U18 – Le Canada patient en demi-finale

119

L’enjeu de cette demi-finale face à la Suède est d’importance : le Canada n’a plus disputé la finale depuis la médaille d’or 2013, dans une équipe où figurait Connor McDavid.

Dans cette édition, un autre Connor brille : Connor Bedard, 15 ans mais déjà meilleur marqueur d’une Western Hockey League à la saison raccourcie. Ce talent précoce, pas éligible pour la NHL avant 2023, talonne le prodige russe Matvei Michkov (16 ans et lui aussi éligible en 2023) au classement des marqueurs. Le duo de gamin en éclipserait presque Shane Wright, éligible à la draft 2022 et lui aussi ébouriffant depuis le début du tournoi…

La Suède, sur courant alternatif tout le tournoi, aligne pour sa part une génération un peu moins forte que ses prédécesseurs. Les deux équipes se sont affrontées au tour préliminaire, et le Canada avait humilié la défense suédoise avec une fessée 12-1…

Cette fois, la Suède va longtemps maintenir le match très serré. En repoussant les Rouges vers l’extérieur, les joueurs d’Anders Eriksen plient mais ne rompent pas. Ils trouvent même le poteau dans ce premier tiers par Arvid Eljas, en débordement à droite. En dépit d’une large domination au tir (14-5), les Canadiens peinent à entrer dans les zones de vérité et à prendre de la vitesse dans la neutre. La meilleure chance revient à Logan Stankoven sur un service de Dylan Guenther, mais le gardien Carl Lindbom ne craque pas. En face, Gaudreau a donc peu de travail, et chauffe juste sa mitaine sur un tir de Liam Dower Nilsson.

Le deuxième tiers s’ouvre un peu. Après quatre minutes, Connor Bedard accélère dans la neutre. Sa passe est contrée par Eljas à la bleue, mais le jeune attaquant reprend, enchaîne et son tir violent échappe au bouclier du gardien (1-0). C’est la sixième fois en six matchs que le Canada ouvre le score : l’équipe n’a jamais été menée au score depuis le début du tournoi.

Ce but soulage les joueurs de Dave Barr, et même un peu trop. Les défenseurs Guillaume Richard et Corson Ceulemans sont punis de deux minutes sur la même présence. La Suède exploite ce long cinq-contre-trois avec un but rapide, signé Isak Rosen, dont la reprise de volée au cercle droit prend Gaudreau de vitesse. Dans la continuité du jeu de puissance, Rosen échoue sur sa deuxième occasion, dans ce qui s’apparente au tournant du match.

Quatre minutes plus tard, Chase Stillman trouve d’abord le poteau, avant de porter la marque à 2-1 sur une action confuse dans l’enclave, récupérant finalement le palet au deuxième poteau. Bedard enchaîne avec une tentative en « lacrosse ». Le Canada mène après deux tiers et accentue son écart aux tirs (27-14).

Mais ces efforts suédois vont voler en éclats d’entrée en dernière période. Bedard, encore lui, utilise le défenseur Anton Olsson comme écran et tire entre ses jambes, en hauteur (3-1). Il n’y a plus qu’une équipe sur la glace après cela.

Brennan Ohtmann marque entre ses jambes en supériorité numérique, un geste spectaculaire (4-1).

Francesco Pinelli trouve la cible d’un lancer lointain (5-1)… Shane Wright, Connor Bedard, au rebond pour son triplé et Conner Roulette vont ensuite marquer en deux minutes.

Le Canada jouera donc pour la médaille d’or, récompense d’un tournoi impressionnant offensivement. Les deux meneurs attendus auront répondu présent, avec ce triplé de Bedard, et 1 but et 3 assistances de Wright…

Désignés joueurs du match : Chase Stillman (Canada) et Simon Edvinsson (Suède)

Commentaires d’après-match :
Anders Eriksen (entraîneur de la Suède) : « Nous avons bien joué défensivement pendant deux périodes. Ils avaient beaucoup de tirs, mais peu étaient dangereux, notre gardien pouvait voir le palet. Nous avons une chance au premier tiers à 0-0 avec un tir sur le poteau, puis une autre bonne occasion en deuxième. Un but ou deux d’avance aurait tout changé… mais leur but dès le début du troisième tiers nous a fait très mal et nous avons perdu notre momentum. »

Dave Barr (entraîneur du Canada) : « Notre objectif était de jouer 60 minutes avec constance. Nous l’avons globalement fait. Les deux premiers tiers ont été pauvres en occasions, ils nous ont bien repoussés sur la périphérie. Mais ce troisième but les a forcé à ouvrir un peu plus le jeu, ce qui nous a donné des opportunités. »

Canada – Suède 8-1 (0-0, 2-1, 6-0)
Demi-finale du Mondial des moins de 18 ans. Mercredi 5 mai 2021, 16h00. Comerica Center de Frisco, Texas, États-Unis. 574 spectateurs.
Arbitrage de Sean MacFarlane (USA) et Jake Rekucki (USA) assistés de David Kloucek (TCH) et Patrick Richardson (USA).
Pénalités : Canada 10′ (2′, 6′, 2′), Suède 8′ (2′, 0′, 6′)
Tirs : Canada 56 (14, 13, 29), Suède 17 (5, 9, 3)

Récapitulatif du score
1-0 à 23’50 : Bedard assisté de McTavish
1-1 à 25’00 : Rosen assisté de Lysell et Edvinsson (double sup. num.)
2-1 à 29’51 : Stillman assisté de Wright
3-1 à 40’45 : Bedard assisté de Wright et Ceulemans
4-1 à 43’40 : Ohtmann assisté de Wright (sup. num.)
5-1 à 50’41 : Pinelli
6-1 à 54’52 : Wright assisté de Ohtmann
7-1 à 55’30 : Bedard assisté de Allan
8-1 à 56’56 : Roulette assisté de Clarke et Winterton

Canada

Brennan Ohtmann (+1) – Shane Wright (C, +3) – Dylan Guenther (+1)
Logan Stankoven (A, +4) – Mason McTavish (A, 2′, +3) – Connor Bedard (+3)
Chase Stillman (2′, +1) – Wyatt Johnston (+1) – Francesco Pinelli (+2)
Danny Zhilkin – Brett Harrison – Conner Roulette (+1)
Ryan Winterton (+1)

Nolan Allan (+2) – Brandt Clarke (+3)
Coston Ceulemans (2′, +2′) – Ethan del Mastro (+4)
Olen Zellweger (+1) – Guillaume Richard (2′, +1′)
Jack Matier (+1)

Gardien : Benjamin Gaudreau
Remplaçant : Thomas Milic

Suède

Fabian Lysell (-3) – Liam Dower Nilsson (C, -1) – Simon Robertsson (A, 2′, -4′)
Isak Rosen (-3) – Noah Hasa (-2) – William Stromgren (-1)
Ludwig Persson – Oliver Moberg (A, -1) – Arvid Sundin
Gabriel Kangas (2′, -2′) – Arvid Eljas (-2) – Albert Sjoberg (-2)
Noah Ostlund

Mattias Havelid (-2) – Simon Edvinsson (-3)
Anton Olsson (-4) – Victor Sjoholm (-3)
Elias Salomonsson (2′, -2) – Simon Forsmark
Simon Aho

Gardien : Carl Lindbom
Remplaçant : Hugo Havelid

Les commentaires sont fermés.