Le Canada retrouve des couleurs

72

C’est un Canada en plein doute qui se prépare à un match diablement important contre le promu allemand. Les deux derniers jours auront été compliqués pour les joueurs de Dale Hunter. Outre la déroute 6-0, le Canada a perdu Alexis Lafrénière, blessé contre les Russes. Il semble heureusement que sa blessure ne soit pas aussi grave qu’initialement craint. Il est forfait pour ce match, mais n’a pas été écarté de la suite du tournoi. Joe Veleno est pour sa part absent, suspendu, ce qui a valu à Hockey Canada un communiqué fustigeant la décision de l’IIHF.

En dépit du naufrage de samedi soir, les Canadiens peuvent encore finir premiers du groupe. Il leur suffit de battre l’Allemagne puis les Tchèques, et ils profiteront de la victoire américaine contre la Russie.

L’Allemagne continue à jouer chèrement sa peau. Une victoire surprise contre les Tchèques, un bon match contre les États-Unis… Le moindre pris récolté peut servir à piéger un « gros » et à passer en quarts. Mais le Canada ne sera pas simple : 13 défaites et un différentiel de -53 en… 13 matchs au Mondial junior.

La première chance revient à Nolan Foote, parti de son camp. Puis, Ty Dellandrea, lancé sur la droite teste le gardien du cercle. Il y a de la vitesse des deux côtés, du mouvement. Seider imite ses adversaires et chauffe la mitaine de Hofer depuis la bleue.

Une relance de Ty Smith envoie Byfield sur la gauche, dont le lancer en hauteur est bien bloqué par Hendrik Hane. Un peu plus tard, Hayton et Mercer attaquent la cage et il faut au portier de Düsseldorf beaucoup d’autorité pour geler la rondelle. Smith, intenable patine fort à travers la neutre et sert ensuite Foudy pour une nouvelle occasion.

En face, Stützle se crée à son tour une bonne chance. Mais après un assaut de Dudas, Byram envoie Dellandrea vers le but et il est accroché de manière illicite. Nino Kinder sort pour obstruction et le jeu de puissance entre en piste. Hane sauve son camp en déviant de justesse un tir de Byram après un joli slalom pour la seule vraie occasion de la supériorité.

La pénalité s’achève, mais pas la domination territoriale. L’échec avant le long de la bande permet de récupérer le palet, remis à la bleue. Le tir de Bahl est bloqué, mais Foote prend le rebond et expédie un tir au fond des filets (0-1).

Le Canada respire, sans pour autant être tiré d’affaire. Dudas fait trébucher Bokk et l’Allemagne tente de revenir. Le palet ne va pas quitter la défense canadienne pendant les deux minutes entières. Seider et Stützle se chargent des tirs, sans réussite.

De retour au complet, le Canada repousse le jeu à l’opposée et gêne la relance allemande, qui tient le choc. À l’issue de vingt minutes disputées à un rythme très élevé, les Nord-américains mènent 1-0.

 

Loin de s’avouer vaincue, l’Allemagne commence le deuxième tiers par une présence dangereuse de la ligne Bokk. Alors que la partie, toujours aussi rapide, s’équilibre, un contre mené par Stützle offre une chance au second poteau, à bout portant, à Schütz, mais Hofer a suivi.

Un faire trébucher de Foudy permet à l’Allemagne de reprendre l’offensive… sans réussite. Le Canada repart et Thomas sert Hayton, pour un arrêt de Hane.

Les occasions du promu viennent surtout de contre-attaques, avec un deux-contre-un conclu par Bokk puis une échappée de Peterka : Hofer est intraitable. Dans cette partie très équilibrée, ces deux arrêts font basculer le match. Un duel le long de la bande occupe deux défenseurs avec Dellandrea. Foudy est ainsi libre de s’avancer depuis la bleue et il profite d’un écran de Cozens et d’un défenseur pour doubler la mise (0-2).

Schinko est ensuite puni pour faire trébucher, et Lobach le suit pour cinglage sur Hayton. Le double avantage numérique rapporte des dividendes immédiats. Cozens remporte la mise au jeu, Foote décale Addison qui a le champ libre pour s’avancer et envoyer un slapshot puissant mi-hauteur (0-3). L’Allemagne a pris un coup au moral et peine à finir le tiers. L’attaque disparaît peu à peu, et la défense reste plutôt solide et physique. L’écart est important après deux périodes, mais l’écart de tir reste raisonnable – 20-15 en faveur du Canada.

Le rythme retombe en troisième tiers. Les joueurs de Dale Hunter maîtrisent leur sujet.Les deux gardiens ont peu de travail, jusqu’à un faire trébucher de Stützle sur McIsaac, qui ne donne rien. Hayton profite d’une entrée en zone propre pour tester Hane. Addison l’imite d’une volée puissante de la bleue.

Hofer, pour sa part, ne voit pas beaucoup de tirs, bien protégé par sa défense. Même lorsque Nolan Foote est puni pour un retenir, la défense cantonne le jeu à l’extérieur. A trois minutes du terme, Dellandrea subit la même sanction et l’Allemagne ne cadre pas. Bokk et Seider essaient pourtant, mais les tirs sont bloqués notamment par Akil Thomas. Jacob Bernard-Docker touche ensuite Dominik Bokk au visage et concède quatre minutes. L’ailier de Rögle doit rentrer au vestiaire, le visage ensanglanté.

Cette fois, c’en est trop. Hofer perd son blanchissage à 1’05 de la fin. Schütz, ligne de fond, remise vers Stützle au cercle, qui décale Valenti pour une volée trop rapide pour le gardien (1-3).

Hane sort pour un attaquant supplémentaire afin de tenter d’exploiter la fin de la pénalité, mais Foudy et Dellandrea interceptent et ce dernier boucle marque (1-4).

Le Canada réagit donc parfaitement en s’imposant 4-1 face au promu allemand, dans un match accroché et équilibré. Une victoire contre l’hôte tchèque assurera la première place du groupe B.

L’Allemagne a encore une fois démontré qu’elle avait le niveau de ce championnat du monde. Il restera un match contre la Russie, mardi, pour tenter d’éviter la poule de relégation. Le Kazakhstan, assuré d’être dernier, s’attend à les affronter…

Désignés joueurs du match : Moritz Seider (Allemagne) et Joel Hofer (Canada)

Allemagne – Canada 1-4 (0-1, 0-2, 1-1)
Lundi 30 décembre 2019, 15h. Ostrava Arena, Rép. Tchèque. 6102 spectateurs.
Arbitrage de Sean McFarlane (USA) et Sergey Morozov (RUS) assistés de Markus Hagerström (FIN) et Nikita Shalagin (RUS).
Pénalités : Allemagne 8′ (2′, 4′, 2′) ; Canada 12′ (2′, 2′, 8′).
Tirs : Allemagne 19 (7, 8, 4) ; Canada 26 (12, 8, 6)

Évolution du score :
0-1 à 11’50 : Foote assisté de Bahl
0-2 à 32’24 : Foudy assisté de Dellandrea et McIsaac
0-3 à 34’01 : Addison assisté de Foote et Cozens (double sup. num.)
1-3 à 58’53 : Valenti assisté de Stützle et Schütz (double sup. num.)
1-4 à 59’50 : Dellandrea assisté de Foudy et McIsaac (inf. num., cage vide)

Allemagne

Attaquants :
Lukas Reichel (-2) – Taro Jentzsch (-2) – Dominik Bokk (-1)
Tim Stützle (2′, -2) – Justin Schütz (A, -2) – John-Jason Peterka (-1)
Nino Kinder (2′) – Luis Schinko (2′) – Dennis Lobach (2′)
Louis Brune – Tim Fleischer – Yannik Valenti (-1)
Jan Nijenhuis

Défenseurs :
Moritz Seider (C, -1) – Eric Mik
Daniel Wirt – Leon Hüttl (A, -1)
Philip Mass – Alexander Dersch (-2)
Niklas Heinzinger (-1)

Gardien :
Hendrik Hane

Remplaçant : Tobias Ancicka (G). Réserviste : Philipp Maurer (G)

Canada

Attaquants :
Connor McMichael – Barrett Hayton (C, +1) – Nolan Foote (2′, +1)
Raphael Lavoie – Akil Thomas – Aidan Dudas (2′)
Liam Foudy (2′, +2) – Ty Dellandrea (A, 2′, +2) – Dylan Cozens (+2)
Quinton Byfield – Dawson Mercer

Défenseurs :
Jared McIsaac (+3) – Ty Smith (A, +1)
Bowen Byram – Jacob Bernard-Docker (4′)
Kevin Bahl (+2) – Calen Addison
Jamie Drysdale

Gardien :
Joel Hofer

Remplaçant : Nico Daws (G). Blessé : Alexis Lafrenière. Suspendu : Joe Veleno.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

non mattis tempus sem, fringilla Sed at risus libero ut