gomel était au moins concentré défensivement en première période, pâtissant plutôt de la performance douteuse de son jeune gardien formé au club, ce n’est plus le cas au deuxième tiers-temps. Un repli catastrophique laisse Ivan Kiselev armer une reprise dans le cercle droit sur une passe croisée de Savenkov. Les Biélorusses ne s’appliquent même plus dans leur point fort, les passes, avec des ratages aussi bien en zone défensive que sur leur seule attaque en surnombre. Les supporters de Gomel, avec leurs cris et leur tambour, semblent plus motivés que leurs joueurs. Un long voyage retour de 2500 kilomètres les attend car l’équipe est venue en bus.

Gomel pousse un peu plus en dernière période face à une équipe qui se contente de défendre et de protéger son avance. Pas de quoi affoler la foule (s’il y en avait), ni remettre en cause le blanchissage de Mikhaïl Demidov, qui est plus un gardien co-titulaire qu’un simple numéro 2 (il était titulaire pendant les derniers play-offs et avait été décisif pour le titre).

Désignés joueurs du match : Mikhaïl Demidov pour Kokshetau et Ilya Zhukovski pour Gomel.

 

Arlan Kokshetau – HK Gomel 3-0 (2-0, 1-0, 0-0)
Dimanche 18 décembre 2018 à 14h00 à la patinoire Charlemagne de Lyon. 205 spectateurs.
Arbitrage de Lukas Kohlmüller (ALL) et Krzysztof Kozlowski (POL) assistés de Guillaume Gielly et Gwilherm Margry (FRA).
Pénalités : Arlan 4′ (2′, 2′, 0′) ; Gomel 6′ (2′, 2′, 2′).
Tirs : Arlan 33 (14, 9, 10) ; Gomel 22 (5, 8, 9).

Évolution du score :
1-0 à 03’10 : Potaichuk assisté de Kiselev
2-0 à 08’29 : Gulyakov assisté de Nesterov
3-0 à 21’33 : Kiselev assisté de Savenkov et Potaichuk

Arlan Kokshetau

Attaquants :
Dmitri Shitikov – Vadim Berdnikov (A) – Vadim Ermolayev (2′)
Dmitry Potaichuk (+2) – Konstantin Savenkov (C, +2) – Ivan Kiselev (+2)
Anton Petrov – Evgeni Gasnikov – Denis Klemeshkov
Aleksandr Nesterov (+1) – Aleksei Antsiferov (+1) – Aleksandr Zubritsky (+1)

Défenseurs :
Vladimir Malevich – Stanislav Borovikov (A)
Sergei Yegorov (+2) – Anton Kazantsev (+2, 2′)
Evgeny Gevel – Yakov Seleznev
Ilya Gulyakov (+1) – Viktor Dovgan (+1)

Gardien :
Mikhaïl Demidov

Remplaçant : Dmitri Zykin (G). En réserve : Ivan Poloshkov (G).

HK Gomel

Attaquants :
Pavel Musienka (-2, 2′) – Andrei Kolosov (-2) – Aleksandr Zhidkikh (A, -2)
Evgeni Khuzeev – Nikolai Suslo (2′) – Evgeni Solomonov
Denis Zaichik – Aleksandr Siomachkin (A) – Kirill Kutsyr
Anton Tochilkin (-1) – Ilya Zhukovski (-1) – Nikita Yurchenko (-1)

Défenseurs :
Aleksandr Eronov (-2) – Egor Stepanov (-2)
Maksim Magaletski – Aleksandr Syrei (C)
Mikhail Prus – Ilya Letov (-1)
Egor Ivanov (-1, 2′) – Evgeni Goranin

Gardien :
Aleksei Merzlov

Remplaçant : Roman Boboriko (G).

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :