Bulletin NHL : le point au quart de la saison

377

Après un quart de la saison, c’est l’heure du bulletin NHL ! Bilans et anecdotes…

Le point au classement

Toutes les équipes arrivent à peu près au quart de la saison, avec entre 18 et 22 matchs disputés sur 82. L’occasion de révéler quelques tendances.

Dans la division Métropolitaine, Washington fait la course en tête, fort d’une série de 8 victoires sur les dix dernières matchs. Avec 34 pts, les Capitals mènent toute la NHL avec 5 pts d’avance sur un quatuor de poursuivants. Les coéquipiers d’Alexander Ovechkin carburent à plein régime sous l’impulsion de John Carlson, parti sur des bases stratosphériques : 8 buts, 32 points soit le 5e total de toute la ligue ! Comme Braden Holtby a retrouvé son niveau, la mécanique du champion 2018 a fait un petit trou.

Derrière, les Islanders restent sur 9 victoires en 10 parties. La meilleure défense de la ligue a beau concéder trop de tirs, elle résiste avec deux gardiens en état de grâce. Carolina suit, porté par trois victoires de rang. Les « jerks » caracolent encore dans les premières places des statistiques avancées. Pittsburgh devra faire sans Sidney Crosby, opéré pour des soucis musculaires. La cascade de blessures qui a touché les Penguins n’a pourtant pas ralenti le rythme : les méconnus s’enchaînent sur les diverses lignes, avec quelques belles trouvailles, comme le défenseur John Marino. Les Flyers suivent avec eux aussi 24 pts. Enfin, un trio d’équipe à 18 pts – Rangers, Devils et Blue Jackets – ferme la marche avec les mêmes soucis offensifs et défensifs. Une équipe des Devils qui place toute sa foi dans son jeune gardien Mackenzie Blackwood, convaincant depuis deux semaines.

Dans l’Atlantique, on se demande qui arrivera à stopper Boston et son trio Pastrnak-Bergeron-Marchand. Les trois hommes marchent sur l’eau, et un Tuukka Rask solide dans les cages permet aux Bruins de contrôler la situation. Il ne faudra pas ralentir, car Montréal et Florida chassent à pleine vitesse. Tout le contraire de Buffalo, étrillé 4-1 par Chicago dimanche, éclipsant le quadruplé de Eichel samedi. Les Sabres vivent le même cauchemar que l’an dernier : un deuxième mois atroce (2 victoires en 10 rencontres). Et que dire de Toronto ? Attendu au tournant comme un favori, les Maple Leafs subissent une série de déroutes, avec quatre défaites de rang. Les critiques sur l’individualisme et la remise en cause du coach Mike Babcock occupent le terrain médiatique. Cela va à peine mieux du côté de Tampa Bay, qui compte cependant le plus petit nombre de matchs (17). Le début médiocre s’est un peu atténué, mais il ne faudra pas lambiner. Ottawa et Detroit sont en retrait, mais leurs bilans récents plus équilibrés leur permettent de jouer encore les trouble-fête.

À l’Ouest, le tenant du titre, les Blues de St. Louis, mène la danse dans la division Centrale et commence à se détachers. Derrière eux, Colorado s’accroche mais les blessures de cadres – Rantanen, Landeskog – commencent à peser. Fort heureusement, Cale Makar ne faiblit pas : le défenseur rookie compte déjà 22 pts en 20 matchs, dont 5 buts ! Winnipeg, porté par Connor Hellebuyck, a du coup recollé et Dallas fait de même avec Bishop. Les deux équipes s’appuient sur une défense solide pour protéger des gardiens en pleine forme. Plus étonnant, Chicago est revenu dans la course. Jeremy Colliton a mis son projet de système de jeu un peu de côté et laissé libre cours à la folie offensive. En dépit d’un bombardement en règle (35 tirs ou plus à chaque match), le duo Lehner-Crawford tient le fort et l’attaque explosive commence à régaler. Les Hawks ont gagné quatre matchs de rang, avec notamment la contribution du 3e choix de la dernière draft, Kirby Dach, qui compte un point sur quatre matchs de suite (4 buts, 2 passes). Et bien sûr de Patrick Kane, en feu, avec 17 pts en 9 matchs et un but dans six matchs de suite ! Nashville et Minnesota ferment la marche : on l’attendait pour le Wild, mais les difficultés des Predators sont plus étonnantes.

DraisaitlLeon 170513 500La Pacifique reste aux mains des Oilers (29 pts), 5e de la ligue. Edmonton mise tout sur deux attaquants : Leon Draisaitl et Connor McDavid – et le gardien Koskinen. Le capitaine McDavid a inscrit deux triplés en une semaine dont un match à six points, et compte 40 pts. L’Allemand mène pour sa part la ligue avec 43 pts en 22 matchs, dont 16 buts. 40 points en 22 matchs ? Seuls Gretzky et Kurri avaient réussi cette performance chez les Oilers, deux fois, en 1983-84 et 1984-85.
Le trou est fait avec le duo de Boston Pastrnak-Marchand (32 pts)… Les deux hommes compensent une attaque complètement inoffensive en dehors d’eux-mêmes et de leurs compagnons de jeu de puissance (Nugent-Hopkins, Neal voire Kassian). Toutefois, après le départ canon, les Oilers piochent un peu plus. Ils ont la chance que les autres équipes de la division soient dans le même cas : Arizona, Vancouver, Vegas, Calgary et Anaheim avancent à pas de tortue et ne reprennent rien sur les Oilers. Une seule équipe revient dans la course : San José. Le départ misérable est oublié. Alors que Jones revient en forme, que Erik Karlsson et Marc-Édouard Vlasic retrouvent leur niveau, les Sharks ont récupéré le bon wagon à la faveur de six victoires consécutives, meilleure série en cours. Du 2e, Arizona, au 7e, San José, on se tient en cinq points. Los Angeles, bon dernier, est un cran derrière, mais compte tout de même trois victoires de suite.

Milestones
Jeff Carter, de Los Angeles, a disputé ce week-end son 1000e match en carrière – fêté avec le but gagnant. Il est le 12e joueur de la draft 2003 à dépasser cette barre.

Six joueurs sont encore à portée d’atteindre les 1000 matchs, ce qui ferait de la draft 2003 l’une des plus prolifiques en la matière, égalant les 18 joueurs de la draft 1984.

Steven Stamkos a marqué son 400e but en carrière. Il est le 98e joueur à franchir cette barre. Erik Karlsson a joué son 700e match et compte 579 pts, soit le meilleur bilan à 700 matchs depuis Brian Leetch en 1995.

L’entraineur Joel Quenneville a remporté son 900e match : il reste loin du premier du classement, Scotty Bowman (1244). Toujours à Florida, Jonathan Huberdeau a atteint les 252 assistances en carrière, éclipsant le record de la franchise de Stephen Weiss (249). Le Québécois compte 386 pts en 487 matchs et se trouve à huit longueurs de Weiss en points (394) et se rapproche du record d’Olli Jokinen (419).

Columbus, vilain petit canard
Samedi marquait l’une des deux journées de la saison durant laquelle 15 matchs étaient disputés. Trente équipes sur le pont, 102 buts marqués, deux triplés… À une petite unité des 103 buts en 12 matchs du 23 janvier 1993. Témoignage d’une NHL serrée, 10 des 15 matchs se sont joués à 1 but et sept d’entre eux en prolongation. Cinq équipes ont remonté un handicap au score, dont trois comptaient plusieurs buts de retard.

La seule équipe qui ne jouait pas était donc Columbus. Hasard du calendrier, les Blue Jackets seront encore de repos en avril, lorsque les 30 autres joueront. Vivement Seattle !

 

La saga Kovalchuk
Lorsque les Kings ont signé la star russe Ilya Kovalchuk le 23 juin 2018, ils avaient encore en tête leur capacité à remporter un titre. Mais la fenêtre était fermée et les Californiens se sont depuis lancés dans une reconstruction. Et voila le Russe sous contrat jusqu’en 2021 à 6,25 millions par an… Après une saison anonyme (34 pts) où il a même fini plusieurs fois en tribunes, l’ailier de 35 ans débute mal (3 buts, 9 pts en 17 matchs, 2 pts sur les 13 derniers matchs) et vient de passer deux matchs en tribunes. Les rumeurs d’échange vont bon train, mais de nombreux problèmes subsistent :
-Kovalchuk dispose d’une clause de non échange et sa famille se plaît beaucoup en Californie,
-l’essentiel de son salaire vient de bonus divers pour 5,3 millions, qui seront versés au 15 décembre.
On peut imaginer un échange après cette date, puisque le poids sur le cap serait alors allégé après ce versement. Malgré tout, qui voudrait d’un tel casse-tête ? Après deux saisons où son attitude a été mise en cause, quelle équipe souhaitera risquer l’alchimie de son équipe ? Une belle erreur de casting de la part de Rob Blake…

Hall of Fame
La cérémonie d’introduction au Hall of Fame, édition 2019, aura lieu cette semaine, avec une cuvée extrêmement variée.
Hayley Wickenheiser, qui a remporté quatre médailles d’or olympique et sept mondiaux, compilé 119 pts en 67 matchs internationaux. Parallèlement à ses études de médecine, elle fait partie du staff des Maple Leafs de Toronto.
Guy Carbonneau, triple vainqueur du trophée Selke, devenu l’un des modèles d’attaquant-défensif.
Sergei Zubov, deux coupes Stanley et 771 pts en 1068 matchs. L’ancien défenseur des Rangers et de Dallas fut trop souvent sous-estimé durant sa carrière.
-Vaclav Nedomansky, qui a fui la Tchécoslovaquie soviétique en 1974. Le premier joueur à briser le Rideau de fer a inscrit 531 pts en 673 matchs de WHA et NHL, remporté l’or olympique et les championnats du monde.
-Dans la catégorie bâtisseurs, Jim Rutherford, ancien gardien pendant 13 ans, puis GM de l’année 2016, qui a remporté trois coupes Stanley (Carolina, Pittsburgh x2).

Le poids d’un pari
Derek Grant a signé un hat-trick pour Anaheim, ce qui l’a depuis poussé vers une grande responsabilité. Suite à un pari estival au cours d’une partie de golf, le voilà désormais responsable de nommer l’enfant à naître de son meilleur ami…

Seulement à Vegas
Oui, il n’y a que chez les Golden Knights que l’on peut avoir l’idée de mettre des patins à un adorable toutou.

Hockey is for everyone
N’en déplaise à Don Cherry, le hockey, c’est vraiment l’occasion de rassembler le monde dans sa diversité. Dans le Minnesota, les frères Seidl, deux Congolais adoptés à l’âge de 3 et 5 ans, visent leur rêve de NHL.

Le match fou de la semaine
Il aura lieu en OHL ce dimanche soir. Les Hamilton Bulldogs ont battu les Sudbury Wolves en prolongation 11-10. Un match à oublier pour les gardiens et les entraîneurs… Mais pas pour le public !

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

justo in commodo lectus odio non sed libero ut Aenean Lorem