Nice – Briançon (Ligue Magnus – 13e journée)

Briançon enchaine

166

Alors que les deux équipes se sont déjà affrontées à deux reprises à Briançon, cette troisième confrontation se déroule sur la Côte d’Azur. Malgré un superbe début de saison, Nice marque le pas en restant sur trois défaites consécutives. Toujours lanterne rouge de leur côté, les Diables Rouges, viennent de s’imposer à Gap.

L’entame de match est niçoise. Rémi Thomas alerte rapidement Patrick Munson. Les Aigles prennent la possession du puck et dominent les débats. Mais Briançon procède en contre et est tout proche d’ouvrir le score sur deux attaques éclaires. Les Niçois se procurent ensuite deux supériorités numériques, qui se révèleront infructueuses. Performants depuis le début de saison en infériorité, les Briançonnais se montrent à nouveau efficaces. Bien en place, les Hauts-Alpins desserrent progressivement l’étreinte peu après la mi-tiers. Mais les Azuréens finissent fort cette première période : Tomas Knotek puis Romain Carpentier manquent de peu l’ouverture du score. Leurs efforts sont finalement récompensés puisque le Slovaque, sur un tir ras glace en angle fermé sur le côté gauche de Patrick Munson, fait sauter le coffre-fort briançonnais peu avant la sirène (1-0, 19’17).

Après un dangereux power-play niçois dès le début du second acte, Briançon tente de revenir en mettant davantage d’agressivité et se procure une première supériorité… rapidement anéantie par une faute offensive de Zemchenko. Profitant des espaces du jeu à 4 contre 4, Urban Sodja égalise d’un tir décroisé  dans le petit filet suite à une belle incursion plein axe (1-1, 29’13).

Le match s’équilibre et chaque équipe prend sa chance. Quelques secondes après un power-play briançonnais, Quentin Berthon pousse le palet dans le but de Rok Stojanovic sur un gros cafouillage. Après visionnage de la vidéo, les arbitres valident le but (1-2, 33’58). Nice tente de reprendre sa marche en avant mais le jeu offensif, bien qu’organisé et huilé, se montre stérile. À nouveau auteur d’une grande prestation, le gardien haut-alpin Munson réalise un arrêt exceptionnel sur une percée de Dusek peu avant la pause.

En supériorité numérique dès l’entame du dernier acte, Briançon en profite immédiatement : Jussi Nättinen reprend un rebond laissé par Stojanovic suite à un gros lancer de Ruel (1-3, 41’13). Nice tente de revenir timidement alors que Munson et sa défense veillent. Les Aigles reprennent progressivement le contrôle du palet mais la trappe briançonnaise gêne considérablement le jeu niçois. Matai puis Chabert s’essayent tour à tour puis Jules Breton voit son tir s’écraser sur la transversale. Les hommes d’Éric Medeiros gèrent leur avance et procèdent en contre. Bénéficiant de deux power-play successifs dans les cinq dernières minutes, Nice joue son va-tout mais rien n’y fait. Les Diables Rouges de Briançon tiennent leur victoire 1-3 sur la glace de Jean-Bouin.

Les Aigles de Nice enregistrent leur quatrième défaite consécutive. La réussite semble fuir les hommes de Stanislav Sutor avec une attaque moins efficace et une défense moins sereine. De son côté, Briançon enchaine et signe une deuxième victoire consécutive : une première depuis le retour en Ligue Magnus. Malgré un effectif largement décimé, les Diables Rouges ont déjà dépassé leur bilan comptable de la saison dernière (13 points en 15 matches contre 10 points la saison passée).

 

Nice – Briançon 1-3 (1-0, 0-2, 0-1)
Vendredi 20 février 2021 à la patinoire Jean Bouin. Match à huis-clos.
Arbitrage de MM. Barbez et Bourreau et assisté de MM. Constantineau et Gielly.
Pénalités : Nice 22’ (0’, 16’, 6’), Briançon 14’ (4’, 6’, 4’)
Tirs : Nice 37 ( 11, 12, 14), Briançon 24 ( 4, 9, 11 )

Évolution du score :
1-0 à 19’17 : Knotek assisté de Dusek et Pascal
1-1 à 29’13 : Sodja assisté Grahut
1-2 à 33’58 : Berthon
1-3 à 41’13 : Nättinen assisté de Ruel et Schmitt

 

Nice

Attaquants :
Michal Popelka – Loïc Chabert – Rémi Thomas (A)
Ondrej Kopta – Antonin Dusek – Jakub Matai
Tomas Knotek – Radomir Heizer – Romain Carpentier (C)
Valère Vrielynck (A) – Sacha Guillemain – Alexis Sutor

Défenseurs :
Emil Bagin – Alexandre Pascal
Boris Brincko – Kristjan Cepon
Jules Breton – Martin Matejicek

Gardien :
Rok Stojanovic

Remplaçant : Dorian Rollet (G). Absent : Peter Hrehorcak

Briançon

Attaquants :
Urban Sodja – Robin Colomban – Ignat Zemchenko
Sébastien Delemps – Felix Plouffe (C) – Nicolas Ruel
Jaka Ankerst – Jussi Nättinen – Quentin Fauchon
Kais Faure-Brac – Quentin Berthon (A) – Théo Cointe

Défenseurs :
Evan Andraud – Nick Grahut
Charles Schmitt – Kevin Igier
Slavomir Tomko (A)

Gardien :
Patrick Munson

Remplaçant : Olivier Richard (G). Absents : Pavel Charnaok, Thibaut Farina, Armand Jayat, Bastien Colomban, Samu Markkula, Stefano Aschettino (blessés) et Jakub Sedlak (raison professionnelle)

Les commentaires sont fermés.

eleifend elit. non consequat. risus accumsan ut leo venenatis,