Genève-Servette – Ajoie (National League, match de préparation)

206

En ce samedi après-midi ensoleillé du mois d’août, c’est une foule impressionnante (1 356 spectateurs) qui se presse du côté de la patinoire des Vernets pour assister au premier match de préparation à domicile de Genève-Servette qui affronte le HC Ajoie. Le club reconnaîtra d’ailleurs avoir été dépassé par l’engouement pour la rencontre et s’est excusé via un message par le speaker et sur les réseaux sociaux pour les files d’attentes aux guichets de la patinoire (seulement deux caisses ouvertes).

 

2223 gshc hca 20220820 (4)

Pour Servette, la préparation se déroule sans accroc avec trois victoires en autant de matchs, dont une victoire en prolongations la veille contre les Brûleurs de Loup de Grenoble à la patinoire du Sentier dans le cadre des Hockeyades de la Vallée de Joux. Afin de ménager les organismes, le coach Cadieux laisse en tribune Filipula, Winnik, Vatanen, Praplan et Vouillamoz tandis que Tömmernes, Omark, Richard, Rod et Karrer intègrent l’effectif. Petite déception puisqu’Hartikainen – la recrue phare du mercato du club Grenat – est lui aussi absent. On a appris dans une interview donnée au Blick plus tôt dans la semaine qu’il ne rejoindra le bout du Lac que le 24 août.

Côté Ajoie, après une défaite initiale à domicile 5 à 0 face à Lausanne, les Jurassiens ont corrigé le tir en s’imposant 3 à 0 face à Fribourg-Gottéron. Plus petit budget de la Ligue, et auteur d’une première saison très difficile au plus haut niveau (seulement neuf petites victoires en 51 matchs), le HCA a soigné son intersaison en ajoutant à son effectif des joueurs d’expérience et de talent avec l’objectif de pouvoir être compétitif à chaque rencontre. Ainsi, les recrues estivales Fey, Thiry, Kohler ainsi que les deux étrangers Brennan (défenseur américain, 56 matchs de NHL, 679 matchs d’AHL et en provenance de Salzbourg) et Gauthier (attaquant canadien, passé notamment par l’organisation des Maple Leafs et qui compte 178 rencontres de NHL et 228 d’AHL à son compteur) sont bien présentes sur la glace Genevoise. En revanche, on remarque les absences de Sciaroni, Pouilly, Hauert, Derungs et surtout d’Hazen qui n’est pas encore remis de sa blessure au genou contractée en début de saison passée et qui pourrait manquer le début de la saison.

2223 gshc hca 20220820 (19)

La première ligne Omark – Richard – Miranda tente vite d’installer le jeu en territoire adverse. Mais sur un palet récupéré, Brennan remet immédiatement d’une subtile passe arrière entre les jambes à Schmutz qui tente de déborder les défenseurs de Servette. Descloux, titulaire dans la cage servettienne cet après-midi (c’est le revenant Mayer qui affrontait Grenoble la veille), couvre bien son angle et ne laisse aucun rebond. Dans la foulée, Rod trouve Pouliot qui manque de peu d’ouvrir le score. Genève-Servette continue de presser en zone d’attaque et pousse Schmutz à la faute (accrocher). Dès le début du jeu de puissance, Omark fait mine d’entamer un tour de cage. Arrivé derrière le but, il effectue une passe en arrière pour Pouliot posté au premier poteau. L’attaquant canadien naturalisé suisse convertit l’offrande de volée (malgré le peu d’angle) en plaçant le palet dans le haut du filet de Wolf mis hors de position par le jeu d’Omark (1-0, 3’11’’). Genève continue de dominer les débats et Omark continue d’alimenter ses partenaires de ligne qui malheureusement ne concrétisent pas (Miranda en tête). À mi-tiers, le match s’équilibre et le HCA tente des incursions en zone de Servette. Peu utilisée jusque là, la quatrième ligne locale est prise en défaut et concède une pénalité par l’intermédiaire de Berthon. Le power-play ajoulot s’installe, de loin Leduc puis Devos sollicitent Descloux. Puis une transversale de Leduc offre un one-timer d’Asselin des cercles que le portier genevois détourne de l’épaule. Plutôt en vue jusqu’à lors, la quatrième ligne jurassienne Arnold – Macquat – Riat se fait prendre de vitesse. Pouliot récupère le palet, le remet à Tömmernes qui temporise. Le Suédois relaie avec Pouliot à la ligne rouge qui repère Rod qui s’infiltre entre les défenseurs. Le capitaine grenat, lancé dans la profondeur, trompe Wolf du back-end (2-0, 17’25’’).

Le deuxième tiers reprend sur les mêmes bases que le précédent. Genève-Servette domine les débats (malgré une pénalité de Richard) tandis qu’Ajoie peine à s’installer en territoire adverse. Lancé par Richard dans le dos de la défense suite à un mauvais changement de ligne, Miranda manque d’aggraver le score. L’attaquant reproche d’ailleurs aux arbitres d’avoir oublier de siffler une faute sur son tir. Dans la foulée, Richard (encore) repère Miranda qui se voit priver du but par la jambière de Wolf. Côté Ajoie, le quelques tirs viennent le plus souvent de loin et ne parviennent pas à déstabiliser Descloux. Le match tombe dans une forme de faux-rythme, Servette a la possession du palet mais Ajoie résiste. Les occasions sont plutôt rares. À la trente-cinquième minute, Moy s’offre un bon tir plein mais Wolf veille au grain avant qu’Omark ne puisse exploiter le rebond. Le Coultre et Asselin s’échangent des politesses et laissent leurs coéquipiers respectifs à court d’un homme. Le tiers médian se termine sans qu’aucun nouveau but ne soit inscrit.

2223 gshc hca 20220820 (23)

Pour l’ultime période, Pesan, le coach du HCA (et ancien sélectionneur de la Tchéquie) lance Ciaccio en lieu et place de Wolf devant le filet Jurassien. Sur une remise de Richard depuis l’arrière du but, Miranda teste les réflexes du portier en provenance d’Ambrì-Piotta. Oublié par la défense de Servette, Romanenghi s’approche et alerte Descloux. Présent dans tous les coups cet après-midi, les bons comme les mauvais, Richard échange des coups de crosse avec Pilet. Les deux joueurs sont punis et le jeu se déroule à 4 contre 4. Profitant des espaces, Völllmin trouve Omark qui tente une nouvelle fois de faire briller Miranda, sans succès. À peine sorti de pénalité, Richard retourne au banc d’infamie pour un cross-check. Le jeu de puissance ajoulot essaie de mettre en position Asselin pour une reprise de volée depuis les cercles d’engagement. Malgré une situation confuse devant le filet, Descloux garde sa cage inviolée. Genève-Servette poursuit sa domination mais semble en garder sous le pied ou alors manque peut-être un peu de fraîcheur. Quant au HCA, il n’arrive pas à conserver le puck en zone offensive.

En fin de match, Servette accélère. Omark et Richard combinent pour un bon tir de Tömmernes à 45°. Puis Derungs manque le 3-0 en reprenant du revers du tir de Smirnovs qui avait frappé la balustrade derrière le but. Dans la continuité, Moy adresse un tir des poignets depuis le point d’engagement et trouve le fond du filet (3-0, 54’18’’). Ciaccio se rattrape peu après en privant Berthon d’un but après un mouvement initié par Cavelleri et Antonietti. Avec un peu moins de trois minutes à jouer, le HCA sort son gardien au profit d’un attaquant supplémentaire, mais l’avantage numérique jurassien est annihilé par une mise en échec à retardement de Leduc sur Cavalleri qui sera sanctionnée de 2’+2’. Servette tente par Tömmernes, Richard, Omark et Pouliot de faire fructifier l’avantage numérique. La tension monte encore d’un cran et un nouvel accrochage survient dans les derniers instants avec l’inévitable Richard pour Genève et Thiry et Macquat pour Ajoie.

2223 gshc hca 20220820 (42)

On se gardera de tirer de grands enseignements pour ce qui n’est « qu’un » match de préparation, mais avec seulement deux renforts étrangers, de nombreux absents et moins de 24h de repos Genève-Servette aura dominé son sujet et n’aura jamais été pris en défaut. Omark est déjà très en jambes. Et pour son retour sur les rives du Lac Léman (il avait demandé à retourner en jouer en Suède en 2021-2022), le génie suédois aura toujours cherché à faire briller ses coéquipiers. Avec un peu plus de tranchant et de réalisme, le score aurait pu être encore plus lourd. Ajoie aura été de son côté très terne, ne parvenant pas créer de jeu ni même à s’installer en zone offensive. Censés être les fers de lances en attaque, Devos et Gauthier auront été particulièrement discrets.

2223 gshc hca 20220820 (1)

 

Genève-Servette – Ajoie 3-0 (2-0, 0-0, 1-0)
Samedi 20 août 2022, 16h, patinoire des Vernets (Genève). 1356 spectateurs.
Arbitrage de Ken Mollard et Alex DiPietro assistés de Zach Steenstra et Sébastien Duc.
Pénalités : Genève-Servette 12’ (2’, 4’, 6’), Ajoie 14’ (2’, 2’, 10’)

Évolution du score :
1-0 à 03’11 : Pouliot assisté d’Omark (sup. num.)
2-0 à 17’25 : Rod assisté de Pouliot et Tömmernes
3-0 à 54’18 : Moy assisté de Jacquemet

Genève-Servette

Attaquants :
Linus Omark – Tanner Richard – Marco Miranda
Alessio Bertaggia – Marc-Antoine Pouliot – Noah Rod (C)
Keanu Derungs – Deniss Smirnovs – Tyler Moy
Christophe Cavalleri – Eliot Berthon – Benjamin Antonietti

Défenseurs :
Henrik Tömmernes – Roger Karrer
Simon Le Coultre – Arnaud Jacquemet
Sandis Smons – Mike Völlmin

Gardien :
Gauthier Descloux

Remplaçant : Robert Mayer (G). Absents : Daniel Winnik (repos), Valtteri Filipula (repos), Vincent Praplan (repos), Sami Vatanen (repos), Mathieu Vouillamoz (repos), Josh Jooris (blessé), Teemu Hartikainen (pas encore arrivé à Genève)

Ajoie

Attaquants :
Reto Schmutz – Philip-Michaël Devos – Ueli Huber
Matteo Romanenghi – Frederik Gauthier – Guillaume Asselin
Kevin Bozon – Thibault Frossard – Gillian Kohler
Fabio Arnold – Steven Macquat – Arnaud Riat

Défenseurs :
Valentin Pilet – T.J. Brennan
Kevin Fey – Jérôme Gathier-Leduc
Alain Birbaum – Thomas Thiry
Anthony Rouiller – Tom Kessi

Gardiens :
Tim Wolf puis Damiano Ciaccio (de 40’00 à 57’15’’, puis de 58’30’’ à 60’00’’)

Absents : Gregory Sciaroni (blessé), Ian Derungs (blessé), Jonathan Hazen (blessé), Bastien Pouilly, Jordane Hauert.

Les commentaires sont fermés.