Finlande : le point en chiffres

359

On approche de la moitié de la saison régulière en Liiga finlandaise. L’occasion d’aborder quelques chiffres, dont les belles performances d’Alexandre Texier.

Oulun-Kärpät-Logo10 : Le nombre de victoires consécutives décrochées par les Kärpät entre le 25 septembre et le 20 octobre, le club d’Oulu mène assez largement le classement de la Liiga avec 11 points d’avance sur leur dauphin, le TPS Turku. Les « hermines » n’ont d’ailleurs subi que 4 revers en 26 matchs. Finalistes de Liiga trois fois ces quatre dernières années, les Kärpät sont bien lancés pour atteindre une nouvelle finale.

2 : En inscrivant un but en cage vide samedi, Lassi Lehtinen de Lukko devient le deuxième gardien de l’histoire du championnat finlandais à inscrire un but. Le précédent datait d’il y a dix ans, le 4 décembre 2008, par Mika Järvinen de KalPa.

12 : Le nombre de revers en 13 matchs qu’a subi KalPa, le club d’Alexandre Texier, entre le 6 octobre et le 14 novembre. Le début de saison n’a pas été de tout repos pour le club de Kuopio, qui avait obtenu quatre victoires consécutives entre le 28 septembre et le 5 octobre. Et depuis mi-novembre, KalPa a obtenu quatre victoires à ses six derniers matchs, de quoi se rapprocher du seuil des playoffs. Les Savoniens sont 13e au classement.

9 : Le nombre de points, 2 buts et 7 passes, qu’a obtenu Alexandre Texier en 9 matchs durant le seul mois de novembre. Sur ce mois, 9 points constituent d’ailleurs le quatrième meilleur total. Le jeune attaquant grenoblois de KalPa a même connu une rencontre à 3 points le 23 novembre dernier contre Vaasa. Après une début de saison timide qui faisait suite à une opération à l’épaule, le jeune talent du hockey français et de Columbus semble avoir retrouvé toutes ses sensations.

70.000 : Le nombre d’abonnés de Telia, le nouveau diffuseur de la Liiga, chiffre retenu au troisième trimestre qui s’achevait  donc en septembre. Le rapport couvre donc l’été (et la saison morte) et le début du championnat. On peut donc parler d’un très bon score car c’est d’ores et déjà plus que les diffuseurs précédents, Ruutu et Sanomat avec des estimations entre 45.000 et 65.000 abonnés.

6 : Le Vaasan Sport et Valentin Claireaux sont sixièmes au classement de Liiga. Arrivé fin septembre à Vaasa, le Saint-Pierrais a gagné sa place avec un temps de jeu moyen de 12’19 ». Il s’agit de sa cinquième saison en Finlande.

600 / 500 : Ce n’est pas la première fois que l’on évoque sur Hockey Archives l’incroyable longévité d’Éric Perrin. Le Québécois de 43 ans avait connu une brève carrière en NHL (avec toutefois une Coupe Stanley obtenue sous les couleurs de Tampa Bay avec son ami d’enfance Martin St. Louis) mais il a gagné par la suite le statut d’icône en Finlande. Et cette saison, Perrin a passé deux barres symboliques : il est devenu le deuxième joueur étranger de l’histoire de la Liiga à passer le cap des 600 parties, et le premier joueur étranger de l’histoire de la Liiga à atteindre le seuil des 500 points. Et ce bon vieux Éric comptabilise actuellement 18 points dont 11 buts en 26 rencontres avec JYP, club qu’il a retrouvé après trois saisons au TPS Turku. Infatigable vous avez dit ?

1 : Avec 28 points, Teemu Turunen est le meilleur marqueur du championnat. L’attaquant de 23 ans du HPK est même tout proche de son record personnel alors que nous arrivons à peine à la moitié de la saison. Et il semble que le HIFK, en grande difficulté cette saison, l’ait déjà engagé pour l’exercice 2019-2020 !

22 : Le nombre de points inscrits par Aleksi Heponiemi, 19 ans et nouveau joyau des Kärpät d’Oulu, club qui a vu émerger ces dernières années des talents comme Joonas Donskoi, Ville Pokka, Sebastian Aho ou Jesse Puljujärvi. Il est revenu en Finlande cette saison après deux ans sur le circuit junior canadien WHL. Heponiemi y avait fait un passage remarqué puisqu’il a été élu recrue de l’année en 2017, puis en 2018 meilleur passeur, joueur au meilleur esprit sportif et champion avec son équipe des Broncos de Swift Current. Ce sont les Panthers de Floride qui détiennent les droits du centre finlandais après l’avoir repêché au deuxième tour de la draft NHL 2017.

94 : Le pourcentage d’arrêts de Veini Vehviläinen, autre jeune pousse des Kärpät, qui domine les statistiques chez les gardiens de Liiga. Ce portier de 21 ans semble avoir pris une nouvelle dimension cette année, poussant sur la touche l’expérimenté Jussi Rynnäs.

175 500 : C’est le nombre d’abonnés que possède l’IFK Helsinki sur les réseaux sociaux, recensement réalisé par Jatkoaika qui s’est penché sur les comptes Facebook, Twitter et Instagram des clubs de Liiga. HIFK domine le classement des équipes les plus suivies sur les réseaux sociaux, même si les Kärpät ne sont pas bien loin derrière (173 800) et dominent même le club de la capitale sur Facebook. En revanche, après le Tappara Tampere, qui complète le podium avec 117 700 abonnés, les chiffres chutent rapidement pour les autres clubs de la Liiga avec de fortes disparités : TPS Turku est 4e avec 79 700 et les Jukurit ferment la marche avec 27 200.

9 : Si HIFK peut se féliciter de son succès sur les réseaux sociaux, les Helinskiens sont en revanche bien mal en point au classement, seulement 9e, bien loin de leurs aspirations habituelles. Ils ont même connu une série noire de sept défaites consécutives, la pire série de l’histoire du club.

5000 : En euros, l’amende reçue par les Kärpät d’Oulu pour avoir fait jouer Otto Karvinen alors qu’il était suspendu. Le samedi 17 novembre contre les Jukurit, Karvinen a écopé d’une troisième pénalité de méconduite de 10 minutes, ce qui entraîne de facto une suspension pour le match suivant selon le règlement en vigueur. Mais l’attaquant de 28 ans était bien en uniforme pour la rencontre suivante contre le TPS Turku. Il a pour sa part été suspendu pour deux matchs.

15 : Depuis le titre de 2013, les Ässät sont absents du gratin finlandais. Mais cette saison, le club de Pori n’est que l’ombre de lui-même, 15e et dernier du classement, avec seulement 22 points quand l’avant-dernier (JYP) en détient 31. Les « As » se sont enfoncés dans la crise, une crise qui couve depuis plusieurs mois, jugez plutôt.

Au printemps, la PDG Eva Perttula avait quitté son poste, avant que la publication de l’exercice durant l’été ne révèle une perte de 450.000 € sur l’exercice 2017-2018. Le prodige Jesperi Kotkaniemi, qui avait impressionné durant la saison 2017-18, n’est finalement jamais revenu à la maison, lancé directement dans le grand bain de la NHL par Montréal. Les résultats des Ässät ont rapidement déçu et le directeur sportif Jari Korpisalo a été démis de ses fonctions le 26 octobre. Deux semaines plus tard, c’est l’entraîneur (et père de Jesperi) Mikael Kotkaniemi qui a été remercié, remplacé par Pasi Kaukorenta.

La direction a alors dégainé un plan quinquennal… plutôt désordonné. Kaukorenta a été averti que son mandat prendrait fin dès la saison terminée, Jari Pasanen devant lui succéder… Un illustre inconnu en Finlande ! Ce dernier a officié de nombreuses années en Allemagne et entraîne actuellement le club danois de Frederikshavn… dont le contrat se termine en 2020, ce que n’avait pas prévu les Ässät ! Pasanen ne sera donc pas le coach de Pori à la rentrée 2019, qui avait déjà dans l’idée de nommer à ce poste Petri Karjalainen… pour la période 2021-2023 ! Actuel entraîneur de la sélection nationale U16, Karjalainen a tout de même précisé qu’il n’avait pas encore donné son accord à l’équipe de Pori. C’est donc le chaos total à Pori. Que le titre de 2013 semble lointain…

7 : Le rang en Mestis de RoKi, le club de Rovaniemi qui héberge cette saison trois joueurs français : le défenseur Fabien Bourgeois et l’attaquant Malo Ville, déjà présents l’année dernière, et Gabin Ville, qui a décidé de rejoindre son frère après une saison à Grenoble.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

%d blogueurs aiment cette page :