Amiens – Mulhouse (Ligue Magnus, 11e journée)

237

La belle réaction des Gothiques dimanche dernier, face aux Pionniers de Chamonix, a permis aux Amiénois de relancer la machine et de retrouver la deuxième place du classement de Synerglace Ligue Magnus. Face à eux ce mardi soir, une équipe des Scorpions de Mulhouse qui se classe au cinquième rang du championnat avec un match d’avance sur les Gothiques. Des Scorpions qui voyagent bien avec 10 points pris en 4 matchs disputés à l’extérieur. Rappelons que la dernière victoire des Mulhousiens à l’extérieur reste un surprenant succès 5 buts à 1 à Rouen. Méfiance pour les Gothiques avant d’aborder ce match qui a tout du piège.

Entame de match très timide de la part des deux équipes qui se cherchent, avec quelques déchets en zone neutre de chaque côté. Les Scorpions sont les premiers à frapper à la porte d’Henri-Corentin Buysse, mais la déviation de Sevcenko passe de peu à côté (3’52). Les Amiénois répondent dans la foulée avec un bon service de Matima pour Plagnat qui ne trouve pas le cadre (4’59). La défense amiénoise laisse parfois à désirer, avec plusieurs situations intéressantes que Mulhouse ne parvient pas à conclure. Les hommes de Yorick Treille se mettent eux-mêmes à la faute avec un surnombre (13’37), puis un cinglage de Vincent Melin (15’23). Jérémie Romand n’aura besoin que de neuf petites secondes à 5 contre 3 pour ouvrir le score sur une déviation devant Papillon (1-0, 15’34). De plus, Amiens reste en supériorité numérique car ce but intervient à la fin de la première pénalité, avantage de courte durée puisque le buteur amiénois, Louis Bélisle, écope de deux minutes pour un retenir (16’02). Le premier tiers s’achève tranquillement sur ce score de 1-0 pour les Gothiques.

Dès le retour des vestiaires, les Gothiques pensent doubler la mise par Romand (20’09), mais ce but est refusé par le corps arbitral. Situation quelque peu confuse que Tommy Giroux va rompre une minute plus tard, bien servi par un Philippe Halley qui attire trois joueurs sur lui en entrée de zone (2-0, 21’00). Les Gothiques poussent pour tenter de se mettre à l’abri rapidement, mais Quentin Papillon reste propre dans ses buts. Amiens commence à faire des erreurs, donne des palets à son adversaire, qui n’en profite pas, jusqu’à l’erreur de trop. Les Mulhousiens profitent d’un énième revirement amiénois pour revenir dans la partie grâce à un but de Wilson, tout seul au second poteau après une passe de Josh Bowes (2-1, 38’06). Le tiers n’en est pas fini pour autant, Quentin Papillon est sanctionné pour avoir fait bouger sa cage volontairement selon l’arbitre. Une décision assez dure, mais qui profite aux Gothiques par l’intermédiaire de Jérémie Romand qui dévie un palet ras glace de Philippe Halley (3-1, 39’24). Amiens reprend deux longueurs d’avance juste avant la pause.

Encore une entame de période à la faveur des locaux, Florian Sabatier est proche d’offrir un quatrième but à son équipe, mais Papillon lui ferme la porte. C’est pourtant Mulhouse qui marque avec un lancer pleine lucarne de Milan Jurik (3-2, 43’01). Les Alsaciens poussent pour tenter d’égaliser, avec plusieurs tentatives du duo Vigners-Sevcenko qui se trouve les yeux fermés. Les Amiénois procèdent donc par contres, avec une énorme chance pour Baptiste Bruche qui bute sur la jambière de Papillon en face-à-face. Et quelques instants plus tard, après plusieurs lancers de suite sur la cage mulhousienne, les Scorpions craquent avec un but de l’inévitable Philippe Halley, bien servi par son compatriote Tommy Giroux (4-2, 51’34). Les Gothiques se donnent un peu d’air et maîtrisent calmement la fin de match.

Yorick Treille tente le coup de poker à quatre minutes de la fin en sortant son portier pour apporter le surnombre en zone offensive, un choix peu efficace car Lehtinen peut récupérer le palet et lancer loin devant Tommy Giroux qui vient sceller le sort du match en cage vide (5-2, 56’34). La fin de match est un peu tendue avec une bagarre qui éclate entre Jérôme Verrier et Connor Wilson, les deux joueurs seront pénalisés de 5’+20’, Verrier écopera même de deux minutes supplémentaires pour retenir la crosse (57’54). Sur leur dernier jeu de puissance, les Scorpions réduisent la marque par Tommy Besinger (5-3, 59’43), mais le mal est fait pour Mulhouse qui s’incline sur la patinoire du Coliseum.

Grosse performance de la première ligne amiénoise qui inscrit ce soir les cinq buts de la victoire. Avec ce succès, les Amiénois retrouvent la première place du classement de Ligue Magnus avec un petit point d’avance sur Grenoble qui a un match de moins. Le reste de la semaine d’annonce plus corsé pour Amiens qui se rendra à Rouen ce vendredi avant de recevoir Grenoble dimanche. Les Scorpions concèdent aujourd’hui leur première défaite dans le temps réglementaire à l’extérieur, ils accueilleront quant à eux les Pionniers de Chamonix vendredi, et se déplaceront à Bordeaux dimanche.

Meilleurs joueurs du match : Philippe Halley (Amiens) / Rolands Vigners (Mulhouse)

(photos de la rencontre : Pascal Enault)

Amiens – Mulhouse 5-3 (1-0, 2-1, 2-2)
Mardi 15 octobre 2019 à 20h15 au Coliseum.
Arbitrage de MM. Gremion et Bourreau assistés de MM. Thiebault et Douchy.
Pénalités : Amiens 29’ (2’, 0’, 2’+5’+20’) ; Mulhouse 39’ (4’, 6’, 4’+5’+20’)
Tirs : Amiens 23 (10, 7, 6) ; Mulhouse 28 (8, 10, 10)

Évolution du score :
1-0 à 15’34 : Romand assisté de Bélisle et Giroux (double sup. num.)
2-0 à 21’00 : Giroux assisté de Halley et Romand
2-1 à 38’06 : Wilson assisté de Bowes et Laasko
3-1 à 39’24 : Romand assisté de Halley et Giroux (sup. num.)
3-2 à 43’01 : Jurik assisté de Vigners et Sevcenko
4-2 à 51’34 : Halley assisté de Giroux et Romand
5-2 à 56’34 : Giroux assisté de Lehtinen (cage vide)
5-3 à 59’43 : Besinger assisté de Vigners et Onno (sup. num.)

Amiens

Attaquants :
Tommy Giroux – Philippe Halley – Jérémie Romand
Rudy Matima – Jérôme Verrier – Florian Sabatier
Antonin Plagnat – Michael Babcock – Thomas Suire
Cain Franson – [] – Baptiste Bruche

Défenseurs :
Ville Saukko – Kai Lehtinen
Louis Bélisle – Dan Gibb
Axel Prissaint – Romain Bault

Gardien :
Henri-Corentin Buysse

Remplaçants : Lucas Savoye (G), Yohan Coulaud. Absents : Joey West (visage), Thomas Roussel, Spencer Edwards

Mulhouse

Attaquants :
Rolands Vigners – Milan Jurik – Arturs Sevcenko
Connor Wilson – Josh Bowes – Tommy Besinger
Bryan Ten Braak – Damien Raux – Julien Munoz
Colin Downey – Teemu Loizeau – Corentin Cruchandeau

Défenseurs :
Jerry Laasko – Lucien Onno
Andrei Esipov – Vincent Melin
Ivan Esipov

Gardien :
Quentin Papillon

Remplaçants : Olivier Richard (G), Jonathan Estienne. Absents : Hubert Genest, Kévin Hecquefeuille, Samuel Rousseau.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

suscipit elit. commodo sed at risus tempus