Mondial junior : Le Canada seul au monde

210

République Tchèque – Suisse 2-1 (ap.) (0-0, 1-1, 0-0, 1-0)
Dans le groupe A, à Vancouver, les Tchèques, quatrièmes l’an passé, ont manqué de se faire surprendre par la Suisse. Devant plus de 9200 spectateurs, les Helvètes ont fait jeu égal avec leur adversaire tout au long du match. Le premier tiers fut indécis, avec quelques occasions franches, dont un slalom remarquable de Jachym Kondelik, qui manquait aussi une chance de près un peu plus tard sur un service de Zadina. En face, une percée de Sven Leuenberger inquiétait le portier tchèque Lukas Dostal.
Nando Eggenberger ouvrait le score à 27’41 » en supériorité numérique, à l’affût près du poteau d’un rebond de Leuenberger.

Mais les Tchèques égalisaient moins de deux minutes plus tard. La première ligne Zadina-Necas-Kaut transperçait l’arrière-garde adverse et Kaut, espoir de Colorado, portait la marque à 1-1, servi d’une passe venue du fond par Necas pour un tir à bout portant sur Hollenstein. Le gardien tchèque Dostal fermait la porte en fin de deuxième tiers lors d’un cinq-contre-trois suisse, avec un bel arrêt sur la ligne.
Les deux gardiens se livraient un joli duel. Hollenstein était même sauvé par son poteau sur un contre terminé par Krystof Hrabik. Puis, en fin de match, Dostal s’étendait devant Kurashev.
Jusqu’à ce que Kaut, encore lui, soit à l’origine du but vainqueur en prolongations. Après un premier tir sur le poteau, Kaut récupérait et laissait pour David Kvasnica. Le tir du poignet à travers la foule faisait mouche (60’52 »). Deux points précieux dans la lutte pour les quarts de finale.

Mercredi 26 décembre 2019, Rogers Place de Vancouver. 9266 spectateurs.
Arbitrage de Ken Anderson et Andrew Bruggeman assistés de Dmitri Golyak et Peter Sefcik
Tirs : Rép. Tchèque 27, Suisse 27
Pénalités : Rép. Tchèque 16′, Suisse 18′
Récapitulatif du score
0-1 à 27’45 : Eggenberger assisté de Leuenberger et Kurashev
1-1 à 29’02 : Kaut assisté de Necas et Galvas
2-1 à 60’52 : Kvasnica assisté de Kaut et Lauko

États-Unis – Slovaquie 2-1 (0-0, 0-1, 2-0)
Dans le groupe B à Victoria, le favori américain se sera fait peur face à la Slovaquie. Les joueurs de Mike Hastings se sont longtemps heurtés au portier slovaque Samuel Hlavaj, 17 ans. Filip Krivosik s’octroyait même la plus belle occasion en fin de premier tiers, mais Kyle Keyser, le meilleur pourcentage d’arrêt de l’OHL, sortait un grand écart pour repousser l’assaut, aidé de son poteau. Hlavaj répliquait sur le coup d’envoi du deuxième tiers où Robertson volait le palet et se présentait en échappée. Après un nouvel arrêt de Keyser sur Krivosik, Robertson échouait sur Hlavaj sur un tir de pénalité. A 2’43 » de la pause, la Slovaquie créait la surprise en ouvrant le score, lorsque Adam Liska décalait Marek Korencik à l’opposée pour un tir ras glace (0-1). La Slovaquie n’exploitait pas une supériorité en fin de tiers. Les Américains accéléraient dès la reprise. A la faveur d’un jeu de puissance, ils obtenaient trois tirs de suite sur Hlavaj et, dans la continuité, égalisaient sur le quatrième. Le capitaine Mikey Anderson donnait l’exemple avec un lancer lointain, bien camouflé par l’écran d’Evan Barratt (1-1). Ce dernier, meilleur marqueur de la NCAA (29 pts en 17 matchs), s’offrait ensuite son premier but en sortant de l’aile, repiquant au centre pour un tir du revers en déséquilibre (2-1). Keyser sauvait enfin son camp en bloquant un tir de pénalité de Kukuca.

Mercredi 26 décembre 2019, Save-On-Foods Memorial Centre de Victoria. 6208 spectateurs.
Arbitrage de Jeff Ingram et Mikael Sjoqvist assistés de Maxime Chaput et Dmitri Shishlo
Tirs : États-Unis 34, Slovaquie 14
Pénalités : États-Unis 4′, Slovaquie 6′
Récapitulatif du score
0-1 à 37’17 : Korensik assisté de Liska
1-1 à 41’10 : Anderson assisté de Hughes (sup. num.)
2-1 à 45’42 : Barratt assisté de Madden et Samberg

Finlande – Suède 1-2 (0-1, 0-1, 1-0)
Le choc nordique s’est soldé par la 45e victoire consécutive de la Suède en tour préliminaire (!). La Juniorkronorna n’a plus perdu depuis le 31 décembre 2006, sur un but en prolongations d’Erik Johnson (Etats-Unis)… Le défi physique fut au rendez-vous et le gardien Luukkonen également, multipliant les parades au premier tiers, dont un sauvetage miraculeux sur un tour de cage d’Adam Boqvist ou un grand écart devant Lucas Elvenes.

Finalement, le jeu de puissance fut la différence, avec un lancer à travers la foule du capitaine Erik Brännström (0-1). Après quelques minutes dans le deuxième tiers, la Finlande perdait deux joueurs, punis sur la même action. Il ne fallait que quelques secondes à la Suède pour installer son jeu et placer Brännström sur orbite pour une volée en tête de cercle (0-2). Ersson sortait la mitaine pour tenir le score sur une supériorité finlandaise. En troisième tiers, un slalom de Kaapo Kakko, relayé par Jesse Ylonen, libérait parfaitement Aarne Talvitie. Le capitaine ne manquait pas sa chance près du but (1-2). La Finlande poussait et échouait de peu sur un beau mouvement collectif à trois minutes du terme. Linus Nyman, seul au deuxième poteau, ne parvenait pas à convertir son revers.

Mercredi 26 décembre 2019, Save-On-Foods Memorial Centre de Victoria. 6319 spectateurs.
Arbitrage de Jonathan Alarie et Yevgeni Romasko assistés de Michael Harrington et Balazs Kovacs.
Tirs : Finlande 30, Suède 30
Pénalités : Finlande 14′, Suède 6′
Récapitulatif du score
0-1 à 13’14 : Brännström assisté de Lundeström et Boqvist (sup. num.)
0-2 à 23’55 : Brännström assisté de Bemström et Boqvist (double sup. num.)
1-2 à 56’26 : Talvitie assisté de Kakko et Ylonen

Canada – Danemark 14-0 (3-0, 5-0, 6-0)
Difficile de trouver un match plus déséquilibré que celui-ci, où le Canada aura marqué plus de buts que de tirs concédés… Après un première occasion de David Madsen près du but canadien, le Danemark sera acculé devant sa cage toute la partie, laissant les deux gardiens bien seuls – d’autant qu’ils n’auront pas vraiment brillé. Pris de vitesse, battus dans les duels, les Danois se sont pris un mur de plein fouet. Morgan Frost ouvrait les débats après cinq minutes, seul devant la cage après un revirement en haut de la zone (1-0). Owen Tippett concluait un jeu en triangle parfait avec Frost et Glass (2-0). Frost, intenable, marquait son deuxième but du cercle gauche, d’un tir voilé (3-0). Le match paraissait déjà plié après vingt minutes, mais le deuxième tiers fut un calvaire pour les hommes d’Olaf Eller. Maxime Comtois, en deux temps sur la droite (4-0), Frost pour un triplé, servi par Suzuki après une longue relance de DiPietro profitant d’un changement de ligne adverse (5-0), Studnicka servi en retrait par Glass (6-0), Tippett du cercle gauche à la dernière seconde d’un jeu de puissance (7-0), Jaret Anderson-Dolan plein axe et en pivot (8-0)… Vingt minutes bien remplies !
Ce n’était pas mieux en troisième tiers. D’entrée, le Danemark échouait sur DiPietro lors d’un tir de pénalité obtenu par Schultz, accroché en échappée par Bouchard lors d’une supériorité canadienne. Une minute plus tard, le Canada continuait à empiler les buts. Ty Smith trouvait une belle diagonale vers Comtois (9-0).

Cinq minutes plus tard, Comtois prenait le gardien de vitesse en tour de cage, pour son triplé (10-0). En puissance, Brett Leason résistait à son défenseur avant de placer un tir superbe en hauteur (11-0). Fin de soirée pour Soegaard, mais le changement de gardien n’arrêtait pas la machine. Rorth était battu d’entrée par Leason, servi en retrait par Frost (12-0). Comtois s’offrait un quatrième but personnel avec un revers en pivot (13-0). Enfin, MacKenzie Entwistle récupérait et ajustait le gardien d’un tir puissant (14-0).

Mercredi 26 décembre 2019, Rogers Place de Vancouver. 16417 spectateurs.
Arbitrage de Tobias Bjork et Maxim Sidorenko assiistés de Lauri Nikulainen et Brian Oliver
Tirs : Canada 45, Danemark 14
Pénalités : Canada 6′, Danemark 8′
Récapitulatif du score
1-0 à 04’42 : Frost assisté de Leason et Hayton
2-0 à 08’32 : Tippett assisté de Frost et Glass
3-0 à 19’17 : Frost assisté de Phillips et Bouchard
4-0 à 20’45 : Comtois assisté de Glass et Mitchell
5-0 à 21’50 : Frost assisté de Suzuki et DiPietro
6-0 à 27’46 : Studnicka assisté de Glass et Bouchard (sup. num.)
7-0 à 33’42 : Tippett assisté de Bouchard
8-0 à 39’08 : Anderson-Dolan
9-0 à 42’52 : Comtois assisté de Smith et Mitchell
10-0 à 47’01 : Comtois assisté de Glass et Phillips
11-0 à 49’02 : Leason assisté de Veleno et Bowers
12-0 à 52’47 : Leason assisté de Frost et Brook
13-0 à 53’27 » : Comtois assisté de Leason et Hayton
14-0 à 56’47 » : Entwistle assisté de Studnicka et McIsaac

Les commentaires sont fermés.