Du bleu au cœur de l’actualité KHL

Stéphane Da Costa (c) Jonathan Vallat
1 035

De probables matchs KHL à Paris, Da Costa étincelant au All Star Game comme en championnat, son équipe déjà qualifiée pour les playoffs, il est temps de faire un point KHL sur Hockey Archives.

Des matchs KHL à Paris ?

Stéphane Da Costa n’était pas le seul français convié à Kazan. Dans les tribunes pour assister au All Star Game se trouvaient Luc Tardif, président de la fédération française de hockey sur glace, et une délégation représentant AccorHotels Arena, l’ex-Bercy qui a déjà accueilli les Mondiaux de hockey en 2017. Si certains y voyaient l’annonce d’une avancée pour un club français en KHL, déjà évoquée quelques mois avant, le président Tardif s’est empressé de rappeler à l’agence russe Tass qu’il n’y avait, pour l’instant, rien de bien sérieux concernant ce projet. La délégation française y pense et y travaille, en privilégiant Paris à Marseille (dixit Tardif) mais ce n’est pas encore à l’ordre du jour.

En réalité, d’après une source fiable du média russe RSport, leur venue dans le Tatarstan aurait permis des discussions concernant l’organisation de matchs KHL à Paris. Cette saison, la ligue russe élargie a inauguré les KHL World Games, des matchs de championnat disputés dans des pays d’Europe où la ligue n’est pas implantée, en Autriche et en Suisse pour cette première édition. Mais après Vienne et Zurich en novembre 2018, Paris pourrait accueillir à son tour deux matchs en novembre 2019. Et l’Avtomobilist de Stéphane Da Costa, qui avouait déjà être intéressé à l’idée de jouer un jour un All Star Game KHL dans la capitale française, serait évidemment du voyage. Affaire à suivre…

Stéphane Da Costa (c) Jonathan Vallat

Da Costa parmi les étoiles

Ce week-end, Stéphane Da Costa disputait donc son deuxième All Star Game KHL, organisé cette fois-ci à Kazan. Il représentait la Division Kharlamov, aux côtés de son coéquipier de club Nigel Dawes, mais aussi d’autres pointures comme les vieux renards Sergei Mozyakin et Danis Zaripov, ou la nouvelle star Vitaly Kravtsov.

Si, malgré ses trois lancers, le Parisien n’a pas été en réussite lors du premier match contre la Division Chernyshev, match perdu 5-3 par son équipe, il a en revanche pesé sur la victoire contre la Division Tarasov, rencontre comptant pour la troisième place. Da Costa a brillé, comptabilisant 5 points, 1 but et 4 passes, lors de ce match gagné 8-7 par la Division Kharlamov.

Le All Star Game de la KHL a le don de multiplier les séquences surréalistes. Hormis la victoire finale dévolue à la Division Chernyshev, on retiendra le très joli intermède musical de Mathew Maione, le défenseur canadien du Dinamo Riga reprenant le tube des Lumineers « Ho Hey ». Ou le tir au but de l’entraîneur de Kazan et de la division Kharlamov Zinetula Bilyaletdinov… que Juha Metsola s’est fait un plaisir de repousser !

Déjà quelques qualifiés pour les playoffs

Avant le week-end des étoiles, les premières grosses écuries de la KHL sont déjà qualifiées pour les playoffs de la Coupe Gagarine. Le 7 janvier, le CSKA Moscou était la première équipe qualifiée, avant d’être rejointe le lendemain par l’Avtomobilist de Stéphane Da Costa.

« Avto » avait réalisé une performance remarquable en début d’exercice avec une série de 18 victoires consécutives, la deuxième meilleure performance sous l’ère KHL (à une seule unité du record du SKA Saint-Pétersbourg, lui aussi qualifié). Si l’équipe d’Ekaterinbourg avait connu un premier ralentissement durant l’automne, elle n’a pas été forcément irréprochable depuis le début de l’année avec 3 victoires pour 4 défaites. Avtomobilist est certes toujours en tête de la conférence est, mais l’écart a fondu avec pour principaux poursuivants l’Avangard Omsk, l’Ak Bars Kazan, le Metallurg Magnitogorsk et le Barys Astana.

Ekaterinbourg aura donc besoin de ses cadres pour enchaîner de nouveau les victoires, dont Stéphane Da Costa. Le Français a tout de même franchi le seuil des 20 buts et des 40 points cette saison, en 49  matchs.

Fin d’une aventure pour Auvitu

A la mi-janvier, le club de Sotchi annonçait par un communiqué qu’il libérait de son contrat, d’un commun accord, Yohann Auvitu. Le défenseur français, qui effectuait cette saison sa première campagne en KHL après des essais infructueux en NHL au New Jersey et à Edmonton, avait disputé 25 rencontres sous le maillot du HC Sotchi, mais il n’avait plus joué depuis le 27 novembre.

Pour le moment, impossible de savoir si la suite de sa carrière se poursuivra dans un autre club en KHL, s’il retournera en Finlande ou s’il se dirigera vers d’autres horizons. Avouons tout de même que le pilier de la défense bleue a connu dernièrement des moments difficiles sur le plan personnel.

Le coach de Da Costa recordman

Valeri Belousov est une légende du coaching en Russie, dirigeant plusieurs équipes du championnat ainsi que l’équipe nationale, jusqu’en 2014. Il a à son palmarès trois titres nationaux, deux titres européens et une médaille d’argent aux Championnats du monde. Avec 1302 rencontres, Belousov était également titulaire du plus grand nombre de matchs dans le championnat russe / soviétique en tant qu’entraîneur.

Mais ce record est tombé à cause du coach… de Stéphane Da Costa. Le 6 janvier, Vladimir Krikunov se postait derrière le banc d’une équipe russe / soviétique pour la 1303e fois. Ce technicien de 68 ans a débuté en tant qu’entraîneur-chef en 1985 au Dinamo Minsk. Puis il a mené un autre Dynamo, celui de Moscou, au titre en 2005. Krikunov a même exercé en Slovénie pendant quatre ans, il fut également sélectionneur du Belarus et de la Russie. On lui souhaite bien sûr, avec Da Costa sous ses ordres, de mener Avtomobilist jusqu’à la Coupe Gagarine.

Les commentaires sont fermés.

sit leo. at luctus ante. dictum ut id,