Anglet – Lyon (Ligue Magnus, 5e journée)

9

Après leur belle victoire face à Angers ce mardi, les Lions devront confirmer sur la glace d’Anglet. Avec 2 victoires décrochées en 4 rencontres, le bilan est plus que positif si l’on regarde les adversaires qui se sont dressés face aux Lions dernièrement. Sur le papier, Anglet est un adversaire plus accessible. Le calendrier n’a pas été clément non plus avec l’Hormadi qui reste sur 3 défaites de rang face à Grenoble, Bordeaux et Gap et qui n’a donc plus gagné depuis la première journée et une belle victoire 4 à 0 sur la glace mulhousienne.

La rencontre débute avec de l’intensité de chaque côté et la première alerte provient des Angloys qui inquiètent Rok Stojanovic, contraint de se montrer vigilant dès les premières minutes. Les locaux attaquent fort et l’ouverture du score arrive par Alexander Olsson qui ajuste parfaitement le portier (4’32 : 1-0). Tyler Ferry part en prison pour un coup de coude à peine six secondes plus tard. Riendeau en powerplay double la marque pour l’Hormadi (6’11 : 2-0). Les Lions peinent à mettre leur jeu en place, gênés par la petite glace locale. Les Lions se retrouvent à nouveau pénalisés, pour infraction à la procédure d’engagement, et Anglet pousse pour creuser l’écart. Mickevics parvient à se créer une occasion mais manque le cadre en contre-attaque. À 4 minutes de la fin de la période, les Lions se retrouvent pour la première fois en supériorité numérique après une pénalité de Riku Silvennoinen. Correia est le premier à tenter sa chance, suivi par Mickevics, mais le gardien Sebastian Ylönen tient bon. Les Angloys sont solides en défense et inscrivent même un nouveau but. À 5 contre 5, les locaux se créent une belle situation de 2 contre 1 et font preuve de réalisme face à des Lions impuissants (18’50 : 3-0).

Les Lions ont la possession en début de deuxième période mais c’est Anglet qui se crée la première occasion en contre-attaque. Les Lyonnais ont de meilleures intentions mais peinent toujours à concrétiser et trouver des tirs dangereux. Les premières frictions apparaissent, Ankerst et Silvennoinen filent en prison. Jalbert est sanctionné (faire trébucher) et les Lions obtiennent leur deuxième powerplay de la soirée. Mickevics s’essaye au cercle puis Correia, de loin, n’est pas loin de trouver Essery en déviation devant la cage mais le portier d’Anglet est en forme. C’est un gros lancer de l’attaquant canadien Ryan Verbeek qui permet aux Lions d’y croire (34’30 : 3-1). La joie des Lions sera de courte durée, à peine trente secondes plus tard, les Angloys profitent d’un rebond laissé par Stojanovic pour reprendre trois longueurs d’avance (35’00 : 4-1).

Les Lyonnais poussent et donnent tout pour remonter au score. Ils sont toujours en retard au tableau d’affichage et Rok Stojanovic maintient son équipe en vie en faisant l’arrêt en un contre un (49’30). Les Angloys sont indisciplinés dans cette dernière période et les Lions ont deux occasions de recoller en powerplay, en vain, pendant des pénalités de Sova et Silvennoinen. À moins d’une minute du terme, Tyler Ferry de loin trouve la faille (59’00 : 4-2). Ce but du défenseur canadien arrive trop tard et les Lyonnais s’inclinent face à des Angloys efficaces à domicile.

Commentaires d’après-match (communiqué de presse du LHC)

Tomas Andres (attaquant de Lyon) : « Nous n’avons clairement pas fait une bonne entame. Je ne sais pas vraiment pourquoi, ils ont rapidement mené au score et nous n’avons malheureusement jamais réussi à revenir à leur hauteur, malgré nos 2 buts. Personnellement, je suis très heureux d’avoir scoré face à Angers. Après les 3 premiers matchs, je manquais un peu de confiance et j’avais besoin de marquer. Je me sens beaucoup mieux et j’espère que ce n’est que le début. »

 

Anglet – Lyon 4-2 (3-0, 1-1, 0-1)
Samedi 29 septembre 2018 à 20h30 à la patinoire de la Barre. 1020 spectateurs.
Arbitrage de Benjamin Gremion assistés de Guillaume Barthe et Guillaume Gielly.
Pénalités : Anglet 14′ (2′, 8′, 4′) ; Lyon 20′ (4′, 4′, 2’+10′).
Tirs : Anglet 36 (14, 13, 9) ; Lyon 30 (8, 15, 7).

Évolution du score :
1-0 à 04’32 : Olsson assisté de Gauthier
2-0 à 06’11 : Riendeau assisté de Poudrier et Jalbert (sup. num.)
3-0 à 18’39 : Jalbert assisté de Riendeau et Blain
3-1 à 33’58 : Verbeek assisté de Lavrovs et Llorca (sup. num.)
4-1 à 35’07 : Poudrier assisté de Gauthier et Arrossamena
4-2 à 58’57 : Ferry assisté d’Andres et Podzins

Anglet

Attaquants :
Thomas Decock (C) – Saku Salminen – Lionel Tarantino
Alexander Olsson – Sébastien Gauthier (A) – Nicolas Arrossamena
Loïk Poudrier – Luc-Olivier Blain – Yanick Riendeau
Victor Ranger – Robin Lamboley – Mikel Mendizabal

Défenseurs :
Dominic Jalbert – Joona Kunnas
Dave Grenier – Ales Sova
Riku Silvennoinen – Mathieu Pons

Gardien :
Sebastian Ylönen

Remplaçants : Léo Bertein (G), Andrea Palat, Clément Razat. Absent : Florent Neyens.

Lyon

Attaquants :
Julien Correia – Tomas Andres – Ainars Podzins
Martins Lavrovs – Kyle Essery (A) – Ryan Verbeek
Cédric Di Dio Balsamo – Jaka Ankerst – Arturs Mickevics
Pierre Robert – Quentin Berthon (A) – Valentin Michel
Hugo Faure

Défenseurs :
Tyler Ferry – Vincent Llorca
Lubomir Dinda – Jules Breton
Thomas Roussel (C) – Cédric Custosse

Gardien :
Rok Stojanovic

Remplaçant : Olivier Richard (G). Absent : Sébastien Delemps (genou).

Les commentaires sont fermés.

Sed Phasellus leo. et, non vulputate, risus mi, at libero