La Slovaquie patiente et de nouveau leader

109

La bataille pour une place en quarts de finale se poursuit dans le groupe A où un petit point sépare la Slovaquie (9) et le Danemark (8). Deux équipes qui ont connu des fortunes complètement différentes à leur premier match.

Jeudi, la Slovaquie a connu un revers historique, surclassée 8-1 par la Suisse, des Helvètes qui ont connu un sort similaire au match d’avant (0-7 contre la Suède). Sans en arriver à un tel score, les jeunes Slovaques sauront-ils rebondir comme l’a fait la Suisse ? Car face à eux, la Danemark a un gain de confiance après une victoire probante contre le Belarus (5-2) vendredi.

Suite à la déroute contre la Suisse, le sélectionneur de la Slovaquie Craig Ramsay a bouleversé ses lignes… mais renouvelé sa confiance à son gardien Július Hudáček, qu’il a maintenu durant les 60 minutes et les 8 buts contre la Suisse. En revanche, le Danemark conserve le même alignement en tous points que face au Belarus, avec Sebastian Dahm devant la cage. Jusqu’à maintenant, le portier de Klagenfurt a d’ailleurs joué tous les matchs de son équipe.

svk julius hudacek
Julius Hudaček

Les Slovaques vont nettement dominer leur sujet en première période, plus rapides et plus énergiques. Servi par Miloš Kelemen, Samuel Kňažko touche d’ailleurs le poteau à la 5e minute. La première occasion franche du Danemark intervient cinq minutes plus tard lorsque Nick Olsen voit sa tentative flirter avec le poteau. L’engagement qui suit voit d’ailleurs une autre occasion franche, cette fois-ci pour les Slovaques : Marián Studenič réussit à intercepter le palet de sa zone défensive et part seul, mais son tir manque de conviction. Et il manque ensuite de la précision à Marek Hrivík, le meilleur marqueur de la SHL suédoise loupe un angle totalement ouvert.

Le Danemark est totalement dominé, et peut respirer un peu avec une supériorité numérique dès la douzième minute, Hardt et Meyer se montrant dangereux. Le Danemark totalement dominé, mais qui force le 0-0 après vingt minutes de jeu.

Et c’est ce qui donne probablement des forces au Danemark, plus incisifs à l’entame de la seconde période, rivalisant désormais de vitesse avec les Slovaques. Des Slovaques qui éprouvent davantage de difficultés à trouver les ouvertures. Et il ne manque quelques centimètres à Frederik Storm pour dévier dans le but une passe forte de Nicholas B. Jensen. La seule vraie opportunité de la Slovaquie est en fin de seconde période : Krištof intercepte le palet derrière la cage danoise et sert dans l’enclave Kelemen, Dahm bouche devant la reprise. Et à quelques secondes de la pause, Dahm doit s’employer sur un rebond dangereux Lantoši. Toujours 0-0, 23 arrêts en deux périodes pour un Sebastian Dahm remarquable.

svk dan2Et les deux équipes mettent encore beaucoup d’énergie dans le troisième tiers-temps, Dahm et Hudáček veillant à bloquer les essais. Les minutes passent, toujours 0-0, jusqu’à 1a 48e minute. Totalement excentré à droite, Robert Lantoši tente de passer au second poteau, le palet est contré en cours de route mais Peter Cehlárik est bien à la réception et bat Dahm, c’est le huitième point dans ce tournoi pour l’attaquant de Leksand.

Le mur danois s’est effrité, et la Slovaquie va le démolir pour s’assurer de la victoire. Cinq minutes plus tard, Marek Hrivík, de dos derrière la cage, sert plein champ Robert Lantoši, Dahm fait l’arrêt mais laisse un rebond dans l’enclave, une aubaine pour Adam Jánošík qui passe par là, son slap ne laisse aucune chance à Dahm : 2-0. Une dernière supériorité numérique à cinq minutes de la fin ne permet pas au Danemark de revenir dans le match, malgré un slap de Nicklas Jensen à la ligne bleue et un rebond brûlant pour Nick Olesen. Július Hudáček veille jusqu’à la dernière seconde et à un mouvement dangereux de Frederik Storm, il signe son premier blanchissage du tournoi.

Avec cette victoire, la Slovaquie revire en tête du groupe A et fait un pas décisif pour les quarts de finale. Elle a désormais les 12 points qui seront probablement suffisants pour la qualification. Le Danemark est toujours cinquième et demeure malgré tout en course pour les quarts avec un dernier match décisif lundi contre la Tchéquie.

Désignés joueurs du match : Peter Cehlárik pour la Slovaquie, Jesper Jensen Aabo pour le Danemark.

Commentaires d’après-match

Craig Ramsay (entraîneur de la Slovaquie) : « Les Danois ont été très bons en défense. Ils ont dû bloquer un million de tirs. Ils ne bloquaient pas seulement les lancers de nos défenseurs à la ligne bleue, mais aussi nos tentatives pour nous positionner en déviation. Ils ne nous ont rien laissé de gratuit. Heureusement, nous avons trouvé des espaces à la fin. Július Hudáček a montré qu’il est un formidable professionnel. Je dois aussi féliciter Matúš Sukeľ. Nous l’avons inclus dans l’effectif de match pour avoir un autre attaquant disponible au cas où, parce que Marek Hrivík n’était pas complètement à 100%. Matúš n’a pas joué, mais il a été fantastique. Il a soutenu les gars tout du long, en leur tapant constamment dans le dos. C’est ça, une approche d’équipe. »

Peter Cehlárik (attaquant de la Slovaquie) : « Nous avons été patients tout au long du match, et cela a payé. Nous savions que les Danois avaient une bonne défense, et qu’ils attendraient nos erreurs. Mais nous n’en avons pas fait. Je suis content de l’issue de ce match. »

 

Slovaquie – Danemark 2-0 (0-0, 0-0, 2-0).
Samedi 29 mai 2021 à 20h15 au Centre sportif olympique de Riga. Huis clos.
Arbitrage d’Andris Ansons (LET) et Lassi Heikkinen (FIN) assistés d’Hannu Sormunen (FIN) et Davis Zunde (LET).
Pénalités : Slovaquie 6′ (2′, 0′, 4′), Danemark 2′ (2′, 0′, 0′).
Tirs : Slovaquie 34 (13, 10, 11), Danemark 24 (4, 6, 14).

Évolution du score :
1-0 à 47’13 : Cehlárik assisté de Hrivík et Lantoši
2-0 à 52’25 : Jánošík assisté de Lantoši et Hrivík

Slovaquie

Attaquants :
Peter Cehlárik (+2) – Marek Hrivík (A, +2) – Robert Lantoši (A, +2)
Martin Faško-Rudáš – Michal Krištof – Marián Studenič
Miloš Kelemen – Miloš Roman – Pavol Skalický
Adam Liška – Dávid Buc – Juraj Slafkovský

Défenseurs :
Samuel Kňažko – Martin Gernát (+1, 2′)
Martin Bučko – Marek Ďaloga (C)
Adam Jánošík (+2) – Mário Grman (+1, 2′)
Daniel Gachulinec

Gardien :
Július Hudáček

Remplaçants : Adam Húska (G), Matúš Sukeľ. En réserve : Branislav Konrád (G, blessé), Šimon Nemec, Michal Ivan (D), Adrián Holešinský (A). Suspendus : Mislav Rosandič (D), Kristián Pospíšil (A).

Danemark

Attaquants :
Nicolai Meyer (-1) – Julian Jakobsen (-1) – Nicklas Jensen (-1)
Nichlas Hardt – Jesper Jensen (2′) – Frederik Storm
Mathias Asperup – Alexander True – Mathias From
Morten Poulsen (A, -1) – Morten Madsen (-1) – Nick Olesen (-1)

Défenseurs :
Markus Lauridsen (-1) – Mattias Lassen (-2)
Oliver Lauridsen (A) – Jesper Jensen Aabo (C)
Nicholas B. Jensen – Emil Kristensen
Oliver Larsen (-1)

Gardien :
Sebastian Dahm [sorti à 58’39]

Remplaçants : Mads Søgaard (G), Niklas Andersen. En réserve : Frederik Dichow (G), Anders Krogsgaard, Philip Bruggisser (D), Mathias Bau Hansen (A), Mikkel Bødker (oreille).

Les commentaires sont fermés.