Slovaquie – Danemark (Mondiaux 2017, groupe A à Cologne)

100

La Slovaquie est la plus en jambes au coup d’envoi. Dès le premier changement de lignes, elle se crée une occasion par l’intermédiaire de Marcel Haščák mais son face-à-face avec Sebastian Dahm se conclut dans le poitrail du gardien danois. À la cinquième minute, Frederik Storm s’échappe mais est stoppé par Juraj Mikuš qui fait faute sur le coup. La Double-Croix parvient sans grande difficulté à tuer cette première infériorité, seul un tir est venu titiller Július Hudáček.   

Slovaquie Danemark 170509 421Le défenseur du Sparta Prague retourne rapidement chauffer le banc de la prison puis le Danemark évolue à son tour à un joueur de moins. Haščák est encore très dangereux mais le portier de Graz s’interpose efficacement. Sur un troisième jeu de puissance, les Scandinaves ouvrent la marque sur une reprise en puissance de Nichlas Hardt dans le cercle droit (0-1, 16’20 »). Haščák, toujours lui, insiste avant la pause mais Dahm repousse in extremis de la crosse alors que sa cage était grande ouverte.

La formation slave dispose d’un power-play dès la reprise et offre de belles combinaisons en zone offensive. Pourtant, c’est le Danemark, immédiatement après le retour sur la glace du fautif Ehlers, qui double la mise dans un raid rapidement mené à gauche par Matthias Bau et transformé au second poteau par Patrick Russell (0-2, 24’46 »). Hardt n’est pas loin de tripler la mise mais Hudáček sort un arrêt dont il a le secret. Les Blancs pressent de plus en plus, gagnent leurs duels dans les coins, et asphyxient leurs adversaires en défense. Juste avant le retour aux vestiaires, Morten Poulsen assomme la Slovaquie d’un troisième but au poteau gauche marqué comme le précédent à la suite d’une contre-attaque fulgurante (3-0, 39’57 »). 

Slovaquie Danemark 170509 630Les hommes de Jan Karlsson sont bien partis pour accrocher leurs premiers lauriers depuis le lancement de la compétition. Et pourtant ! Ils vont se faire revoir en l’espace de dix minutes.

C’est d’abord Martin Gernát qui réduit la marque via un slap envoyé entre la « bleue » et le rond gauche (1-3, 41’22 »). Sur un nouveau jeu de puissance, les Bleus poursuivent leur remontée grâce à Maŕio Bližňák qui reprend avec succès le rebond d’une frappe dans l’enclave de… Haščák (2-3, 46’05 »). L’euphorie est totale dans le camp slovaque lorsque la reprise en tir frappé de Michel Miklík permet, encore en power-play, de remettre les compteurs à zéro (3-3, 51’50). 

Mauvais gestionnaire, le Danemark reprend toutefois ses esprits et domine la fin du tiers-temps. Julian Jakobsen s’échappe et si sa tentative est un temps stoppée par Hudáček, celui-ci se fait percuter par son propre défenseur Mikuš qui l’envoie lui et le palet au fond de la cage ! Le but est validé puis finalement refusé après visionnage de la vidéo, les montants ayant été décalés par la glissade une fraction de seconde avant que le puck ne franchisse la ligne (53’31 »). On en est donc quitte pour la prolongation, malgré les velléités en toute fin de période de Morten Madsen et Jakobsen. 

Les cinq ultimes minutes sont intenses et Michal Čajkovský, auteur d’un joli slalom dans l’enclave, aurait pu permettre à la Slovaquie d’entendre enfin son hymne « Nad Tatrou ». Mais c’est finalement le Danemark qui l’emporte aux tirs au but, après que son capitaine Morten Green eut été le seul tireur à trouver la voie des filets. 

Désignés joueurs du match : Michel Miklík (Slovaquie) et Jesper Jensen (Danemark)

Slovaquie Danemark 170509 686 700

Réactions d’après-match

Slovaquie Danemark 170509 788Július Hudáček (gardien de la Slovaquie) : « Le ton est un peu monté dans les vestiaires avant la reprise du troisième tiers-temps car sur les deux premiers on a été nuls. On a fait une entame légère et laxiste, on leur a donné les buts, surtout le troisième, quatre d’entre eux sont partis seuls. Ça nous a bien fait chier (sic) et on a commencé à jouer comme il se doit à ce niveau. »

Michel Miklík (attaquant de la Slovaquie) : « On n’a pas forcément mal débuté mais on n’a pas concrétisé nos occasions. Après, c’était la catastrophe, on ne devrait jamais montrer un tel visage dans un championnat du monde. En troisième période, on a joué avec trois lignes. On aurait peut-être pu mettre un but en prolongation. Contre l’Allemagne, j’espère que ce sera une autre histoire, de toute façon nous avons encore beaucoup de forces puisque on n’a rien fait en deuxième période ce soir. Je suis sûr qu’on offrira une bien meilleure prestation. »

Martin Gernát (défenseur de la Slovaquie) : « Julo Hudáček est arrivé en frappant dans la porte des vestiaires et il a gueulé sur nous en disant que depuis sa cage il nous voyait faire n’importe quoi, que nous devions jouer avec du cœur. On doit maintenant tous s’asseoir, bien analyser la vidéo et se dire les yeux dans les yeux que ce que l’on fait en ce moment ce n’est pas du tout bon. Le Danemark était jouable dès le début mais on a commis des fautes stupides qui ont entrainé les buts. »

Slovaquie Danemark 170509 549 700 

Slovaquie – Danemark 3-4 t.a.b. (0-1, 0-2, 3-0, 0-0, 0-1)
Mardi 9 mai 2017 à 20h15 à la Lanxess Arena de Cologne. 4454 spectateurs. 
Arbitrage de Mark Lemelin (AUT) et Marcus Linde (SUE) assistés de Joep Leermakers (HOL) et Brian Oliver (USA)
Pénalités : Slovaquie 14′ (6′, 2′, 4′, 2′) ; Danemark 16′ (4′, 4′, 8′, 0′)
Tirs : Slovaquie 32 (12, 9, 7, 4) ; Danemark 25 (8, 5, 8, 4).

Évolution du score : 
0-1 à 16’20 » : Hardt assisté de Storm et Green (sup. num.)
0-2 à 24’46 » : Russell assisté de Bau et O. Lauridsen
0-3 à 39’57 » : Poulsen assisté de O. Lauridsen et Green
1-3 à 41’22 » : Gernát assisté de Miklík et Haščák
2-3 à 46’05 » : Bližňák assisté de Haščák et Dravecký (sup. num.)
3-3 à 51’53 » : Miklík assisté de Čerešňák et Dravecký (sup. num.)

Tirs au but :
Danemark : Ehlers (arrêté), Christensen (arrêté), Green (réussi)
Slovaquie : L. Hudáček (arrêté), Haščak (arrêté), Dravecký (barre transversale)
 

Slovaquie 

Attaquants :
Vladimír Dravecký (C) – Tomáš Zigo (-1) – Dávid Skokan (-1)
Marcel Haščák (-1) – Mário Bližňák – Michel Miklík (A, 2’+2′)
Libor Hudáček (2′) – Lukáš Cingeľ – Andrej Kudrna
Pavol Skalický – Andrej Šťastný – Tomáš Hrnka

Défenseurs :
Michal Čajkovský (-1) – Michal Sersen
Peter Čerešňák (-1) – Adam Jánošik (-1)
Martin Gernát – Juraj Mikuš (A, 2’+2′, +1)
Eduard Šedivý – Peter Trška (2’+2′)

Gardien :
Július Hudáček 

Remplaçant : Ján Laco (G)

Danemark 

Attaquants :
Nikolaj Ehlers (2′) – Peter Regin (A) – Morten Madsen (A)
Frederik Storm (2′) – Julian Jakobsen – Nichlas Hardt
Morten Poulsen – Morten Green (C) – Mads Christensen
Patrick Russell – Mikkel Aagaard – Mathias Bau
Nicolai Meyer

Défenseurs :
Jesper B. Jensen – Nicholas B. Jensen (2’+2′) 
Emil Kristensen (2′) – Markus Lauridsen
Oliver Lauridsen (2’+2′) – Mathias Lassen (2′)
Philipp Bruggisser 

Gardien :
Sebastian Dahm

Remplaçant : George Sorensen (G)

Les commentaires sont fermés.