Coupe de France : Grenoble et Angers éliminés, Roanne inarrêtable

815

Jamais une équipe de division 2 n’avait réussi à atteindre les quarts de finale de la Coupe de France. Il faut un début à tout, et c’est Roanne qui réussit cet exploit. Les Renards avaient prouvé lors des derniers play-offs de D2 leur force dans les rencontres à élimination directe. Ils l’ont encore prouvé en menant les débats tout le match dans le derby contre Clermont-Ferrand, club monté en division supérieure (D1). Les Sangliers arvernes ont égalisé trois fois, mais Roanne a fini par prendre ses distances (6-3 avec un retour à 6-5) grâce à des buts de Charles-Olivier Ouimet, Mathieu Touveron, Vladislavs Lescovs (deux fois), Thomas Saunier et Swann Nepveu de Villemarceau.

Il n’y a pas eu d’autre renversement de hiérarchie entre équipes de divisions différentes (en attendant Chambéry-Gap ce mercredi). Dans l’autre match D1/D2, Neuilly-sur-Marne s’est imposé (6-3) à Viry-Châtillon contre Évry-Viry avec un triplé de Phil Bushbacher. L’unique équipe de D3 Asnières n’a pas fait le poids contre Amiens (1-11). Les derbys régionaux ont tourné à l’avantage de Mulhouse à Strasbourg (4-0 avec deux buts de Bryan ten Braak) et de Rouen à Caen (3-0). Et pour tous ces qualifiés, l’horizon de Bercy s’est singulièrement éclairci…

Les deux premiers du championnat actuel de Ligue Magnus ont en effet été éliminés. Grenoble connaît sa troisième élimination prématurée de suite : après Lyon l’an passé, c’est cette fois Anglet qui est venu gagner à Pôle Sud, sur le même score (2-1). Joël Champagne avait pourtant ouvert le score, mais Robin Lamboley a égalisé sept minutes plus tard et Yannick Riendeau a procuré la victoire à l’Hormadi. Les Brûleurs de Loups n’ont pas su marquer d’autre but à Eric Schierhorn.

Rude déception également pour Angers, battu aux tirs au but à Nice après avoir mené 2-0 puis 3-1. Norbert Abramov a égalisé à trois minutes et demie de la fin. C’est le « revenant » Peter Hrehorcak qui avait ouvert ouvert le compteur niçois et qui a marqué le pénalty gagnant. Quelle ironie du sort quand on se souvient que Nice avait perdu quatre fois sur quatre aux tirs au but en début de saison, c’est-à-dire avant le retour de Hrehorcak ! Le premier succès des Aigles dans cet exercice les envoie en quarts de finale.

 

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

mattis id justo ut massa Aenean non quis libero velit,