Une tempête finlandaise sans dégâts

133

Samedi, deuxième journée de la Channel One Cup dans la bulle de Moscou, avec un affrontement matinal entre la Finlande et la Suède.

11 heures, heure de Moscou (10 heures à Helsinki), c’est une programmation inhabituelle. Pas de superflu dans la matinée, cela oblige à se mobiliser rapidement.

La mobilisation, la Suède en a besoin. Si la Tre Kronor a offert un duel serré face aux Russes jeudi, elle poursuit sa série noire avec quatre défaites de rang. Le dernier succès de la troupe de Johan Garpenlöv date de septembre 2020… contre la Finlande, un net succès 5-1.

Anders Lindbäck

Vainqueurs des Tchèques jeudi, les Finlandais semblent bien réveillés ce samedi matin. Les hommes de Jukka Jalonen dominent nettement les débats en première période, ils remportent les duels, affichent une construction plus fluide et se montrent plus dangereux, en témoignent leurs 12 lancers (contre 6 pour la Suède).

La Finlande est dans son match mais elle va se mordre les doigts d’avoir manqué d’efficacité dans les vingt premières minutes. À la 30e minute, alors que Ruohomaa est au cachot, Oscar Lindberg profite d’un palet relâché par Janne Juvonen. D’ailleurs, Lindberg, qui joue à Moscou le restant de l’année – il effectue sa première saison au Dynamo – double la mise huit minutes plus tard, seul au second poteau après une passe forte de Philip Holm qui passe entre les jambes du défenseur Niklas Friman : 2-0.

En troisième période, Jesper Fröden ajoute un troisième but, d’un superbe tir balayé passant côté gant après réception d’une belle passe levée de Jonatan Berggren. Les Finlandais n’y sont plus et ne parviennent toujours pas à tromper Anders Lindbäck. D’autant plus que l’équipe entraînée par Jalonen n’a pas profité des six supériorités numériques qui lui ont été offertes. Une faute de Fröden à quatre minutes de la fin permet tout de même aux Finlandais de sauver l’honneur et de marquer (enfin) en avantage numérique. Teemu Turunen s’arrache et réussit à mettre le puck au fond des filets dans la mêlée. Mario Kempe et la Suède ont cependant le dernier mot, avec un but en cage vide (qu’avait loupé quelques secondes plus tôt Lindbäck) .

La première titularisation en équipe nationale de Janne Juvonen a été éclipsée par la solide performance d’Anders Lindbäck. Le gardien suédois des Jokerit a gardé son équipe dans le match – particulièrement en première période – et stoppé 20 des 21 lancers finlandais. Après avoir arraché un point aux Russes, les Suédois remportent une victoire précieuse. Ils pourront ainsi jouer la victoire du tournoi contre la Tchéquie dimanche, dans le cas d’un faux-pas des Russes contre la Finlande.

Élus joueurs du match : Tony Sund pour la Finlande, Anders Lindbäck pour la Suède.

Commentaires d’après-match

Johan Garpenlöv (entraîneur de la Suède) : « Chaque but signifie beaucoup. Tant pour moi que pour l’équipe. Nous sommes ici pour gagner le tournoi et ainsi progresser, cela passe par gagner les matchs. Lindbäck fait un superbe match, il n’a pas laissé beaucoup de rebonds. Il a aidé l’équipe de belle manière. C’est juste dommage que nous n’ayons pas pu garder une feuille blanche pour lui. »

Finlande – Suède 1-4 (0-0, 0-2, 1-2)
Samedi 19 décembre 2020 à 11h00 à la CSKA Arena de Moscou. Huis clos.
Arbitrage de Roman Gofman et Sergei Morozov (RUS).
Tirs : Finlande 21 (12, 4, 5), Suède 21 (6, 8, 7).
Pénalités : Finlande 4′ (0′, 4′, 0′) , Suède 12′ (8′, 2′, 2′)

Évolution du score :
0-1 à 29’31 : Lindberg assisté de Pettersson et Kempe (sup. num)
0-2 à 37’27 : Lindberg assisté d »Åberg et Holm
0-3 à 47’34 : Fröden assisté de Wingerli et Berggren
1-3 à 56’28 : Turunen assisté de Pesonen et Kaski (sup. num.)
1-4 à 59’28 : Kempe assisté de Rasmussen

Finlande

Attaquants :
Harri Pesonen (A) – Arttu Ilomäki (-1) – Niko Ojamäki (-1)
Julius Nättinen – Mikael Ruohomaa (2′) – Juuso Puustinen (2′)
Julius Junttila – Otto Paajanen – Jere Karjalainen
Teemu Turunen – Robert Leino – Henri Ikonen

Défenseurs :
Tony Sund – Oliwer Kaski
Robin Salo – Ville Pokka
Petteri Lindbohm (A) – Juuso Hietanen (C)
Niklas Friman (-1) – Petteri Nikkilä (-1)

Gardien :
Janne Juvonen [sorti de 55’35 à 56’28 puis de 57’53 à 59’28].

Remplaçant : Jussi Rynnäs (G). En réserve : Juho Olkinuora (G), Veli-Matti Vittasmäki, Otso Rantakari (D), Juhani Tyrväinen (A)

Suède

Attaquants :
Jacob Berglund – Dennis Rasmussen (C) – Magnus Pääjärvi
Emil Pettersson (+1) – Oscar Lindberg (+1) – Pontus Åberg (+1)
Emil Larsson – Mario Kempe (2′) – Fredrik Karlström
Jesper Fröden (2′) – Andreas Wingerli – Jonatan Berggren

Défenseurs :
Lawrence Pilut – Viktor Lööv
Klas Dahlbeck (A, 2′) – Lukas Bengtsson (2′)
Oscar Fantenberg (A, +1,  2′) – Philip Holm (+1, 2′)

Gardien :
Anders Lindbäck

Remplaçant : Magnus Hellberg (G). En réserve : Jonathan Pudas (D), Linus Johansson (A).

Les commentaires sont fermés.

porta. Aenean commodo et, ut commodo suscipit sed dapibus Lorem adipiscing