Anglet – Nice, avec la deuxième place en jeu

314

Les caméras de Sport en France et de France 3 NoA se posent dans la patinoire de la Barre pendant cette période de hockey télévisé à huis clos qui passe à 2 matches par semaine au lieu d’1 avec ce nouveau rendez-vous dominical : cet Anglet-Nice attribuera au vainqueur la deuxième place au classement. L’Hormadi, toujours privé de sa vedette Lukáš Kašpar victime d’une déchirure aux adducteurs, n’a plus joué depuis trois semaines alors que Nice a joué deux rencontres télévisées entre-temps. Cela n’empêche pas Anglet de mettre d’entrée la pression sur sa petite glace. Les trois lignes chauffent toutes le gardien slovène Rok Stojanovic avec plusieurs lancers.

La poussée basque doit se modérer quand Lionel Tarantino est pénalisé pour un coup de genou sur Alexis Sutor, qui quitte le jeu dans la douleur. Antoine Bonvalot s’illustre à son tour en captant dans sa mitaine un tir de Kristjan Čepon, infiltré dans l’enclave pour recevoir une passe du coin. Peu à peu Anglet reprend sa domination. Yanick Riendeau se crée une belle occasion avec un revers en angle. Mais la plus belle situation est pour Florent Neyens qui arrive seul dans l’axe, mais dont le tir est détourné par le bâton de Stojanovic.

Changement de physionomie en deuxième période. C’est maintenant Nice qui démarre très fort, notamment avec un lancer dévié de Boris Brincko. La jeune quatrième ligne d’Anglet aide son équipe à se sortir de la pression en envoyant Alexandre Pascal en prison. Mais l’Hormadi ne s’installe pas et Nice contrôle même la rondelle pendant une bonne partie de l’infériorité numérique. On revient au complet. Une perte de palet de Nicolas Arrossamena devant son but offre une occasion à Knotek, mais le Saint-Pierrais se procure à son tour un tir face au but sur la même présence. Sur la mise au jeu suivante, Sébastien Gauthier ouvre le score au rebond d’un tir de Louis Vitou (1-0). L’Hormadi, inefficace quand elle dominait, marque donc contre le cours du jeu.

Un peu assommé pendant quelques minutes, Nice repart ensuite à l’assaut. Les Angloys font les efforts dans leur zone à l’image de leur capitaine Thomas Decock qui s’interpose quand Rémi Thomas est servi de derrière la cage. La pression des Aigles envoie Andrea Palat en prison pour avoir retenu une crosse. Ce second avantage numérique de la partie est concrétisé en 17 secondes : la passe transversale de Tomáš Knotek trouve la reprise parfaite d’Antonin Dušek dans le cercle droit (1-1). Nice monopolise la possession du palet en prenant le dessus physiquement. Michal Popelka décale Loïc Chabert pour un tir dangereux, mais la défense basque gère bien le rebond. Mais la domination des Azuréens est telle qu’ils finissent par passer devant : Jules Breton sert Popelka oublié dans le slot, le Tchèque feinte Bonvalot et lui glisse le palet du revers entre les bottes (1-2).

2021 Anglet Arrossamena 1

Le jeu va d’une cage à l’autre au début du troisième tiers-temps. Les jeunes joueurs de l’Hormadi continuent de plaire, y compris ceux qui n’avaient pas joué le match précédent et témoignent du vivier. C’est le cas d’Enzo Carry qui prend un bon tir du haut de l’enclave, suivi au rebond par Victor Ranger du revers, pour deux bons arrêts de Stojanovic. Arthur Larroque (qui a remplacé son frère Théo par rapport au dernier match) plonge ensuite pour bloquer une contre-attaque de Peter Hrehorčák. Thomas Decock aussi se présente dans l’axe après avoir devancé Jules Breton sur le palet. Nice n’a pas été en reste avec deux poteaux dans le même temps, notamment sur un lancer de Hrehorčák.

Dans les dix dernières minutes, les Aigles adoptent une stratégie plus défensive, mais sans arriver à barrer l’accès de l’Hormadi à leur zone. Nicolas Arrossamena s’infiltre entre les défenseurs mais Stojanovic ferme les jambes. Le numéro 10 (en photo ci-dessus) ne sera pas toujours pas en réussite quelques minutes plus tard. La poussée basque est quand même de plus en plus forte. David Dostal demande son temps mort et sort directement son gardien à 2’25 » de la fin. Nice récupère le palet mais Hrehorčák manque inexplicablement la cage vide alors qu’il peut tuer le match. Popelka, lui, ne rate pas la cible en pivot quand Kristjan Čepon – le défenseur slovène très en vue ce soir avec son gros gabarit – intercepte une passe de Riendeau. Ondřej Kopta trouvera à son tour les filets déserts après avoir lui-même gagné le palet en fond de zone

L’Hormadi n’a pas su concrétiser son très bon début de match face à des Aigles qui ont montré plus d’énergie dans la durée. Tout comme Nice, tout comme Briançon, les Basques ont perdu leur deuxième match de cette séquence de hockey « 100% télévision » après avoir commencé par un succès. On verra si les Dragons de Rouen toujours invaincus résisteront à cette malédiction… Les Niçois consolident leur deuxième place avec maintenant un bilan positif de 6 victoires pour 5 défaites. Performance supplémentaire des hommes de Stan Sutor : la discipline, puisqu’ils n’ont pris qu’une pénalité ce soir. On a déjà remarqué que les joueurs sont moins sujets aux débordements d’émotions en l’absence de public, mais cela n’a pas empêché le jeu d’être intense et rapide.

Commentaires d’après-match (au micro de NoA)

Stan Sutor (entraîneur de Nice) : « On a maîtrisé la seconde partie de la première période. Je pense qu’en deuxième période on a été impressionnant. C’est un résultat vraiment logique par rapport à la prestation qu’on a fournie aujourd’hui. On a maîtrisé la fin, on mérite la victoire. On a été assez agressifs à partir de la trentième minute, j’ai trouvé les joueurs d’Anglet assez fatigués à ce moment-là. »

2021 Anglet

Anglet – Nice 1-4 (0-0, 1-2, 0-2)
Dimanche 13 décembre 2020 à 17h00 à la patinoire de la Barre. Match à huis-clos.
Arbitrage de Savice Fabre et Marie Picavet assistés de Guillaume Barthe et Gwilherm Margry.
Pénalités : Anglet 4′ (2′, 2′, 0′), Nice 2′ (0′, 2′, 0′).
Tirs : Anglet 42 (17, 13, 12), Nice 33 (10, 17, 6).
Engagements : Anglet 38 (14, 11, 13), Nice 26 (8, 11, 7).

Évolution du score :
1-0 à 26’50″ : Gauthier assisté de Vitou et A. Larroque
1-1 à 31’47″ : Dušek assisté de Knotek et Kopta (sup. num.)
1-2 à 38’27″ : Popelka assisté de Breton et Carpentier
1-3 à 58’21″ : Popelka assisté de Čepon et Heizer (cage vide)
1-4 à 59’10″ : Kopta (cage vide)

Anglet

Attaquants :
Thomas Decock (C) – Oskars Batņa – Nicolas Arrossamena
Lionel Tarantino – Pierre-Maxime Poudrier – Yanick Riendeau
Louis Vitou – Sébastien Gauthier (A) – Benjamin Bérard
Florent Neyens – Victor Ranger – Enzo Carry

Défenseurs :
Jules Boscq – Jiří Hunkes (A)
Kevin Maso – Arthur Larroque
Andrea Palat – Mathieu Pons

Gardien :
Antoine Bonvalot [sorti de 57’38 à 57’54 », de 58’12 à 58’21 et de 58’49 à 59’10]

Remplaçant : Léo Bertein (G). Absents : Riku Silvennoinen (blessé), Guillaume Beaudouin (blessé), Lukáš Kašpar (déchirure aux adducteurs).

Nice

Attaquants :
Loïc Chabert – Michal Popelka – Rémi Thomas
Tomáš Knotek – Antonin Dušek – Ondřej Kopta
Valère Vrielynck (A) – Sacha Guillemain – Peter Hrehorčák (C)
Alexis Sutor – Radomir Heizer – Romain Carpentier (A)

Défenseurs :
Jules Breton – Kristjan Čepon
Boris Brincko – Jakub Matai
Emil Bagin – Alexandre Pascal

Gardien :
Rok Stojanovic

Remplaçant : Julian Barrier-Heyligen (G). Absent : Martin Matejicek (blessé à l’entraînement hier).

Les commentaires sont fermés.

Lorem risus. ut nec venenatis, id massa efficitur. tristique mattis tempus