L’équipe-type de Magnus d’octobre 2019

1 430

Sans faire de bruit, Sébastian Ylönen a pris le commandement statistique des gardiens de Ligue Magnus. Il a conduit les Rapaces à une série de cinq rencontres consécutives en prenant au moins un point, même s’ils sont encore cachés au classement car ils ont un voire deux matches de moins que leurs concurrents. Ylönen a récolté un pourcentage d’arrêts exceptionnel en octobre avec 94,7%.

La paire défensive grenobloise Hardy-Bisaillon continue de dominer le championnat. Les deux hommes se connaissent par cœur et sont rarement pris en défaut, ils ne terminent d’ailleurs jamais un match en négatif. Si Kyle Hardy a souvent les honneurs, il revient cette fois à Sébastien Bisaillon, très en réussite avec 6 buts en octobre, dans une équipe de Grenoble où les défenseurs ont tendance à marquer souvent ces derniers temps. La qualité de son lancer agrémente son jeu défensif toujours très abouti. Cette participation dans les deux sens de la glace a toujours caractérisé Patrick Coulombe. Fiable avec un gros temps de jeu, il est à la fois le meilleur marqueur des Ducs et l’homme de référence de la deuxième défense de la ligue (après Gap). Les deux arrières ont légitimement été élus joueurs du match lors du duel au sommet Grenoble-Angers.

Le trio mulhousien Sevcenko-Jurik-Vigners a assumé au-delà des espérances ses responsabilités de première ligne. Les ailiers lettons sont quasiment tout le temps ensemble sur la glace. Arturs Sevcenko est le remonteur turbo et Rolands Vigners est le maître passeur et manieur de palet, qui a pris une telle envergure au fil des ans chez les Scorpions qu’il est devenu le meilleur marqueur de la ligue, alors qu’il fut longtemps considéré comme un bon attaquant de division 1, sans plus.

Le mois sans doute le plus impressionnant est quand même celui de Tommy Giroux, avec des points marqués à chaque match en octobre (17 en 8 rencontres). Il est le grand artisan d’une attaque amiénoise qui sait marquer des buts, et le trio qu’il compose avec Halley et Romand fonctionne surtout par cette faculté à être un danger permanent pour l’équipe adverse. Il emmène dans son sillage son centre Philippe Halley qui est donc le seul joueur à avoir été présent deux fois de suite dans l’équipe-type. Il reste sur une série de 5 matchs de suite à au moins 2 points inscrits. Le créateur de jeu des Gothiques est un véritable poison pour les défenses adverses, capable de faire la différence à lui seul, et en capacité de renverser un match sur un éclair de génie.

Notons un petit évènement : c’est la première fois depuis février 2018 qu’il n’y a aucun Rouennais dans l’équipe-type (ceci dit, à l’époque, quelques semaines plus tard à peine, les Dragons balayaient Grenoble en finale du championnat, on se méfiera donc de cet endormissement apparent)

L’équipe-type d’octobre 2019 : Sebastian Ylönen (Gap) ; Sébastien Bisaillon (Grenoble) – Patrick Coulombe (Angers) ; Tommy Giroux (Amiens) – Philippe Halley (Amiens) – Rolands Vigners (Mulhouse).

La page de Ligue Magnus.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

mattis diam mi, eget ante. id, velit, ut sem, porta.