Suisse – Autriche (Lucerne Cup 2018, demi-finale 2)

67

Le tournoi international en Suisse s’est déplacé dans une nouvelle ville avec la « Lucerne Cup ». Patrick Fischer, qui a appris la retraite internationale de Cody Almond (33 ans), a convoqué la plupart des joueurs disponibles de l’équipe vice-championne du monde en mai et aligne donc sa meilleure formation. Mais pour le premier match international à Lucerne depuis onze ans, la patinoire n’est remplie qu’à moitié. Les tribunes avec les places debout sont dégarnies mais l’ambiance reste sympathique. L’Autriche semble certes un adversaire largement à la portée de la Nati. Mais aux derniers Mondiaux, avant d’aller jusqu’en finale, les Helvètes avaient justement cédé un point d’entrée contre cette équipe.

Les Suisses prennent légitimement le contrôle du match, et se procurent immédiatement leur première occasion par Damien Brunner sur passe de Diaz, mais il échoue sur le gardien autrichien Bernhard Starkbaum. Cette action n’est pas suivie de petites sœurs : le match est engagé mais la Suisse a trop de déchets dans ses passes pour contrôler vraiment le jeu. Il faut dire qu’elle se met en difficulté toute seule par des pénalités. Un cinglage de Frick et une charge avec la crosse de Glauser laissent leurs coéquipiers à trois pendant 50 secondes. Reto Berra préserve alors l’essentiel avec un excellent déplacement devant Marco Brucker qui pensait bien avoir la cage ouverte. C’est ensuite au tour de la Suisse de jouer en double supériorité, mais Grégory Hofmann n’arrive pas à conclure.

Au deuxième tiers-temps, le danger se fait plus pressant. Brunner intercepte une mauvaise passe autrichienne et se présente seul devant Starkbaum, qui s’interpose. C’est finalement Thomas Rüfenacht qui trouve la faille sur un bon travail de son coéquipier bernois Simon Moser. Deux minutes plus tard, Noah Rod – appelé à la place de Jason Fuchs blessé – voit son tir direct repoussé, mais envoie le rebond vers Lino Martschini, le héros local qui a appris le hockey dans cette patinoire dans les petites catégories (bambini et piccolo) avant de poursuivre dans son club actuel Zoug. Avec ce but à domicile, le petit Martschini fête de la meilleure manière le cap des 40 sélections.

Roger Bader, l’entraîneur suisse de l’Autriche, utilise alors son temps mort. Son équipe manifeste une bonne réaction. Lukas Haudum se procure deux bons tirs. Au début du troisième tiers-temps, c’est encore un lancer de Haudum qui fait résonner la transversale. La Nati continue de prendre trop de pénalités, mais à sept minutes de la fin, c’est l’Autrichien Patrick Obrist qui prend 2’+10′ pour une charge à la tête. Pendant l’avantage numérique, Romain Loeffel échoue d’abord sur une passe transversale de Rüfenacht, avant de signer lui-même un peu plus tard une passe décisive qui décale Grégory Hofmann avec des filets partiellement ouverts.

Steven Strong écope de la dernière pénalité. Le poteau prive alors Joël Vermin d’un quatrième but, et c’est l’Autriche qui marque en contre-attaque : le toujours menaçant Haudum décale Dominic Zwerger, le joueur d’Ambrì-Piotta, qui frustre Berra d’un blanchissage qui lui tendait les bras. La Suisse l’emporte quand même mais devra hausser son niveau de jeu en finale face à la Russie B.

Commentaires d’après-match

Roger Bader (entraîneur de l’Autriche) : « Nos joueurs ont bien tenu à ce tempo élevé, mais ils ont aussi traversé quelques temps faibles. Les Suisses les ont exploités pour marquer leurs buts. En gros nous avons connu 50 bonnes minutes. Ce sont justement des parties de ce genre qui ont énormément d’importance pour notre processus d’apprentissage. Ce dont nous aurions besoin dans tous les cas, c’est d’être plus dangereux devant le but adverse. Nous devons marquer plus de buts. »

 

Suisse – Autriche 3-1 (0-0, 2-0, 1-1)
Jeudi 13 décembre 2018 à 20h15 à l’Eiszentrum de Lucerne. 1923 spectateurs.
Arbitrage d’Anssi Salonen (FIN) et Michael Tscherrig (SUI) assistés de Roman Kaderli et Stany Gnemmi (SUI).
Pénalités : Suisse 14′ (6′, 2′, 6′) ; Autriche 20′ (6′, 0′, 4’+10′).
Tirs : Suisse 27 (11, 6, 10) ; Autriche 18 (1, 11, 6).

Évolution du score :
1-0 à 25’37 : Rüfenacht assisté de Moser et Ambühl
2-0 à 27’10 : Martschini assisté de Rod
3-0 à 54’20 : Hofmann assisté de Loeffel et Martschini (sup. num.)
3-1 à 58’15 : Zwerger assisté de Haudum (inf. num.)

Suisse

Attaquants :
Grégory Hofmann – Joël Vermin – Damien Brunner
Denis Hollenstein (4′) – Noah Rod (2′) – Lino Martschini
Simon Moser – Andres Ambühl – Thomas Rüfenacht
Reto Suri – Reto Schäppi (2′) – Christian Baltisberger

Défenseurs :
Patrick Geering – Raphael Diaz
Joël Genazzi – Romain Loeffel (2′)
Samuel Kreis – Andrea Glauser (2′)
Christian Marti – Lukas Frick (2′)

Gardien :
Reto Berra

Remplaçant : Leonardo Genoni (G). En réserve : Christoph Bertschy, Tristan Scherwey.

Autriche

Attaquants :
Brian Lebler – Marco Brucker – Andreas Kristler
Manuel Ganahl (2′) – Benjamin Nissner – Peter Schneider (2′)
Dominic Zwerger – Lukas Haudum – Fabio Hofer
Marco Richter – Patrick Obrist (2’+10′) – Kevin Macierzynski

Défenseurs :
Steven Strong (4′) – Markus Schlacher
Clemens Unterweger – Patrick Peter
Bernd Wolf – Stefan Ulmer
Philipp Lindner – Erik Kirschschläger

Gardien :
Bernhard Starkbaum

Remplaçant : Stefan Müller (G). En réserve : David Kickert (G), Gerd Kragl, Lukas Kainz.

Les commentaires sont fermés.

quis quis, tempus neque. porta. dolor id, Lorem ante.