La saison qui a fait naître Cholet

935

Pendant que la saison de D1 est toujours en attente de redémarrage, revenons sur une saison qui a permis à un de ses clubs d’y accéder pour la première fois et de découvrir l’ambition du haut niveau. Plongeons dans la D2 des années 1990, avec des clubs aujourd’hui disparus tel Le Vésinet, grâce à ce retour sur la saison 1996/97 de Cholet.

Le club des Dogs de Cholet a vu le jour en 1977 et a pris part à son premier championnat en compétition en Division 3 en 1990. Cholet apparaît donc dans un bassin de hockey où on retrouve plusieurs clubs et densifie cette terre de hockey. On retrouve Nantes et Tours mais c’est Angers qui fait office de leader régional, même si Brest vient d’obtenir un titre de champion de France contre les Dragons de Rouen en 1996.

Le travail de tous les passionnés et des dirigeants prend forme dans une ville surtout connue pour son club de Basket (C.B.). Mais cela n’efface pas les ambitions du club. Son président, Gérard Lepeltier, rebondit et se donne l’objectif de sortir l’équipe de la D3. Il fait alors appel au Canadien Ronald Filion pour porter ce projet. Ce Montréalais a connu le plus haut niveau du hockey français pendant six saisons avec les Français Volants et Chamonix. C’est même jusqu’en finale contre Rouen qu’il a poursuivi son envie de challenge ! Gérard Lepeltier : « Le discours que Ron a tenu aux joueurs de l’époque, ses méthodes de travail, sa philosophie du hockey ont transformé l’équipe ».

Ce dynamisme des joueurs locaux est porté également par Jean-Christophe Guilbaud et le gardien angevin Yvan Papillon (six saisons à Angers). Lors de la saison 1993/1994, Cholet atteint la finale de D3 face à Briançon et parvient à se hisser en Nationale 2.
Décidé à faire monter son club en Nationale 1, le président Lepeltier met les moyens et dégote plusieurs joueurs expérimentés avec le défenseur canadien Roy Russel (Angers et Chamonix) et l’attaquant slovaque Lubomir Pichonsky. Le résultat est là avec un podium en 3e place dès la première saison. La saison suivante Cholet, réitère la performance avec une 4e place.

Il faut tout d’abord souligner la qualité de l’ensemble des jeunes qui composent le groupe avec les défenseurs François Goudet, Fabien Lepeltier et David Bouchereau. À l’avant on retrouve Johny Guinaudeau, Kevin Neau et Greg Barbier.

En 1996, le club fait aussi appel à des joueurs formés à Angers avec Sebastien Juret, Olivier Brière et François Mallet en tant que gardien n°2. Le groupe est aussi constitué de jeunes venant de plusieurs clubs formateurs français comme Romuald Renaud passé par Viry et le sport étude de St-Gervais. Régis Druet a été formé aux Français Volants et Denis Hébrard arrive après son passage à Brest et Nantes. Mais le président recrute un attaquant expérimenté supplémentaire. Il s’agit du Canadien Luc Marengère, ex-Angevin qui vient de remporter le titre de champion avec Brest.

À cette époque le championnat de Nationale 2 est encore départagé en poules géographiques et c’est dans la Poule Ouest que Cholet va débuter la compétition. On y retrouve trois fortes équipes de Garges, Tours et le club formateur du Vésinet. Pour le reste, le désengagement de dernière minute de Valenciennes perturbe la composition du championnat. Évry, qui devait faire le remplacement, reste en fin de compte dans la poule Est. C’est Amnéville qui se présente comme un sérieux client. Pour le reste, le niveau de Cergy, Compiègne et Rennes semble un peu juste pour être compétitif.

Poule Ouest

1re journée : Cholet – Garges
2e journée : Cholet – Tours
3e journée : Le Vésinet – Cholet
4e journée : Cholet – Rennes
5e journée : Amnéville – Cholet
6e journée : Cholet – Compiègne
7e journée : Cergy – Cholet
8e journée : Garges – Cholet
9e journée : Tours – Cholet
10e journée : Cholet – Le Vésinet
12e journée : Cholet – Amnéville
13e journée : Compiègne – Cholet
14e journée : Cholet – Cergy

Poule finale
1re journée : Cholet – Chambéry
2e journée : Vanoise – Cholet
3e journée : Cholet – Le Vésinet
4e journée : Garges – Cholet
5e journée : Dijon – Cholet
6e journée : Cholet – Amnéville
7e journée : Toulouse – Cholet
8e journée : Chambéry – Cholet
9e journée : Cholet – Vanoise
11e journée : Cholet – Garges
12e journée : Cholet – Dijon
13e journée : Amnéville – Cholet
14e journée : Cholet – Toulouse

Les commentaires sont fermés.

mattis consequat. sed ut Aliquam et, ut pulvinar consectetur adipiscing