Médaillées et futurs médaillables en Finlande

299

Coup d’envoi des playoffs de Liiga finlandaise avec dans la course plusieurs Français : Charles Bertrand avec Tappara et Hugo Gallet qui évolue avec le Franco-Finlandais Sami Tavernier à KalPa. Trois Françaises peuvent elles se féliciter d’avoir déjà une médaille autour du cou. Faisons un point de la saison finlandaise en chiffres.

5 : Le nombre de matchs qu’aura disputé Yohann Auvitu cette saison avec le HIFK. Le Français a rejoint le club de la capitale le 13 janvier mais il a été victime d’une violente charge quinze jours plus tard lors d’un match contre TPS. Transporté aux urgences, le bilan était lourd avec une absence estimée à plusieurs mois. Le club estime aujourd’hui qu’il récupérera dans un mois ou deux. Espérons que le pilier de l’équipe de France retrouve pleinement ses moyens pour le Tournoi de qualification olympique prévu l’été prochain.

Hugo Gallet (Jonathan Vallat pour HockeyArchives)

1 : Le 19 mars, Hugo Gallet a inscrit le premier but en Liiga de sa carrière, en plus d’une assistance. Le défenseur tricolore de 23 ans a commencé la saison en Mestis avec l’IPK, puis il a profité de la passerelle qui existe entre le club d’Iisalmi et KalPa en Liiga. Gallet a désormais gagné sa place parmi l’équipe élite puisque le contrat court s’est transformé en entente jusqu’à la fin de la saison. Hugo Gallet a marqué 10 points (1 but, 9 assistances) avec un temps de jeu moyen de 13’48 ».

1 : En quarantaine entre mars et avril, le HIFK n’a pas joué pendant quasiment un mois. L’un de ses protégés, le super-talent Anton Lundell, avait d’ailleurs contracté le covid quelques semaines avant, il n’a donc pas joué pendant deux mois. Le champion du monde junior 2020, propriété des Florida Panthers, a tout de même inscrit 25 points en 26 matchs dont 16 buts.

1: Pour la première fois de son histoire, le Rauman Lukko a remporté la saison régulière, devançant le HIFK et le TPS Turku qui complètent le podium. Les Oulun Kärpät avaient remporté les trois saisons régulières précédentes. Étant donné que la Liiga a voulu maintenir la fin de la saison régulière à la même date, et qu’en raison de la quarantaine toutes les équipes ne pouvaient jouer leurs 60 matchs, le classement a été déterminé par la moyenne de points obtenus par match.

63 : Il y a de l’espoir dans l’organisation de Lukko, c’est le moins qu’on puisse dire. Outre les ambitions de l’équipe première, bien décidée à conquérir le titre, la section U20 a déjà été sacrée en 2021, déjouant les Kärpät. Le gardien Alex Mäkelä a été élu meilleur joueur des playoffs. C’est le deuxième titre junior obtenu par Lukko… 63 ans après le premier, en 1958.

8 : Le rang d’Ilves au classement, pourtant co-leader avec Lukko en fin d’année 2020 lorsque nous avions fait un bilan à mi-saison. Les Lynx de Tampere ont littéralement dégringolé depuis le début de l’année. Une issue malheureusement prévisible puisque, à la reprise des activités en Amérique du Nord, le gardien Lukáš Dostál, le défenseur Juuso Välimäki et l’attaquant Arttu Ruotsalainen, trois des meilleurs joueurs du championnat qui ont débuté la saison avec Ilves, ont été appelés par leur équipe NHL. Ilves a néanmoins rejoint les quarts de finale en disposant de KooKoo en play-in, qui avait pourtant fini la saison régulière avec cinq succès consécutifs.

2 : Affrontement tricolore en quart de finale puisque le KalPa de Hugo Gallet qui joue avec Sami Tavernier (5e) défiera le Tappara de Charles Bertrand (4e). Tappara a d’ailleurs remporté les quatre affrontements qui l’ont opposé à l’équipe de Kuopio. Bertrand a d’ailleurs marqué 3 points en 4 matchs contre KalPa cette saison, il a fini la saison régulière avec 23 points (13+10).

48 : Le nombre de points inscrits par Robin Press, le meilleur marqueur chez les défenseurs de Liiga. Au général, l’arrière suédois de Lukko a fini cinquième meilleur marqueur. Seul Brian Rafalski, qui a joué trois saisons en Finlande avant une brillante carrière NHL, a réussi à faire mieux en terminant quatrième meilleur marqueur de la saison 1998-1999. Robin Press a remporté le trophée Lasse Oksanen décerné au meilleur joueur de la saison régulière, devançant Petri Kontiola.

55 : Avec 55 points, l’expérimenté Petri Kontiola (36 ans) a terminé meilleur marqueur de la saison régulière… pour la première fois de sa carrière. Le centre du HPK n’avait plus joué en Liiga depuis la saison 2006-2007, évoluant en AHL puis en KHL.

50 : Cinq points derrière Kontiola, on retrouve Daniel Audette qui réalise une première saison remarquable en Europe. Le Québécois de 24 ans, fils de l’ex-NHLer Donald Audette, jouait encore en AHL l’année dernière avant de signer au Lukko. Assurément un choix gagnant pour un joueur bien décidé à jouer un jour en NHL, comme son paternel.

15 : JYP finit 15e, lanterne rouge de Liiga. En mars, le club de Jyväskylä a concédé dix défaites de rang, la pire série de l’histoire du club. Et JYP n’a pas perdu de temps puisqu’ils ont déjà trouvé leur nouvel entraîneur, Jukka Ahvenjärvi, qui a une longue expérience de dirigeant dans la capitale de la Finlande-Centrale.

94 : Le pourcentage d’arrêts de Lassi Lehtinen, le gardien de Lukko. Le jeune portier de 22 ans, passé en dehors des radars NHL, réalise une saison sensationnelle, élu notamment meilleur joueur du mois de janvier.

33 : Le nombre de buts marqués par Sebastian Wännström des Ässät, un record pour un joueur suédois en élite finlandaise.

5 : Étant donné que la pandémie sévit toujours, un an après, la Liiga a souhaité condenser les playoffs pour les finir au plus tôt. Les quarts de finale, les demi-finales et la finale se joueront au meilleur des cinq matchs, trois victoires seront donc nécessaires au lieu de quatre.

44 : Le nombre de points inscrits par l’attaquante de l’équipe de France Estelle Duvin, 22 buts et 22 assistances. 44 points, c’est le deuxième meilleur total en Naisten Liiga, l’élite finlandaise féminine. Des performances remarquables alors que la Française jouait sa première saison en Finlande après quatre années à l’Université de Montréal. Estelle Duvin figure sur la première équipe All Star de la saison, sa coéquipière des Bleues Athéna Locatelli figure sur la deuxième équipe All Star.

70 : Le nombre de points marqués en saison régulière, à elles deux, par deux autres attaquantes bleues, Clara Rozier et Emmanuelle Passard. Avec Athéna Locatelli en défense, elles ont fini en apothéose en obtenant la médaille de bronze de Naisten Liiga avec HIFK, qui a battu 2-1 Ilves lors du match pour la troisième place. Il faut rappeler que la section féminine du HIFK n’a rejoint l’élite qu’en 2019. Un joli succès pour la « French connection » de la capitale. Kiekko-Espoo a remporté son deuxième titre consécutif, aux dépens de KalPa dont la médaille d’argent représente son meilleur résultat.

bleues du hifk (riku laukkanen)
Les Bleues médaillées de bronze : de gauche à droite, Athena Locatelli, Clara Rozier et Emmanuelle Passard (Photo Riku Laukkanen pour HockeyArchives)

2 : Pour la deuxième fois ces trois dernières années, Elisa Holopainen a été nommée meilleure joueuse de l’année. À 19 ans, Holopainen représente l’un des grands espoirs du hockey finlandais. Elle a déjà marqué 296 points en 167 parties de Naisten Liiga.

4 : Avec 25 points (11 buts, 14 passes), Bastien Maïa a terminé quatrième meilleur marqueur de son équipe de Mestis, l’IPK d’Iisalmi, qui a terminé à la cinquième place de la saison régulière. Après une saison à Rouen, l’ailier tricolore a donc réalisé un retour gagnant en Finlande. Après avoir manqué une partie de la série gagnée en quart de finale contre KeuPa, Maïa est revenu au jeu jeudi dernier en demi-finale contre Ketterä. IPK s’est malheureusement incliné, Ketterä accédant à la finale. On peut souhaiter à Bastien Maïa de profiter la saison prochaine de la même passerelle entre la Mestis et la Liiga dont a bénéficié Hugo Gallet.

Les commentaires sont fermés.