Lyon – Strasbourg (Ligue Magnus, 17e journée, match avancé)

2

Olivier Richard prend place dans la cage des Lions comme gardien titulaire pour la première fois de la saison. Les premiers lancers sont lyonnais et la première pénalité est quant à elle strasbourgeoise après une crosse haute sifflée contre Havlicek. À 5 contre 4, Tyler Ferry tente sa chance à la bleue mais trouve le portier sur sa route, de même pour Kyle Essery au rebond mais Tomas Andres qui a bien suivi ne rate pas la troisième chance (6’04 : 1-0). La joie lyonnaise sera de courte durée, à cause d’un tir de pénalité infligé après une faute du jeune défenseur Alexandre Pascal. Les Alsaciens ne vont pas laisser passer cette chance et Loïc Chabert se joue parfaitement d’Olivier Richard pour ramener les siens à égalité (9’42 : 1-1). À 6 minutes de la fin du premier tiers-temps, les Lions ont l’occasion de reprendre l’avantage avec une obstruction de Zadrazil mais les Strasbourgeois défendent bien. Sur un nouveau powerplay quelques secondes plus tard pour un coup de coude de Duras, Tyler Ferry sur un engagement n’a besoin que de 4 secondes et d’une passe d’Arturs Mickevics pour redonner l’avantage aux Lions (16’42 : 1-2) avant le retour aux vestiaires.

Avec 11 tirs cadrés contre 4, les Lions ont dominé le premier tiers-temps. Après quatre minutes de jeu dans le deuxième tiers-temps, Arturs Mickevics est pénalisé et contraint de laisser les siens en infériorité sur la glace. Il est rapidement suivi par Deyl et les deux équipes se retrouvent à 4 contre 4. Alors que Mickevics rentre à peine de prison, les Lions se retrouvent en powerplay et Julien Correia permet à Lyon de prendre deux longueurs d’avance (26’01 : 3-1). Les Alsaciens tentent de revenir mais trouvent pour l’instant un Olivier Richard impeccable dans sa cage. En powerplay après une pénalité de Zion à la mi-match, les Lions tentent leur chance par Correia puis Mickevics mais manquent de précision. D’un côté comme de l’autre, les défenses sont en place et les deux équipes retrouvent les vestiaires sur le score de 3-1.

Après deux minutes de jeu dans le troisième tiers-temps, les Strasbourgeois sont doublement pénalisés (Logar et Potvin). Les Lions ont l’occasion parfaite de creuser davantage l’écart à 5 contre 3. Le palet circule bien et Mickevics lance la première salve, suivi de Lavrovs qui manque le cadre. Jaka Ankerst du revers fait trembler les Strasbourgeois mais ces derniers résistent et tuent la pénalité. Les Lions ne parviennent pas à creuser l’écart et vont se faire surprendre par un but du meilleur pointeur strasbourgeois Michal Duras (48’11 : 3-2). Les Lions font preuve de réaction et Di Dio Balsamo du revers met le portier à contribution. Lyon souffre dans cette dernière période, notamment pendant deux pénalités de Robert et d’Ankerst. Les Strasbourgeois poussent et les Lions tiennent bon. Malgré une troisième période compliquée, les Lions s’imposent et signent un nouveau succès à Charlemagne.

Désignés joueurs du match : Julien Correia pour Lyon et Tomas Hiadlovsky pour Strasbourg.

Commentaires d’après-match (communiqué de presse du LHC)

Olivier Richard (gardien de Lyon) : « Nous nous sommes mis un peu en danger dans le dernier tiers à cause de plusieurs pénalités. Malgré leur position au classement, les Strasbourgeois ne prennent pas beaucoup de buts, ils n’en ont pris que trois face à Rouen par exemple, ils sont bien regroupés défensivement. Le plus important est que l’on ait réussi à tenir jusqu’au bout pour repartir avec les trois points. »

 

Lyon – Strasbourg 3-2 (2-1, 1-0, 0-1)
Dimanche 28 octobre 2018 à 17h00 à la patinoire Charlemagne. 2127 spectateurs.
Arbitrage de Benjamin Gremion et Marie-Tjana Picavet assistés de Gwilherm Margry et Vincent Zede.
Pénalités : Lyon 10′ (2′, 4′, 4′) ; Strasbourg 16′ (8′, 4′, 4′).
Tirs : Lyon 35 (11, 12, 12) ; Strasbourg 20 (4, 12, 4).

Évolution du score :
1-0 à 06’04 : Andres assisté d’Essery et Mickevics (sup. num.)
1-1 à 09’42 : Chabert (tir de pénalité)
2-1 à 16’42 : Ferry assisté de Mickevics et Essery (sup. num.)
3-1 à 26’01 : Correia assisté de Mickevics et Ferry (sup. num.)
3-2 à 48’11 : Duras assisté de Zion

Lyon

Attaquants :
Julien Correia – Ryan Verbeek – Arturs Mickevics
Martins Lavrovs – Tomas Andres – Jaka Ankerst
Valentin Michel – Kyle Essery (A) – Cédric Di Dio Balsamo
Pierre Robert – Quentin Berthon (A) – Ainars Podzins

Défenseurs :
Tyler Ferry – Vincent Llorca
Lubomir Dinda – Thomas Roussel (C)
Alexandre Pascal – Jules Breton

Gardien :
Olivier Richard

Remplaçants : Rok Stojanovic (G), Killian Lairet, Hugo Faure. Absents : Sébastien Delemps (genou), Cédric Custosse.

Strasbourg

Attaquants :
Danny Potvin – Paul-Michael Zion – Michal Duras (C)
Loïc Chabert – Ondrej Havlicek – Dylan Denomme
Anthony Goncalves – Romain Chapuis – Julien Burgert (A)
Hugo Sarlin – Samuel Rousseau – David Fritz-Dreyssé

Défenseurs :
Radek Deyl (A) – Colin Morillon
Scott Prier – Miha Logar
Aurélien Chausserie-Laprée – Vojtech Zadrazil
Maxime Delplanque

Gardien :
Tomas Hiadlovsky [sorti à 59’13]

Remplaçant : Adrien Vazzaz (G). Absent : Dominik Fujerik (blessé).

Les commentaires sont fermés.

quis, ut Praesent libero elementum mi,