République Tchèque – Biélorussie (Mondial U20, groupe B)

101

Vingt-quatre heures après leur défaite face aux Russes, les Biélorusses remettent le couvert contre des Tchèques reposés et plutôt en vue dans ce tournoi.

En vue, mais pas très à l’aise en début de partie. Les Tchèques se font piéger lorsque Galvas retient un adversaire. Le jeu de puissance biélorusse possède une fiche gachette en la personne de Sharangovich, qui expédie un tir millimétré depuis le cercle droit (0-1). La réaction tarde à venir. Chytil, de derrière la cage, ne parvient pas à trouver le cadre sur un rebond.

Et ce premier tiers ne s’arrange pas, lorsque Kurovsky commet l’irréparable : un sévère coup de crosse sur Gabrus à mi-période qui lui vaut cinq minutes de pénalité et une méconduite de match… Du travail en vue pour le gardien tchèque Korenar, qui, avec l’aide d’une défense attentive, tient le choc. Kristian Reichel se permet même un contre, bloqué par le gardien biélorusse. Chytil enchaîne dans la dernière minute avec un débordement à droite, et se trouve propulsé dans le gardien par Deryabin. Spectaculaire, mais sans dommage.

Les Tchèques sont empêtrés dans un joli bourbier. Dès la reprise, Sushko travaille fort derrière la cage et renvoie le palet dans l’enclave. Il y a Pishuk, qui manque le palet et fixe la défense, mais aussi Drozdov, qui reprend du revers entre les jambières de Korenar (0-2). Fin de partie pour le gardien, remplacé par Skarec.

Un changement qui sert l’électro-choc. Les Tchèques vont rugir à nouveau et marquer pas moins de cinq buts en un quart d’heure ! Reichel déborde à gauche et sert Safin au deuxième poteau. Le palet est sauvé et Pavlik prend le rebond, qui rentre avec un peu de chance (1-2). Trente secondes plus tard, contre-attaque cinglante. Necas et Budik s’échangent le palet et celui-ci revient finalement sur le défenseur Hajek, tout seul plein axe. Égalisation (2-2).

Quatre minutes de jeu, Deryabin sort et Kaut trouve Michnac dans le slot. Zadina surgit au deuxième poteau et bonifie le rebond (3-2). Le calvaire biélorusse continue six minutes après, lorsque Zachar contourne la cage et trouve Chytil collé au poteau (4-2). Puis un deux-contre-deux permet à Chytil de lancer Pavlik plein axe pour un cinquième but en deux temps (5-2).

Après cette déroute, Rodik entre en feu et remplace le malheureux Grishenko. Un mouvement qui, là encore, sert d’électro-choc. Reichel puni pour obstruction, la Biélorussie réduit la marque par son sniper habituel. Suhsko, esseulé dans l’axe, écarte vers Sharangovich pour une volée gagnante au cercle (5-3).

Après ce deuxième tiers complètement fou, le troisième débute par une méconduite de Pavlik puis une pénalité de Martynyuk. Cette crosse haute n’est pas exploitée, mais celle de Salda, si. Drozdov déborde côté gauche dans cette supériorité biélorusse, échappe à une charge le long de la bande et trouve en retrait Martynov lancé (5-4).

À mi-période, les Tchèques ne parviennent pas à se débarrasser de ces collants biélorusses. Fort heureusement, trois minutes plus tard, Budik récupère ligne de fond et lance le contre tchèque. Sa passe vers l’aile envoie Zachar à pleine vitesse. Il n’utilise pas son compère sur ce deux-contre-un et marque avec maîtrise du revers côté mitaine (6-4).

Fini ? non ! La Biélorussie va encore se rapprocher une minute trente plus tard. Gabrus intercepte un palet dans la neutre et tente sa chance face à trois défenseurs. Son lancer en entrée de zone piège Skarek (6-5).

Les Tchèques prennent trois points contre la Biélorussie : c’était attendu. Mais celle-ci a proposé une résistance inattendue et une rencontre ouverte, durant laquelle quatre gardiens auront foulé la glace. Il va falloir en tirer des leçons défensives !

Désignés joueurs du match : Marek Zachar (République Tchèque) et Vladislav Gabrus (Biélorussie)

 

République Tchèque – Biélorussie 6-5 (0-1, 5-2, 1-2)
Samedi 30 décembre 2017, 12h. Key Bank Center de Buffalo (USA). 5222 spectateurs.
Arbitrage de Jacob Grumsen (DAN) et Artur Kulev (RUS) assistés de Franco Castelli (SUI) et Rene Jensen (DAN).
Pénalités : République Tchèque 41′ (27′, 2′, 12′), Biélorussie 4′ (0′, 2′, 2′)
Tirs : République Tchèque 39 (12, 13, 14), Biélorussie 21 (8, 7, 6)

Récapitulatif du score
0-1 à 08’31 : Sharangovich assisté de Yeryomenko et Litvinov (sup. num.)
0-2 à 20’48 : Drozdov assisté de Sushko et Bovbel
1-2 à 21’29 : Pavlik assisté de Safin et Reichel
2-2 à 21’53 : Hajek assisté de Necas et Budik
3-2 à 25’58 : Zadina assisté de Michnac et Kaut (sup. num.)
4-2 à 32’45 : Chytil assisté de Zachar et Hajek
5-2 à 35’26 : Pavlik assisté de Chytil
5-3 à 38’45 : Sharangovich assisté de Sushko et Bovbel (sup. num.)
5-4 à 50’27 : Martynov assisté de Drozdov et Yeryomenko (sup. num.)
6-4 à 53’23 : Zachar assisté de Budik
6-5 à 54’52 : Gabrus
 

République Tchèque

Attaquants
Marek Zachar – Filip Chytil – Ostap Safin
Filip Zadina – Martin Necas – Albert Michnac
Martin Kaut – Kristian Reichel – Radovan Pavlik
Daniel Kurovsky – Petr Kodytek – Krystof Hrabik
Jakub Lauko

Défenseurs
Libor Hajek – Vojtech Budik
Filip Kral – Jakub Galvas
Radim Salda – Ondrej Vala

Gardien :
Josef Korenar puis à 20’48 Jakub Skarek

Remplaçant : (G). Réserviste : Milan Kloucek (G)

Biélorussie

Attaquants
Viktor Bovbel – Yegor Sharangovich (A) – Maxim Sushko (C)
Sergei Pishuk – Ivan Drozdov – Igor Martynov
Alexander Lukashevich – Ilya Litvinov – Vladislav Ryadchenko (A)
Dmitri Grinkevich – Artyom Anisimov – Arseni Astashevich
Vladislav Mikhalchuk

Défenseurs
Vladislav Gabrus – Vladislav Yeryomenko
Dmitri Deryabin – Vladislav Sokolovski
Andrei Gostev – Vladislav Martynyuk
Dmitri Burovtsev

Gardien :
Andrei Grishenko puis à 35’36 Dmitri Rodik

Réserviste : Nikita Tolopilo​ (G)

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

Aenean consequat. amet, efficitur. diam in venenatis