Biélorussie – Suède (Mondial U20, Groupe A)

99

La Suède, favorite du tournoi, débute modestement : la Biélorussie joue avant tout son maintien et vise plutôt le match du lendemain contre la Suisse.

Les Scandinaves vont surtout tester leurs combinaisons de lignes, avec pléthore de jeunes talents attendus : Elias Pettersson, Rasmus Dahlin, Erik Brännström, Lias Andersson, Alex Nylander… les premiers choix de draft abondent !

Ce talent incroyable des Nordiques ne met pas longtemps à se mettre en place. La première chance revient à Isac Lundeström, trouvé tout seul au deuxième poteau. Il échoue à bout portant sur Andrei Grishenko. Acculés dans leur camp, les Biélorusses concèdent une pénalité de Yeryomenko, qui a fermé le gant sur le palet. Moins d’une minute plus tard, Dahlin ligne bleue et Pettersson à l’aile s’échangent le palet sur cette supériorité placée, et font bouger la défense. Une ligne s’ouvre, Pettersson s’engouffre et expédie un tir précis en hauteur côté mitaine (0-1).

Trois minutes plus tard, un faire trébucher de Karlström permet simplement à la Biélorussie de prendre un peu d’air, sans vraiment menacer le gardien suédois. La supériorité s’achève même avec une faute de Drozdov et la Suède replace son jeu de puissance. En fin d’avantage, Alex Nylander cafouille un palet à la bleue et, en dépit de ses efforts et de ceux de Liljegren, Sharangovish se montre trop rapide. Il intercepte, décolle et fusille Gustavsson (1-1). Bien vu de la part de l’attaquant du Dynamo Minsk, qui s’était déjà illustré aux championnats du monde à Paris, notamment contre la France.

En dépit d’un nouvel avantage numérique, la Suède rentre au vestiaire sans faire la différence. Si Elias Pettersson a montré de belles choses, ses coéquipiers paraissent un peu empruntés. Ils n’ont concédé que deux tirs, cependant…

Les Jaunes et Bleus accélèrent un peu en deuxième période. Après un nouveau faire trébucher de Drozdov, ils doivent tuer un accrochage de Liljegren et arrivent à la mi-match avec cet agaçant score de 1-1. Durant cette séquence, Axel Jonsson Fjällby parvient à s’échapper et à se présenter seul devant le gardien… mais rate complètement son tir, perdant le palet en route.

Finalement, le match se décante sur une rare incursion biélorusse en zone offensive. Le palet est contré à la bleue et les Suédois font parler leur patinage. Steen démarre plein centre, écarte à gauche vers Nylander et, pendant que ses coéquipiers attirent la défense vers le but, l’espoir de Buffalo remise sur Brännström lancé. Le défenseur s’avance et trompe Grishenko côté mitaine (1-2). Une minute trente plus tard, la Suède déboule à nouveau à pleine vitesse et pose son jeu. Sellgren, à droite, trouve Gustav Lindström en retrait et le tir du défenseur est dévié en route par Gustafsson, qui voit le palet filer entre les jambes d’un défenseur et à droite du gardien (1-3).

Cela commence à aller bien trop vite pour la Biélorussie. Karlström échange avec Brännström à la bleue et le défenseur patiente avant de servir latéralement Jesper Boqvist dans le dos de Martynov. L’espoir des Devils s’avance et nettoie la lucarne opposée (1-4). L’entraîneur Yuri Faikov pose son temps mort…

Un temps mort qui a le mérite de couper le rythme et une charge contre la bande de Steen permet aux Biélorusses de ne pas encaisser d’autre but. 4-1 après deux tiers et Gustavsson n’a eu que quatre arrêts à faire en cinq tirs.

Le dernier tiers est du même tonneau. Martynyuk puni, la Suède ne met que quinze secondes à trouver la cible. Elias Pettersson mène le jeu sur le côté droit, relaie avec Jonsson Fjällby infiltré dans l’axe, ce qui attire la défense. Pettersson renvoie le palet mais cette fois au cercle opposé vers Alex Nylander, qui lance à la cage où traînait Lias Andersson : déviation devant le but (1-5).

La Biélorussie reste inoffensive, défendant bien une faute de Deryabin, et manquant ensuite un jeu de puissance pour une charge avec la crosse de Nylander. De retour au complet, la Suède entre en zone et Lias Andersson chasse le palet sur l’aile gauche. Il s’aide de la bande pour remiser sur Rasmus Dahlin, qui lui redonne le palet d’une petite passe millimétrée. Andersson se montre alors particulièrement précis et le capitaine boucle le score du cercle, côté plaque (1-6). Grishenko tiendra en effet le choc sur deux nouvelles infériorités numériques.

Avec un total de 36 tirs à 9, la Suède n’a pas tremblé pour son match d’ouverture. Elle reste invaincue en tour préliminaire depuis dix ans…

Désignés joueurs du match : Yegor Sharangovich (Biélorussie) et Linus Lindström (Suède)

 

Biélorussie – Suède 1-6 (1-1, 0-3, 0-2)
Mardi 26 décembre 2017, 14h. HarborCenter de Buffalo, Etats-Unis. 1754 spectateurs.
Arbitrage de Jacob Grumsen (DAN) et Mikko Kaukokari (Finlande) assistés de William Hancock (USA) et Rene Jensen (DAN).
Pénalités : Biélorussie 16′ (6′, 2′, 8′), Suède 8′ (2′, 4′, 2′)
Tirs : Biélorussie 9 (2, 3, 4), Suède 36 (10, 14, 12)

Récapitulatif du score
0-1 à 08’44 » : Pettersson assisté de Dahlin (sup. num.)
1-1 à 14’56 » : Sharangovich (inf. num.)
1-2 à 30’57 » : Brännström assisté de Nylander et Steen
1-3 à 32’33 » : Gustafsson assisté de G. Lindström et Sellgren
1-4 à 34’18 » : Boqvist assisté de Brännström et Karlström
1-5 à 42’17 » : Andersson assisté de Nylander et Pettersson (sup. num.)
1-6 à 51’07’ : Andersson assisté de Dahlin et Karlström

Biélorussie

Attaquants
Viktor Bovbel – Ilya Litvinov – Igor Martynov
Ivan Drozdov – Yegor Sharangovich (A) – Maxim Sushko (C)
Sergei Pishuk – Dmitri Grinkevich – Vladislav Ryadchenko (A)
Alexander Lukashevich – Artyom Anisimov – Arseni Astashevich
Vladislav Mikhalchuk

Défenseurs
Dmitri Burovtsev – Vladislav Sokolovski
Dmitri Deryabin – Vladislav Yeryomenko
Andrei Gostev – Vladislav Martynyuk
Vladislav Gabrus

Gardien :
Andrei Grishenko

Remplaçant : Dmitri Rodik (G). Réserviste : Nikita Tolopilo

Suède

Attaquants
Fredrik Karlström – Lias Andersson (C) – Jesper Boqvist
Alexander Nylander (A) – Linus Lindström – Elias Pettersson
Oskar Steen – Isac Lundeström – Tim Soderlund
Axel Jonsson Fjällby – Marcus Davidsson – Fabian Zetterlund
Glenn Gustafsson

Défenseurs
Jacob Moverare (A) – Timothy Liljegren
Erik Brännström – Rasmus Dahlin
Jesper Sellgren – Gustav Lindström
Linus Hogberg

Gardien :
Filip Gustavsson

Remplaçant : Filip Larsson (G). Réserviste : Olle Eriksson Ek

Les commentaires sont fermés.