Rouen – Briançon (Ligue Magnus, 29e journée)

Rouen croque Briançon

375

Rouen croque Briançon

Rouen, jouant avec des maillots verts de Noël, n’a pas fait de détail, avec pas moins de six buts marqués, face au promu, bien faiblard malgré ses six derniers renforts. Même si les Diables Rouges qui souffraient d’absences – voyageant avec 11 attaquants tandis que Métais jouait arrière – ont recouvré de l’agressivité après le temps mort demandé par Medeiros à la 30e minute, alors que ses joueurs étaient menés de cinq buts. Le RHE a finalement déroulé face à des Haut-Alpins sans solution défensive face à la volonté normande.

Malgré l’absence de Guttig, l’attaque rouennaise a été très réaliste en début de match. Les hommes de Fabrice Lhenry menaient par trois buts, dont deux inscrits en power-play, dès la septième minute. Joris Bedin a dévié un tir de Chakiachvili (1-0 à 0’43). À droite de l’enclave, Nicolas Ritz, après un bon forecheck, a trouvé le haut des filets (2-0 à 3’49). D’un tir frappé, Mathieu Roy a troué Blazek qui n’a pas complété son arrêt des jambières (6’33 à 3-0).

Dans le vingt du milieu, les Dragons ont ajouté deux palets dans le dos de Jiri Blazek. Vincent Nesa a marqué son septième but de la saison en reprenant le retour du tir à la ligne bleue de Dusseau (4-0 à 28’31). Puis, Joris Bedin a doublé sa fiche de but en déviant, dans l’enclave, la passe transversale de Chakiachvili. L’ailier gauche devient là le deuxième pointeur rouennais de la saison avec neuf buts.

Ainsi dotés d’une grande avance, les coéquipiers de Mathieu Roy n’étaient plus nécessiteux. L’agressivité défensive recouvrée des partenaires de Félix Plouffe, alors confrontés à moins d’ambition locale, n’a pas permis de nouveau but. Mais sitôt la dernière reprise, Briançon a de nouveau encaissé. Joël Caron a repris le rebond du lancer de Deschamps lors d’un deux-contre-un (6-0 à 40’40).

Grâce à l’ampleur de l’avance, les deux buts tardifs de Brooks et Delemps n’avaient pas d’impact alors que Gaétan Richard était entré en jeu à la place de Pintaric pour jouer le dernier tiers. Evan Stoflet, pressé sur les talons, a pris un risque énorme en tentant une élimination individuelle dans sa zone sur Lampérier trop seul au pressing. Un risque payant puisque l’arrière a procuré un trois-contre-deux dans le camp de ses hôtes. Calder Brooks a eu le temps de viser la lucarne droite malgré Dusseau contraint à reculer en infériorité numéraire (6-1 à 45’39). Plus tard, la mauvaise passe dans la zone neutre de Mathieu Roy a bien été exploitée. Grâce à ce revirement, Sébastien Delemps, sur la gauche, a choisi d’instinct le tir, plutôt que la passe ou le duel face à Richard. Sans tergiverser, l’ailier arrivé de Lyon a trouvé le coin opposé (6-2 à 57’48).

Dans cette confrontation, jouée sous les yeux de l’ancien joueur NHL Cameron Barker, la nouvelle recrue défensive rouennaise présentée en avant-match comme aucun autre Dragon auparavant (!?), on a surtout assisté à une attaque-défense. Rouen aura finalement bien préparé son prochain match face à Nice, dans 48 heures, et dont l’opposition devrait être (hélas) du même acabit.

Rouen – Briançon 6-2 (3-0, 2-0, 1-2)
Samedi 28 décembre 2019 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2747 spectateurs (guichets fermés).
Arbitres : M. Nicolas Barbez et Mme Marie-Tjana Picavet assistés de MM. Thomas Caillot et Jérémie Collin.
Pénalités : Rouen 6′ (4′, 2′, 0′) ; Briançon 20′ (6′, 2′, 2’+10′)
Tirs : Rouen 50 (15, 20, 15) ; Briançon 24 (5, 11, 8)
Supériorités : Rouen 2/4, Briançon 0/2.

Évolution du score :
1-0 à 00’43 : Bedin assisté de Chakiachvili et Thinel (sup.num.)
2-0 à 03’49 : Ritz assisté de Langlais et Thinel
3-0 à 06’33 : Roy assisté de Chakiachvili et Thinel (sup.num.)
4-0 à 28’31 : Nesa assisté de Dusseau et Caron
5-0 à 29’35 : Bedin assisté de Chakiachvili et Maia
6-0 à 40’40 : Caron assisté de Deschamps et Chakiachvili
6-1 à 45’39 : Brooks assisté de Stoflet et Mele
6-2 à 57’48 : Delemps assisté de Robert et Métais

 

Rouen

Attaquants :
Nicolas Deschamps – Joël Caron – Vincent Nesa
Loïc Lampérier (A) – Nicolas Ritz  – Marc-André Thinel (A)
Joris Bedin – Juha Koivisto – Bastien Maïa
Julien Msumbu – Maurin Bouvet – Robin Rabl

Arrières :
Florian Chakiachvili – Mathieu Roy (C)
Kévin Dusseau – Chad Langlais
Pierre Crinon – Atte Mäkinen

Gardien :
Matija Pintaric (16 arrêts) puis à 40’00 Gaétan Richard (6 arrêts)

Absent : Anthony Guttig (?).

Briançon

Attaquants :
Darren McCormick – Calder Brooks – Thomas Mele [10’00]
Sébastien Delemps (A) – Félix Plouffe (C) – Mathieu André
Félix Chamberland – Lucas Bonnardel – [Mele]
Pierre Robert – Nicolas Ruel – Killian Lairet

Défenseurs :
Evan Stoflet – Jiri Klimicek
Fabien Métais – Sean Robertson
Kévin Igier – Colin Morillon

Gardien :
Jiri Blazek (44 arrêts).

Remplaçant : Raphaël Sanyas (G). Absents : Quentin Fauchon (blessé), Lubomir Dinda (?), Joey Raats, Kyle Campbell, Gauthier Gibert et Evan Richardson (départs).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

commodo velit, justo Nullam at quis lectus luctus amet,