Rouen – Anglet (Ligue Magnus, 18e journée)

La joie de retour sur l’île Lacroix

208

La joie de retour sur l’île Lacroix

Rouen accueillait l’équipe en forme du championnat, Anglet. L’Hormadi se rendait sur les bords de Seine en confiance grâce à une série en cours de 4 victoires consécutives et le meilleur buteur de la ligue, avec 13 buts, Yanick Riendeau. Mieux que tous les killers des blockbusters magnussiens. Le RHE76 a replongé dans l’incertitude après une 7e défaite subie à Mulhouse. Recevoir ainsi le 4e du classement avait tout du match pivot, très influent dans les suites techniques à insuffler au club.

Les Basques avaient eux aussi leurs lots de soucis avant d’aborder cette rencontre, privés de 4 titulaires, Arrossamena, Olsson, Pacalaj et Neyens. Les absents faisaient de la place pour Kenny Martin, Kevin Maso et Baptiste Léo, respectivement âgés de 28, 24 et 18 ans. Ce n’était pas assez, car leur capitaine, Thomas Decock, était tout de même contraint de jouer sur deux lignes au poste d’ailier gauche. Les visiteurs joueraient aussi sans leur premier gardien, Eric Schierhorn, laissé sur le banc. C’est donc Léo Bertein (qui a blanchi Briançon juste avant la trêve internationale) qui se dressait devant la cage des joueurs des sables.

L’Hormadi, pas encore sorti du bus, va très vite avoir d’autres soucis car les Dragons ne vont pas douter du tout. Emmenés par un Vincent Nesa éclatant, les Normands créent une avance conséquente en moins de six minutes. D’abord, ils ouvraient la marque. L’ailier natif de Saint-Cyr-L’École, dans le cercle gauche, est précis au-dessus de l’épaule de Bertein (1-0 à 1’02). Moins de trois minutes plus tard, l’attaquant de 23 ans, rabat le rebond d’un tir de Mäkinen (2-0 à 3’52). Vincent Nesa compte-là ses 4e et 5e buts de la saison. Un total qu’il n’avait jamais atteint en équipe première. Il devient ainsi le second buteur des Dragons derrière Joël Caron, 7 buts.

Il ne se passait pas encore trois minutes que les coéquipiers de Mathieu Roy ajoutaient un 3e filet. Maurin Bouvet pouvait reprendre facilement, dans une cage ouverte, un retour de tir de Lampérier, suite à un travail de Thinel (3-0 à 5’59). Heikki Leime demandait son temps-mort mais cela ne changeait pas l’affaire. Si ce n’est pour Léo Bertein, conforté devant sa cage, qui était décisif à deux reprises devant Koivisto (6’35 & 6’47). Néanmoins, en fin de période, le gardien basque encaissait une 4e fois. Après un bon échec avant d’Anthony Guttig dans la bande, Deschamps servait parfaitement en retrait Crinon, monté entre les oreilles. L’arrière, sans réception, trompait Bertein à mi-hauteur (4-0 à 18’20).

La pause a sans doute été compliquée à gérer dans le vestiaire des invités, regrettant les miettes qu’ils n’ont pas su faire fructifier, celles de Lamboley (4’37 & 17’44) et Riendeau (7’00) et, sur un jeu de puissance, Martin (19’41). Le repos n’a pas modifié la physionomie de la rencontre. Le AHPB, inlassablement sans intensité, gêné par le pressing rouennais haut et fourmillant, subissait encore et encore. S’ils résistaient aux dix premières minutes, les Angloys flanchaient en 240 secondes après la mi-match. En supériorité, Nicolas Ritz, dans le slot, saisissait un ricochet sur le portier (5-0 à 30’06). Puis, toujours à un homme de plus, Florian Chakiachvili décelait, de la pointe, une niche dans l’attirail de Bertein (6-0 à 32’02). Pire, désabusé, l’Hormadi encaissait un dernier but en attaque à cinq ! Maurin Bouvet, plus prompt que Tarkkanen dans le trafic, faisait une remise pour Bastien Maïa. Sans contrôle ni marquage, l’ailier trompait Bertein en bas de son poteau droit (7-0 à 33’30). Le Rouennais pure souche rejoignait à la deuxième place Nesa au titre des meilleurs buteurs du RHE76.

Riendeau (24’33) et Poudrier (34’43 & 39’08) avaient beau avoir tenté quelques offensives lors du deuxième vingt, cela ne mettait pas en cause l’entrée en jeu de Gaétan Richard devant le filet des hommes de Fabrice Lhenry au démarrage du dernier tiers à la place de Matija Pintaric. Dans l’ultime acte, les Rouennais étaient encore très dangereux, mais ils n’alourdissaient pas l’addition. Roy (42’29), Bouvet (43’25 & 50’46), Ritz (46’04) et Thinel (59’34 & 59’53) manquaient le cadre. Pendant que Léo Bertein évitait une plus ample correction devant Nesa en échappée (45’02), Koivisto (45’19) et Ritz (53’58). Gaétan Richard, en travaillant face à Bérard (41’20), Poudrier (55’23) et Pertilla (57’14), a mérité un blanchissage partagé.

Rouen, rassasié ou moins frais et clairvoyant à la fin, n’a jamais été en difficulté pour déployer son jeu. Il s’est même régalé et a retrouvé de la joie de jouer en inscrivant 7 buts dont deux en power-play, sans en encaisser un seul, grâce à un échec-avant groupé, une présence aux rebonds continue et des unités spéciales efficaces. Anglet, blanchi pour la seconde fois de la saison, n’a jamais été dans le coup et n’a pas démontré grand-chose pour une équipe faisant pourtant partie au démarrage de la rencontre des quatre premiers du championnat. Les absents et l’alignement de leur gardien n°2 auraient-ils joué dans l’approche psychologique du match ? L’Hormadi devra rebondir et ce sera compliqué contre l’ogre grenoblois mardi prochain, pendant que Rouen, désormais quatrième, recevra un adversaire, Gap, en difficulté après quatre défaites à la suite.

Commentaires (dans Paris-Normandie) :

Vincent Nesa (attaquant de Rouen) : « Cette victoire fait du bien. On avait vraiment à cœur, devant notre public, de bien faire. On a joué comme on devait jouer. On a été intense. On a pressé, on a récupéré les palets en zone offensive et on a donné des solutions au porteur du palet. On a fait des jeux. C’était plaisant. En plus de gagner, ce qui est bien, c’est d’avoir marqué pas mal de buts et de ne pas en avoir pris. Ça fait du bien à tout le monde. C’est bon pour la confiance. [Sur ses deux buts inscrits lors des quatre premières minutes] J’ai commencé fort mais je me suis bien calmé après ! (rire). Plus sérieusement, cette saison, à l’approche du but adverse, j’essaye de ne pas me poser de question. Je n’ai pas un gros shoot mais, généralement, je suis assez précis. Les gars me disent donc de prendre ma chance plus souvent. »

Photos de Julien et Thierry Frechon pour www.hockeyarchives.info

Rouen – Anglet 7-0 (4-0, 3-0, 0-0)
Vendredi 15 novembre 2019 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs.
Arbitres : MM. Savice Fabre et Laurent Garbay assistés de MM. Clément Goncalves et Joffrey Yssembourg.
Pénalités : Rouen 8′ (4′, 2’, 2’) ; Anglet 10′ (2′, 4′, 4’)
Tirs : Rouen 34 (14, 11, 9) ; Anglet 20 (8, 5, 7)
Supériorités : Rouen 2/5, Anglet 0/4
Chances : Rouen 21 (3, 8, 10) ; Anglet 7 (3, 2, 2)

Évolution du score :
1-0 à 01’02 : Nesa assisté de Bedin et Koivisto
2-0 à 03’52 : Nesa assisté de Mäkinen et Bedin
3-0 à 05’59 : Bouvet assisté de Lampérier et Thinel
4-0 à 18’20 : Crinon assisté de Guttig et Deschamps
5-0 à 30’06 : Ritz assisté de Langlais et Bedin (sup. num.)
6-0 à 32’02 : Chakiachvili assisté de Deschamps et Thinel (sup. num.)
7-0 à 33’30 : Maïa assisté de Bouvet et Dusseau (inf. num.)

Rouen

Attaquants :
Nicolas Deschamps – Anthony Guttig (A) – Bastien Maïa
Joris Bedin – Juha Koivisto – Vincent Nesa
Joël Caron – Nicolas Ritz – Robin Rabl
Loïc Lampérier (A) – Maurin Bouvet – Marc-André Thinel

Défenseurs :
Kévin Dusseau – Chad Langlais
Pierre Crinon – Atte Mäkinen
Florian Chakiachvili – Mathieu Roy (C)

Gardien :
Matija Pintaric (13 arrêts) puis Gaétan Richard (7 arrêts) à 40’00.

Absent : Julien Msumbu (?)

Anglet

Attaquants :
Yanick Riendeau – Pierre-Maxime Poudrier – Kenny Martin
Thomas Decock (C) – Sébastien Gauthier (A) – Benjamin Bérard
Juuso Pertilla – Robin Lamboley – Louis Vitou
[Decock] – Baptiste Léo – Lionel Tarantino

Défenseurs :
Vojtech Kloz – Juha Tarkkanen (A)
Joona Kunnas – Mathieu Pons
Kevin Maso – Riku Silvennoinen

Gardien :
Léo Bertein (27 arrêts).

Remplaçant : Eric Schierhorn (G). Absents : Nicolas Arrossamena, Marek Pacalaj, Florent Neyens et Alexander Olsson (?).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

Aenean in massa Praesent venenatis, id