Rouen – Chamonix (Ligue Magnus 2019, quart de finale, match 2)

Balade entre les tombes !

291

Les Rouennais peuvent avoir le sourire. Et deux joueurs en particulier. Ce samedi, Juha Koivisto et Joël Caron ont été les hommes-clés du second succès face à Chamonix. De ceux, avec Nesa, Mäkinen et Aleardi, qui ont mis les Dragons sur les rails d’une nouvelle très large victoire (9-0) au match 2 dans leur série de quart de finale. Les deux attaquants normands ont commis un sans-faute aux tirs cadrés (2/2 pour le vétéran finlandais au premier tiers, et un but supplémentaire au deuxième). Mis sur orbite par Juha Koivisto en première période (2-0 à 13’27), et Caron en power-play au début du vingt médian (3-0 à 25’49), les coéquipiers de Matthieu Roy ont inscrit 3 nouveaux buts en 1’19 et l’affaire était définitivement pliée (6-0 à 34’05).

Terriblement amoindris, les visiteurs déjà amputés de six titulaires se présentaient sans leur ailier Henric Andersén, les obligeant à jouer uniquement sur trois lignes, avec un Fabien Kazarine handicapé, touché au visage hier, et sans D’Arisso rhabillé en fin de deuxième acte. Malgré trois nouvelles paires défensives, les coéquipiers de Numa Besson n’ont pas vraiment donné le change. Ils ont (encore) volé en éclats face à la vitesse des locaux et, lors de leurs rares opportunités, buté sur Matija Pintaric, qui n’a pas encaissé de buts en 5 tiers joués, largement au-dessus de ses homologues chamoniards, d’abord Mugnier pendant les 40 premières minutes, puis Sabol, irrité en sortant de la glace.

Le chemin est encore long, il reste potentiellement 5 matches et seulement deux ont été disputés, mais les hommes de Fabrice Lhenry aborderont les matches 3 et 4, au pied du Mont-Blanc, consolidés de deux victoires et de confiance. C’est tout le contraire pour Chamonix dont l’histoire a bien mal commencé. La solution est peut-être dans l’infirmerie savoyarde et dans l’atmosphère collective ? Si la première se vide d’un maximum de joueurs convalescents et que les joueurs en santé tournent la page, les Pionniers pourraient enfin décoller.

Commentaires d’après-match (dans Paris-Normandie) :

Nicolas Deschamps (RHE) : « C’était important de gagner nos deux matches à la maison et, ce qui est bien, c’est de l’avoir fait en faisant deux games complets. On a réussi deux bons départs et, à partir du moment où on a commencé à marquer, ça devenait compliqué pour eux de revenir. Le bilan est très positif. Ce qui est bien, c’est que, même si on a marqué beaucoup de buts, personne n’a triché. À aucun moment. On a continué à jouer. Sérieusement. Marquer autant, c’est bon pour la confiance. D’autant que tout le monde participe à la fête, les quatre lignes et même les défenseurs. On sait que ça risque d’être plus serré là-bas qu’ici mais c’est à nous de continuer sur la même lancée pour le match 3. »

Rouen – Chamonix 9-0 (2-0, 5-0, 2-0)
Samedi 2 mars 2019 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs.
Arbitres : MM. Pierre Dehaen et Julien Peyre assistés de MM. David Courgeon et Charles-Édouard Salmon.
Pénalités : Rouen 10′ (0′, 4′, 6′) ; Chamonix 16′ (2′, 2’+10′, 2’)
Tirs : Rouen 37 (16, 13, 8) ; Chamonix 21 (7, 7, 7)
Supériorités : Rouen 2/3, Chamonix 0/5

Évolution du score :
1-0 à 08’20 : Koivisto assisté de Ritz (sup.num.)
2-0 à 13’27 : Koivisto assisté de Bedin et Nesa
3-0 à 25’49 : Caron assisté de Aleardi et Deschamps (sup.num.)
4-0 à 32’46 : Koivisto assisté de Nesa et Dusseau
5-0 à 33’47 : Caron assisté de Mäkinen et Brodeur
6-0 à 34’05 : Brodeur assisté de Aleardi et Mäkinen
7-0 à 39’06 : Aleardi assisté de Deschamps et Caron
8-0 à 48’10 : Langlais assisté de Thinel et Lampérier
9-0 à 58’43 : Chakiachvili assisté de Roy et Guttig
Rouen

Attaquants :
Joël Caron – Nicolas Deschamps – Alexander Aleardi
Loïc Lampérier (A) – Nicolas Ritz – Marc-André Thinel
Joris Bedin – Juha Koivisto – Vincent Nesa
Fabien Colotti – Anthony Guttig (A) – Michel Miklik (puis Julien Msumbu à 40’00)
puis Joris Reynaud à 43’43

Défenseurs :
Florian Chakiachvili – Mathieu Roy (C)
Mathieu Brodeur – Atte Mäkinen
Kévin Dusseau – Chad Langlais

Gardien :
Matija Pintaric (21 arrêts)

Remplaçants : Valentin Duquenne (G). Absents : Quentin Papillon, Enzo Cantagallo et Thomas Carminati (en licence bleue avec Caen en division 1).

Chamonix

Attaquants :
Perry D’Arrisso [puis Glévéau à 39’06] – Erik Higby (A) – Julien Laplace
Benjamin Lagarde – Maxence Leroux  – Fabien Kazarine (A)
Adrien Glévéau [puis Kevin Tassery à 39’06] – Enzo Baravaglio – Loïc Coulaud

Défenseurs :
Clément Mermoux – Maks Selan
Geoff Fortman – Numa Besson (C)
Jérémie Penz – Jiri Klimicek

Gardien :
Lucas Mugnier (22 arrêts) puis à 40’00 Richard Sabol (8 arrêts).

Absents : Henric Andersén (?), Vojtech Kloz (pied cassé), Scott Jacklin (genou), Mathieu Briand (main cassée), Quentin Fauchon (épaule), Colin Sullivan (jambe) et Cody Freeman (commotion).

Les commentaires sont fermés.