Dallas montre les muscles

155

La NHL a réussi sa bulle : la finale de la coupe Stanley a bien lieu, à Edmonton. Si le champion de l’Est apparaît logique – le Lightning de Tampa Bay -, celui de l’Ouest est plus surprenant. Les Stars de Dallas faisaient partie d’un groupe d’outsiders en début de saison, mais ont corrigé dans cette « bulle » certains de leurs défauts, retrouvant par exemple un réalisme offensif au bon moment. Dallas bénéficie de quatre jours de repos depuis sa qualification contre Vegas, alors que Tampa n’en a eu qu’un seul après avoir éliminé les Islanders.

Tampa doit de plus composer avec quelques soucis physiques, notamment pour son centre vedette Brayden Point, clairement touché au cours de la série précédente, durant laquelle il a manqué deux matchs. Neuf joueurs du Lightning faisaient partie de l’équipe battue en finale par Chicago en 2015 – et l’assistant de Jon Cooper à l’époque était Rick Bowness, désormais coach de Dallas !

Le seul titre de l’histoire de la franchise date de 2004. Dallas, de son côté, n’a plus joué de finale depuis 2000, et son seul titre date de 1999. Curiosité statistique, Tampa affronte une des six meilleures défenses de la ligue pour la quatrième fois de suite !

Un premier tiers très physique

Tampa débute avec sa ligne fétiche Goodrow-Goude-Coleman, et prend possession du palet. Le premier tir dangereux vient cependant de Joel Kiviranta sur l’aile droite, qu’Andrei Vasilevskiy peine à contrôler sous son bouclier. Tyler Seguin et Jamie Benn enchaînent à bout portant après une mise au jeu gagnée. Le portier russe sort là deux bons arrêts.

Le premier but survient après cinq minutes d’une source inattendue : Joel Hanley. L’échec-avant des Stars assène une mise en échec puissante par Joel Kiviranta sur Brayden Point, qui énerve Zach Bogosian. Le défenseur va s’en mêler et quitte sa position, mais les officiels ne sanctionnent pas cette charge appuyée. Roope Hintz continue derrière la cage et sert Hanley lancé dans l’axe. L’arrière trouve la lucarne (0-1).

Sur la présence suivante, une lourde charge d’Alex Radulov malmène Luke Schenn, contraint de rentrer au banc péniblement, puis au vestiaire – il reprendra sa place peu après. Jamie Oleksiak utilise aussi sa taille sur Yanni Gourde… Clairement, les Stars ont décidé de jouer sur le défi physique, et Tampa ne recule pas dans ce domaine. Les premières échauffourées ne tardent pas, et aboutissent à un 4 contre 4, Patrick Maroon et Jamie Oleksiak étant punis.

Le Lightning, très emprunté, n’arrive pas à prendre de la vitesse ni à générer le moindre danger depuis le coup d’envoi, à l’image de Brayden Point, encore mis au sol sur une charge d’Esa Lindell sans palet. Les passes n’arrivent pas, jusqu’au deuxième tir, par Victor Hedman, après onze minutes…

Le troisième sera au fond. Une lourde mise en échec de Barclay Goodrow dans le coin est suivie de la récupération de Ryan McDonagh, monté aux avant-postes. Gourde puis Goodrow relaient et ce dernier remet sur Blake Coleman à la bleue, qui envoie un tir puissant. Le palet trouve le patin de Yanni Gourde, rebondit aussi sur celui de Roope Hintz et termine dans le but (1-1).

Cette égalisation remet le Lightning dans le match. La possession s’équilibre, et bascule peu à peu en faveur du champion de l’Est, sans se concrétiser en tirs. Les chiffres du premier tiers sont parlant. Tirs, 5-4 pour Dallas. Mises en échec, 24-22 pour Tampa…

Dallas accélère

Le deuxième tiers débute sur la même cadence avec les premières mises en échec. Kevin Shattenkirk signe le premier tir cadré, dans l’axe. Après 1’09, un contre de Dallas coûte deux minutes à Blake Coleman pour cinglage.

Vasilevskiy se distingue avec un premier arrêt sur Benn sur sa gauche. Un deuxième tir de Radulov à la bleue percute le poteau et le gardien repousse le palet sous le nez de Seguin. Le Lightning a plié, mais pas cédé. Le match devient un combat de titan sur le moindre palet. Tampa subit, et Vasilevskiy sauve son camp sur un superbe mouvement de Klingberg… Khudobin, lui, est moins sollicité et n’a guère de mal à bloquer un essai de Palat de l’aile gauche.

À la septième, Coleman est à nouveau puni pour accrochage. Hintz teste la mitaine de Vasilevskiy, qui sauve aussi un tir de Perry. La volée de Seguin n’a pas plus de succès, ni un tir de Benn de près. Tampa s’en sort grâce à son gardien, qui voit son compteur d’arrêts grandir à toute vitesse.

Dallas trouve finalement la faille, et encore une fois par un défenseur. Radulov pivote et sert Oleksiak en second rideau. Son premier tir est bloqué par Schenn couché sur la glace, mais le grand défenseur des Stars récupère et loge le palet en hauteur (1-2).

Tampa réagit et commence à se montrer dangereux. Après quelques tirs, une bonne séquence du duo Killorn-Johnson aboutit à un tir de loin de McDonagh. Khudobin effectue un arrêt difficile et résiste aux assauts de Cirelli sur le rebond, sur sa ligne, lui volant le palet de la mitaine. Le temps fort du Lightning continue sur cette fin de deuxième tiers. Schenn tire de loin et Point dévie sur la barre transversale.

Mais c’est justement sur ce temps fort que Dallas capitalise. Kiviranta entre en zone avec un peu de champ, à trois contre trois. Il tente un tir, bloqué par Sergachev, mais le Finlandais reprend le palet et décoche un lancer trop rapide pour Vasilevskiy (1-3).

Le tiers se termine sur un mauvais choix de Patrick Maroon, pénalisé de dix minutes pour avoir envoyé le palet en direction du banc de Dallas – peut-être a-t-il cherché à le donner à l’arbitre assistant.

Khudobin impérial

Le Lightning entame fort, avec une passe de Point pour Coleman qui attaque la cage. Khudobin ne tremble pas. Gourde tente sa chance à son tour entre les cercles, sans plus de réussite. Killorn échoue ensuite sur le bout de la lame du patin du gardien sur un service de Johnson pour la plus grosse occasion du Lightning.

Johnson enchaîne avec un lancer en pivot sur la botte de Khudobin : Tampa Bay prend les devants en nombre de tirs pour la première fois du match (19-18). Et cela continue avec encore une bonne présence de Johnson, et un tir de Cernak qui met le feu dans l’enclave, et décroche le premier jeu de puissance pour les bleus. Ces derniers restent sur un 0/11 lors des trois derniers matchs.

Kucherov chauffe le haut de la mitaine du gardien, suivi de Shattenkirk. Les autres tirs ne sont pas cadrés, et Dallas revient au complet : Tampa a asséné 9 tirs en sept minutes, et il faut une minute de plus pour voir le premier lancer du tiers pour les Stars, par Klingberg.

La meilleure ligne du soir pour Tampa Bay est celle de Tyler Johnson, qui sollicite encore la botte de Khudobin en tête de cercle. La pression floridienne est de plus en plus intense et Blake Comeau dégage le palet au-dessus du plexiglas, offrant un deuxième avantage numérique.

Le palet circule bien, et Kucherov tente deux tirs : un sorti par la crosse de Lindell, puis un dévié par Khudobin. Le gardien sort aussi un tir de Johnson, un de Shattenkirk, de Coleman, de Goodrow… Dallas est enfoncé dans son camp, même de retour à cinq. Khudobin ne lâche rien, et sort une mitaine dantesque devant McDonagh : en douze minutes, Tampa mène 30 à 2 en tentatives de tir !

Les Stars subissent tant que Seguin commet une nouvelle faute en faisant trébucher Kucherov. Shattenkirk commence le feu d’artifice de la bleue, encore sur la jambière de Khudobin. Point attaque la cage, sans réussite. Hintz se sacrifie pour contrer un tir et doit être aidé pour rentrer au banc…

Il reste quatre minutes : Vasilevskiy laisse sa place à un attaquant. La pression monte encore, mais cela ne rentre pas, à l’image d’un tir de McDonagh, dont le rebond est dégagé. Dallas parachève son succès par Dickinson en cage vide, sur seulement le deuxième tir du tiers-temps (1-4). Khudobin, impérial, termine avec 35 arrêts, dont 22 dans le dernier tiers.

Dallas s’empare du match 1, à la faveur d’un bien meilleur départ. Agressifs dès le début de la rencontre, les Stars ont fait reculer Tampa Bay, qui a mis du temps à prendre la mesure de son adversaire. Ce combat physique a fini par s’équilibrer et le Lightning a changé sa tactique, aboutissant à un troisième tiers dominant… mais un peu trop périphérique, comme le prouve ce graphique de la localisation des tirs :

Dallas a su cantonner le jeu à l’extérieur, et a effectué un bon travail pour nettoyer l’enclave et dégager les quelques rebonds laissés par le gardien. Du côté du Lightning, c’était sans doute le pire match des playoffs de la première ligne. On sent Brayden Point gêné par une blessure et il fut la cible des mises en échec appuyées des Stars, ce qui a coûté le premier but. Le premier trio était sur la glace lors des deux premiers buts encaissés, avec un Hedman inhabituellement dominé également. Le jeu de puissance a manqué de réalisme et reste désormais sur 1 but en 20 tentatives.

Tout le crédit en revient à Rick Bowness et son équipe, qui ont su parfaitement imposer leur style dans les deux premiers tiers. Agressifs et opportunistes, ils ont déjoué les plans adverses et poussé le Lightning là où ils voulaient le voir. Le coach ne sera sans doute pas satisfait du troisième tiers, mais qu’importe : plus que trois matchs à gagner.

Commentaires d’après-match :

Jon Cooper (entraîneur de Tampa Bay) : « Nous allons devoir faire bien plus que ce que nous avons fait en troisième. Je ne sais même pas si on aurait eu besoin de prendre une douche après les deux premiers… Nous n’avions pas les jambes, et cela s’est vu. Il va falloir rendre les choses plus difficiles pour leur gardien si nous voulons marquer. Je ne jette pas ce troisième tiers, nous avons poussé et ils ont bien défendu. Mais je ne m’attends pas à ce que les matchs suivants soient comme ce tiers. Vous jouez différemment quand vous menez au score. Leur but n’était évidemment pas de subir autant statistiquement, mais ils voulaient gagner ce match et c’est ce qu’ils ont fait. »

Rick Bowness (entraîneur de Dallas) : « Quand Khudobin est dans son match, comme ce soir, il lit parfaitement le jeu, il se déplace bien et anticipe les tirs. Il n’a pas de retard, et il ne subit pas le match. Il a réussi de gros arrêts, au bon moment. Quand vous êtes sur le reculoir, et avec le talent offensif en face, vous savez qu’il y aura des occasions. Nous ne voulions pas leur donner de but au mauvais moment, et nous avions besoin de gros arrêts. Anton l’a fait ce soir. »

Tampa Bay Lightning 1-4 Dallas Stars (1-1, 0-2, 0-0)
Match 1 de la finale de la coupe Stanley. Dallas mène 1-0.
Samedi 19 septembre 2020, 17h30. Rogers place d’Edmonton. Pas de spectateurs.
Arbitrage de Wes McCauley et Franchis Charron assistés de Brad Kovachik et Matt McPherson
Pénalités : Tampa Bay 16′ (2′, 4’+10′, 0′), Dallas 8′ (2′, 0′, 6′)
Mises en échec : Tampa Bay 56, Dallas 50
Tirs bloqués : Tampa Bay 18, Dallas 26
Tirs : Tampa Bay 36 (4, 10, 22), Dallas 20 (5, 13, 2)

Récapitulatif du score
0-1 à 05’40 : Hanley assisté de Hintz
1-1 à 12’32 : Gourde assisté de Coleman et Goodrow
1-2 à 32’30 : Oleksiak assisté de Radulov et Heiskanen
1-3 à 39’32 : Kiviranta assisté de Lindell et Klingberg
1-4 à 58’42 : Dickinson assisté de Comeau et Janmark (cage vide)

Tampa Bay Lightning

Attaquants :
Ondrej Palat – Brayden Point – Nikita Kucherov
Alex Killorn (A) – Anthony Cirelli – Tyler Johnson
Barclay Goodrow – Yanni Gourde – Blake Coleman (4′)
Patrick Maroon (2’+10′) – Cédric Paquette

Défenseurs :
Victor Hedman (A) – Kevin Shattenkirk
Ryan McDonagh (A) – Zach Bogosian
Mikhail Sergachev – Erik Cernak
Luke Schenn

Gardien :
Andrei Vasilevskiy

Remplaçant : Curtis McElhinney (G). Réservistes notables : Steven Stamkos (A, blessé), Mathieu Joseph (A), Carter Verhaeghe (A), Jan Rutta (D), Braydon Coburn (D), Mitchell Stephens (A), Alexander Volkov (A), Scott Wedgewood (G).

Dallas Stars

Attaquants :
Jamie Benn (C) – Tyler Seguin (2′) – Aleksandr Radulov
Mattias Janmark – Joe Pavelski – Denis Gurianov
Joel Kiviranta – Roope Hintz – Corey Perry
Andrew Cogliano – Jason Dickinson – Blake Comeau (A, 2′)

Défenseurs :
Esa Lindell – John Klingberg (A, 2′)
Jamie Oleksiak (2′) – Miro Heiskanen
Joel Hanley – Andrej Sekera

Gardien :
Anton Khudobin

Remplaçant : Jake Oettinger (G). Réservistes notables : Radek Faksa (A, blessé), Nick Caamano (A), Stephen Johns (D, blessé), Taylor Fedun (D), Thomas Harley (D), Ty Dellandrea (A), Ben Bishop (G, blessé)

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

tristique libero dictum Nullam consectetur nec mi, sed Praesent risus