U18 – La Russie résiste au retour finlandais en demi-finale

105

Privés de médaille d’or depuis 2007, les Russes ont faim de victoire face à la Finlande. Mais attention, les Nordiques avaient enchainé quatre finales de rang entre 2015 et 2018, avant une piteuse septième place en 2019.

Les deux équipes figuraient dans le groupe B et la Finlande avait terminé première à la faveur de sa victoire 4-3 aux tirs au but contre la Russie, après avoir été menée 3-1. Nul doute que le match sera aussi serré qu’en première phase…

Des Russes qui entament pied au plancher, et qui ouvrent le score dès la troisième minute. Le capitaine Chibrikov lance le jeu avec une belle passe qui envoie Lazutin à toute vitesse. Le revers est imparable pour Koskenvuo (0-1).

Une minute plus tard, Kvochko envoie le palet par dessus le plexiglas : sanction immédiate. Koivunen, ligne de fond, déniche Salminen au cercle droit pour un tir entre les jambes d’Ivanov (1-1).

Une faute de Heimosalmi sur le prodige Michkov inverse l’avantage numérique… mais la Finlande manque d’en profiter. Koromyslov accroche Paivarinta qui s’était échappé en contre-attaque. Le tir de pénalité qui suit ne sera pas converti, Ivanov ne mordant pas sur le revers. Le jeu de puissance n’est pas terminé, et la Russie en profite. Michkov, cercle gauche, utilise l’écran de Poltapov (1-2).

La Finlande ne lâche rien et va revenir à mi-tiers. Miettinen, à l’affût, frappe un palet dégagé de la main par le défenseur Kvocko, mi-hauteur. Une révision vidéo confirme que la hauteur est légale et que le contact de Huuhtanen sur le gardien est licite (2-2).

Le deuxième tiers sera favorable aux Russes, qui appliquent une pression importante. Ils poussent leur adversaire à la faute et capitalisent sur leur jeu de puissance. Koskenvuo repousse d’abord l’échéance devant Lazutin, mais celui-ci prend le rebond et ouvre vers Chibrikov, cage ouverte (2-3). Quatre minutes plus tard, Chibrikov s’offre un doublé suite à un une-deux avec Buchelnikov (2-4).

Rien n’est joué cependant, car dans le dernier tiers, les pénalités s’enchaînent. La Russie en profite en premier lorsque Miroshnichenko lance du cercle en hauteur (2-5). Mais Kemell réduit le score avec une réalisation copie-conforme (3-5).

Miroshnichenko, encore lui, récupère un palet qui traîne et convertit cette occasion du revers avec patience (3-6). Match plié ? Non, car sur l’engagement, Salminen remet la Finlande dans le coup avec encore un but repris mi-hauteur (4-6). Les deux buts ont été marqués à sept secondes d’écart !

La fin de match voit la Finlande tenter de revenir avec frénésie. Il reste quatre minutes lorsque l’entraîneur nordique sort son gardien. L’attaquant supplémentaire fonctionne une minutes après, avec un but de Kemell qui attaque bien la cage (5-6). Malheureusement, la Finlande ne reviendra pas à hauteur de son adversaire du soir.

Ce sera seulement la deuxième finale U18 entre le Canada et la Russie, curieusement. A Kazan, les Russes avaient coulé en 2008 sur le score de 8-0… Les Russes avaient terminé deuxième lors de la dernière édition, en 2019, battus 4-3 par la Suède en prolongations.

La Finlande cherchera à décrocher le bronze après sa septième place en 2019 (1er en 2016 et 2018, 2e en 2015 et 2017).

Désignés joueurs du match : Sami Paivarinta (Finlande) et Ivan Miroshnichenko (Russie)

Commentaires d’après-match :
Petri Karjalainen (entraîneur de la Finlande) : « Honnêtement, je suis content que nous soyons revenus en troisième tiers et que nous nous soyons battus pour la victoire. Nous sommes passés tout près de ce sixième but. Mais tout de même, quand vous concédez six buts dans une demi-finale de championnat du monde, vous devez admettre que la meilleure équipe est passée. Nous n’aurons pas de problème de motivation contre la Suède. Les joueurs ont du mal à avaler le résultat de ce soir, mais c’est une équipe qui se révèle plus en match qu’à l’entraînement. Demain, ils seront prêts, je le garantis. »

Albert Leshyov (entraîneur de la Russie) : « Une chose que nous disons toujours aux garçons, surtout à cet âge, c’est que vous devez rester concentrés, focalisés sur chaque présence, surtout après avoir encaissé un but. »

Finlande – Russie 5-6 (2-2, 0-2, 3-2)
Demi-finale du Mondial des moins de 18 ans. Mercredi 5 mai 2021, 20h00. Comerica Center de Frisco, Texas, États-Unis. 819 spectateurs.
Arbitrage de Christoffer Holm (Suède) et Stephen Reneau (USA) assistés de Kevin Briganti (USA) et William Hancock II (USA)
Pénalités : Finlande 10′ (2′, 6′, 2′), Russie 8′ (2′, 2′, 4′)
Tirs : Finlande 24 (7, 5, 12), Russie 38 (14, 18, 6)

Récapitulatif du score
0-1 à 03’08 : Lazutin assisté de Chibrikov et Novikov
1-1 à 04’04 : Salminen assisté de Koivunen et Tuomaala (sup. num.)
1-2 à 06’58 : Michkov assisté de Poltapov (sup. num.)
2-2 à 09’01 : Miettinen assisté de Juusola et Matikka
2-3 à 33’15 : Chibrikov assisté de Lazutin et Poltapov (sup. num.)
2-4 à 37’20 : Chibrikov assisté de Buchelnikov
2-5 à 43’43 : Miroshnichenko assisté de Novikov et Svechkov (sup. num.)
3-5 à 46’14 : Kemell (sup. num.)
3-6 à 50’46 : Miroshnichenko assisté de Svechkov
4-6 à 50’53 : Salminen assisté de Vilen
5-6 à 57’08 : Kemell assisté de Huuhtanen et Heimosalmi (att. supp.)
Tir de pénalité manqué : Paivarinta à 06’18

Finlande

Ville Koivunen (-2) – Samu Salminen (C) – Samu Tuomaala
Joakim Kemell – Sami Paivarinta (-1) – Rasmus Ruusunen (A, -1)
Sisu Yliniemi – Oliver Kapanen – Brad Lambert (-1)
Juho Jarvela – Verner Miettinen (+3) – Niko Huuhtanen (2′, +2)
Miko Matikka (2′, +1)

Topias Vilen (A, +1) Aleksi Heimosalmi (2′)
Jimi Suomi (-2) – Tomi Leppanen (-2′, +1)
Kasper Kulonummi (2′) – Aleksi Malinen (-1)
Vilami Juusola (+1)

Gardien : Aku Koskenvuo
Remplaçant : Juuso Helomaa

Russie

Ivan Miroshnichenko (+1) – Fyodor Svechkov (-1) – Danila Yurov (-1)
Prokhor Poltapov (2′, +1) – Danil Lazutin (+1) – Nikita Chibrikov (C)
Matvei Michkov (-2) – Ilya Kvochko (-1) – Dmitri Buchelnikov
Ilya Ivantsov (A, +1) – Dmitri Katelevski – Ivan Mekhovov
Vsevolod Gaidamak (2′, +1)

Nikolai Makarov – Vladimir Grudinin (-1)
Nikita Novikov (2′) – Arseni Koromyslov (+1)
Alexander Figurin (A, +1) – Vladislav Sapunov (-1)
Artyom Duda

Gardien : Sergei Ivanov
Remplaçant : Valeri Brinkman

Les commentaires sont fermés.