L’arrivée de Pastrnak libère les Tchèques

photos Jan Beneš, Český hokej
161

La République Tchèque, défaite deux fois dans ce tournoi, doit aller chercher son salut et son ticket pour les quarts de finale contre la Lettonie, une défaite les empêchant de participer aux phases à élimination directe. David Pastrnak arrive un peu sauveur, et l’entraîneur Kari Jalonen n’hésite pas à le positionner aux côtés de David Krejci – son ancien équipier à Boston – quitte à casser le seul trio qui finctionnait jusqu’ici.

Malgré une saison de 86 matchs avec les Bruins de Boston, David Pastrnak semble avoir des jambes. Alors que les Tchèques imposent leur rythme d’entrée, c’est lui qui s’illustre en premier avec un tir puissant qui échoue dans la mitaine de Merzlikins (0’38). Après près de trois minutes de confiscation de la rondelle, les Grenats parviennent enfin à s’en saisir et ce match s’emballe. Après deux situations chaudes de part et d’autre, Hynek Zohorna profite d’un rebond laissé par le gardien pour le contourner et marquer (1-0, 04’02, photo ci-dessous).

2022 05 19 tch let2

Le match s’envenime lorsqu’après une attaque sur la cage, l’attaquant tchèque heurte le gardien dans sa course. Une pénalité est appelée contre Oskars Batna qui a fait le ménage autour de son gardien avec trop de véhémence au goût des arbitres (04’20). Aussitôt le powerplay installé, aussitôt il prend fin. Krejci donne à Pastrnak qui sert Cervenka à l’opposé (2-0, 04’58).

Alors que les Lettons cherchent à revenir rapidement dans la partie, la République Tchèque reprend sa marche vers l’avant. Spacek se balade dans la défense et ajuste le gardien grenat d’un tir du revers (3-0, 06’41). Bien que les deux équipes soient à égalité numérique sur la glace, les Tchèques donnent l’impression d’évoluer en supériorité numérique permanente. Installés dans la zone défensive lettone, ils trouvent les espaces, les bonnes passes et mettent la défense en grande difficulté. La première vraie séquence de possession balte n’intervient qu’à partir de 13’32 mais la minute et demie de possession ne leur procure aucune occasion.

La République Tchèque reprend le contrôle palet et enfonce le couteau dans la plaie béante. Tomas Hertl tente une première fois sa chance, déviée par la jambière du portier letton, puis une seconde fois sur le rebond. La rondelle heurte le corps du gardien, s’envole légèrement au-dessus de ce dernier avant que Sotnieks ne le dévie malencontreusement dans son propre but du bout du gant (4-0, 16’30). Les Lettons ont à peine le temps de se remettre de leurs émotions qu’ils sont d’ores et déjà sous le flot de la nouvelle vague offensive tchèque. Krejci, depuis le cercle gauche, envoie la rondelle au second poteau pour la crosse de David Pastrnak qui pousse le palet au fond des filets (5-0, 18’56). C’est sur ce score fleuve que la sirène met un terme à ce premier tiers-temps.

Après vingt minutes de grande souffrance, l’indéboulonnable Merzlikins est finalement remplacé dans les buts lettons par Arturs Silovs. Les Baltes prennent la possession à la reprise, mais leur défense semble encore fragile. Pastrnak trouve Cervenka qui manque de peu un tir au second poteau sur la première incursion tchèque du tiers-temps. Les Lettons se procurent plus de situations mais butent toujours sur Vejmelka. Après un tiers-temps presque parfait pour les joueurs au chandail rouge, le réveil grenat les pousse à quelques imprécisions.

2022 05 19 tch let3

Dans un temps faible, Cukste est pris à défaut par les arbitres pour interférence (28’59). Les Lettons évoluent donc en infériorité numérique mais empêchent les Tchèques de s’installer. Alors qu’ils récupèrent le palet en zone neutre, Jakub Vrana retient Oskars Batna (30’29). La minute et demie de supériorité numérique balte est annihilée par l’unité spéciale tchèque sans même que Vejmelka ne soit inquiété. Oskars Batna charge Jakub Vrana contre la bande, genou contre genou et est envoyé en prison pour conduite anti-sportive (35’16). Dans le même temps, Tomas Kundratek est également sanctionné pour cinglage (35’16). Les deux équipes évoluent donc à 4 contre 4 pendant deux minutes. Pastrnak, décidément en vue pour son arrivée dans le tournoi, tente sa chance sur un slap mais c’est bien suivi par Arturs Silovs qui s’illustre une nouvelle fois sur un duel contre Matej Blumel. Au complet, les Tchèques qui imposent leur rythme mais les Lettons se sont repris et ne cèdent pas jusqu’à la sirène.

Au retour des vestiaires, le bon retour des Lettons se concrétise. Bukarts contourne la cage et tente sa chance mais bute sur la jambière de Vejmelka. Kulda se saisit du rebond et trompe le gardien (5-1, 41’03). Si les Tchèques mettent la crosse sur le palet, la tendance est inverse et les Grenats mènent la danse dans ce troisième tiers. Jan Scotka est envoyé en geôle pour interférence (44’06) sans pour autant que cela n’ait de répercussion. Les rouges se reprennent et mettent le danger sur la cage Lettone mais Silovs règne en maître. En faisant fi du tableau d’affichage (et du premier tiers), c’est un match équilibré que nous proposent les deux équipes. Chacune des deux formations cherche à inscrire le but qui pourrait définir le tempo de cette fin de partie mais aucune n’y parvient. Le tempo diminue alors drastiquement tout comme le nombre d’occasions. Vejmelka éteint les espoirs de but letton et cette partie prend fin. La République Tchèque s’impose cinq buts à un et peut toujours espérer se qualifier pour les quarts de finale.

Désignés joueurs du match : Arturs Silovs pour la Lettonie et David Krejci pour la République Tchèque.

Un compte-rendu de Nino Bourge-Maldinez

Commentaires d’après-match

Kari Jalonen (entraîneur de la République Tchèque) : « Nous n’avions pas connu de bons démarrages jusqu’ici. Maintenant nous voyons combien il est important de bien entrer dans le match. Il y a tout eu dans ce tiers-temps. Pas seulement ce que les gars ont fait sur la glace, mais ce qui est arrivé dans le vestiaire. Tout le monde voulait participer, faire son job, se battre pur le palet. Nous avons mené 5-0 et même ensuite nous avons livré une solide performance. Nous avons joué défensivement et nous ne leur avons pas laissé d’occasions. Vous savez, nous avions vraiment besoin de cette victoire, de cette sensation dans le vestiaire. J’ai aimé le fonctionnement de la deuxième ligne. Nous avons deux joueurs rapides autour de Hertl. La troisième et la quatrième lignes ont aussi fait un très bon travail. J’ai aimé Černoch, il joue bien dans tout ce tournoi. Et Špaček a très bien réussi les deux derniers matches. Tout le monde en parlait, et maintenant je l’ai vu moi-même : [Krejčí et Pastrňák] peuvent vraiment se trouver sur la glace. David Pastrňák est vraiment un joueur fantastique. Et une super personnalité. Il a donné de l’énergie positive au vestiaire. »

2022 05 19 tch let4

République Tchèque – Lettonie 5-1 (5-0, 0-0, 0-1)
Jeudi 19 mai 2022 à 19h20 à la Nokia Arena de Tampere (FIN). 5711 spectateurs.
Arbitres : Fraser Lawrence (CAN) et Sean MacFarlane (USA) assistés d’Andreas Krøyer Weise (DAN) et David Obwegeser (SUI).
Pénalités : République Tchèque 6’ (0’, 4’, 2’), Lettonie 6’ (2’, 4’, 0’).
Tirs : République Tchèque 28 (17, 4, 7), Lettonie 17 (3, 8, 6).

Évolution du score :
1-0 à 04’02 : Zohorna assisté de Hertl et Sklenička
2-0 à 04’58 : Červenka assisté de Pastrňák et Krejčí (sup. num.)
3-0 à 06’41 : Špaček assisté de Flek
4-0 à 16’30 : Hertl assisté de Zohorna et Blümel
5-0 à 18’56 : Pastrňák assisté de Krejčí et Červenka
5-1 à 41’01 : Kulda assisté de Ri. Bukarts et Dzerins

République Tchèque

Attaquants :
Roman Červenka (C) – David Krejčí (A, +1) – David Pastrňák (+1)
Hynek Zohorna (+1) – Tomáš Hertl (+1) – Matěj Blümel (+2)
Jiří Smejkal – Jiří Černoch – Jakub Vrána (2′)
Jakub Flek (+1) – Michael Špaček (+1) – Matěj Stránský (+1)

Défenseurs :
Michal Kempný – Filip Hronek (+1)
Jan Ščotka (A, 2′) – Tomáš Kundrátek (2′)
Radim Simek (+1) – David Sklenička (+2)
Michal Jordán (+2) – David Jiříček

Gardien :
Kerel Vejmelka

Remplaçant : Marek Langhamer (G). En réserve : Lukáš Dostál (G, blessé), Dominik Simon (A, départ).

Lettonie

Attaquants :
Ronalds Ķēniņš (-1) – Rodrigo Ābols (C, -1) – Rudolfs Balcers (A, -1)
Rihards Bukarts – Andris Džeriņš – Mārtinš Dzierkals
Roberts Bukarts – Oskars Batna (4′) – Rihards Marenis
Nikolajs Jeļisejevs (-2) – Deniss Smirnovs (-2) – Renārs Krastenbergs (-2)

Défenseurs :
Kristaps Zīle (-1) – Jānis Jaks
Kristiāns Rubīns (-2) – Artūrs Kulda (A, -1)
Kristaps Sotnieks (-1) – Kārlis Čukste (-1, 2′)
Roberts Mamčics
puis à 40’00 Arvils Bergmanis

Gardien :
Elviss Merzļikins puis Artūrs Šilovs à 20’00

En réserve : Gustavs Dāvis Grigals (G), Sandis Smons (D), Klavs Veinbergs (A).

Les commentaires sont fermés.