Parcourir Tag

Mondiaux 2019

La force tranquille russe

Seule sélection ne comptant aucune défaite à ce jour dans la compétition, la Russie enverrait un message fort en cas d’invincibilité durant toute la phase de poule. Le chemin est toutefois encore long puisqu’il reste à affronter la Suisse et la Suède. La Nati a concédé sa première défaite hier face à la Suède (4-3) et tâchera de présenter le meilleur visage possible dans l’optique d’aller chercher la meilleure place en vue des quarts de finale.

Les États-Unis condamnent le pays hôte

Les États-Unis sont l'ennemi à abattre pour la Slovaquie qui peut espérer se qualifier en cas de double échec de la bannière étoilée sur ses deux dernières sorties du groupe. Si bien que, le temps d'un match, l'Allemagne, qui avait pourtant frustré le pays hôte mercredi, évolue presque à domicile, la Steel Aréna toute entière encourageant avec ferveur toute offensive des aigles et sifflant à l'inverse les incursions américaines. De quoi se regonfler le moral après une cuisante défaite la veille contre le Canada.

L’Autriche sabote volontairement son match

Le sélectionneur tchèque Miloš Říha continue de faire tourner sa deuxième et sa quatrième ligne, en chantier. Palát recule de l'une à l'autre au profit de Jaškin, tandis que Filip Chytil, le jeune centre des New York Rangers, retourne en tribune. C'est un match idéal pour des réglages car l'Autriche a clairement fait le choix de privilégier le match capital pour le maintien, demain face à l'Italie. Son entraîneur Roger Bader pouvait bien prétendre qu'il imite la France, aucun pays n'avait osé si impudemment faire une croix…

La Slovaquie ravit son public

La Slovaquie n’a plus rien à perdre. Ses espoirs de quart-de-finale s’amenuisent au fil des matches et il faudrait maintenant que les États-Unis soient vaincus sur leurs deux dernières rencontres et qu’elle remporte évidemment les siens. Alors, contre la Grande-Bretagne, toujours bredouille et qui a subi près de 250 tirs cadrés depuis le début de tournoi, il ne reste plus qu’à la Double-Croix à amuser la galerie. Les deux pays ont déjà croisé le fer il y a deux semaines en préparation et cela s’était soldé par un 6-1 en…

Le Mondial est Stone

Avec déjà 12 points, l'Allemagne a décroché l'une des quatre places qualificatives en quarts de finale. La défaite du Danemark plus tôt dans l'après-midi a éliminé un concurrent, et la Slovaquie, qui pourrait revenir à égalité, ne peut la doubler - le but de Draisaitl à trente secondes de la fin a assuré aux hommes de Toni Soderholm la différence de buts particulière.

Premier point pour Jack Hughes

Depuis sa défaite initiale contre le pays hôte, les États-Unis et leur pléiade de joueurs de NHL ont fait le boulot sans donner l’impression de s’employer. Qu’en sera-t-il contre le Danemark, que ses performances en dents de scie maintiennent encore dans la course aux quarts de finale ? Nicklas Jensen inquiète déjà Cory Schneider, d'abord en angle fermé à droite puis sur une reprise à bout portant dans le slot. Le goalie des Devils bloque les deux tentatives. Le Danemark, poussé par un public venu nombreux ce samedi midi,…

La Finlande à l’usure

Finlande-Grande Bretagne ou le duel des deux derniers adversaires de la France... Qu’attendre ce cette affiche déséquilibrée sinon la confirmation de l’écart de niveau entre le numéro 5 mondial et le promu de la bande ? Un nouveau fait d’armes de Kakko ? La Grande-Bretagne est coriace en entame de match et ne laisse rien aux Finlandais, aussi nonchalants que la veille contre le Danemark. Une pénalité de Ben O'Connor (5'54) pour rudesse permet au Suomi de s'installer enfin durablement dans le camp britannique.…

Dame-Malka battu par Gudas

0 but marqué et 30 buts encaissés en quatre défaites : l'Italie va-t-elle enfin adoucir ce bilan amer ? Comme elle rejoue dès demain après-midi contre la Norvège, elle pourrait être tentée de faire l'impasse sur ce match face aux Tchèques. Mais une impasse à un championnat du monde, c'est compliqué, surtout dans une patinoire à guichets fermés devant des supporters tchèques surexcités. Tommaso Traversa, qui avait été retranché de l'effectif mais a été rappelé après la blessure de Morini, fait ses débuts. La République…

Un espoir trop vite éteint

Après la défaite contre le Canada, la France affronte une Slovaquie en pleine déprime. Les locaux savent que leurs rêves de quarts de finale sont devenus une douce utopie et que même un sans-faute sur la fin de tournoi ne suffira peut-être pas. Le pays appelle à la démission du staff et critique fortement la préparation mentale : depuis trop d'années, l'équipe craque en fin de match et gaspille de solides avantages au score. Les deux défaites à une poignée de secondes de la fin contre le Canada et l'Allemagne mettent le pays…

L’Autriche ferait mieux de ne pas critiquer la France

"La France ne fait rien d'autre depuis des années que se concentrer sur les matches-clés. Tous les autres, ils les laissent filer." C'est par ces mots que Roger Bader, l'entraîneur suisse de l'Autriche, a tenté de redéfinir la mission de son équipe après quatre défaites, la dernière très lourde contre la Suède (1-9). Bader ferait mieux de mieux choisir ses exemples, en évitant d'oublier que l'équipe de France a battu la Russie (2013), le Canada (2014), la Finlande et la Suisse (2017)... Il pourra parler quand son équipe en…

Bébé le matin, doublé le soir

Alerte bébé dans le camp tchèque ! On commence à avoir l'habitude puisque le gardien Patrik Bartošák était parti dans la nuit qui a suivi ses débuts en championnat du monde pour assister à l'accouchement... Cette fois, c'est le capitaine Jakub Voráček qui a été accompagné à 4 heures du matin par le directeur d'équipe Jan Černý jusqu'à la maternité de Uherské Hradište, où il a assisté à la naissance de son fils Matěj. Absent de l'entraînement, il est revenu dans l'après-midi et est aligné le soir. Il faut dire que l'enjeu est…

La Finlande sans briller

Les Finlandais ont bénéficié de deux jours de repos après trois gros morceaux que sont le Canada, la Slovaquie (victoires) et les États-Unis (défaite). Le Danemark s’est fait plaisir contre les Britanniques deux jours plus tôt et se retrouve, à mi-parcours, en position d’outsider avant un calendrier chargé. Sa quête de points devra se faire sans sa tête de gondole Lars Eller, qui a quitté l’effectif danois en accord avec la fédération nationale. L'entame est assez active, mais les défenses sont bien en place et les tirs ne…

La Grande Désillusion

Passée par toutes les émotions contre le Canada, la Slovaquie a eu une journée de repos pour digérer une défaite frustrante et surtout éteindre une mini crise diplomatique née du comportement fruste des supporters locaux en fin de rencontre (jets de bouteilles sur la glace et sur le banc adverse, hymne canadien conspué). Igor Nemeček, chef de l’organisation du Mondial, s’est empressé de réagir en envoyant une lettre d’excuses aux dirigeants de l’équipe à la Feuille d’érable. Une affaire qui ternie l’image du pays hôte,…

Annoncer un massacre ne l’évite pas

Personne n'a atteint les 10 buts dans ce Mondial malgré plusieurs gros scores. Le massacre le plus redouté concerne ce match : l'Italie, qui a subi plus de 60 tirs par match en moyenne (!), affronte une Russie qui regorge de talent offensif. Il y a deux ans à Cologne, cela avait fait 10-1. Même concéder moins de lancers que précédemment ne semble pas une garantie quand on connaît la propension naturelle des Russes à privilégier la passe parfaite. On plaint d'avance Andreas Bernard, titularisé de nouveau malgré ses énormes…

La Suisse déjà en quart des Mondiaux

Jusque-là dans l'ombre de la Russie, on retrouve en tête du groupe B la Suisse qui a aligné 3 victoires en 3 matchs. Après avoir atomisé l'Italie (9-0) et bataillé contre la Lettonie lors d'un match rythmé (3-1), la Suisse a obtenu mardi soir un succès net et sans bavure contre l'Autriche (4-0). La voie pour les quarts de finale est désormais grande ouverte pour la sélection de Patrick Fischer. Le défenseur junior Janis Moser s'est blessé à la main au dernier match, mais il a été convenu avec son club qu'il reste jusqu'à la…

Bowns n’a pas suffi

Dans une patinoire sonore et tout acquise à leur cause, les Britanniques affrontent les Etats-Unis pour la première fois depuis 1962 : lors des Championnats du monde à Colorado Springs, les Etats-Unis avaient gagné 12-5.

La Suisse a franchi un cap

La Suisse a démontré en ce début de championnat qu'elle était devenue suffisamment solide pour imposer son jeu aux équipes moins bien classées qu'elle. Elle a atomisé les faibles Italiens (9-0) et s'est défait des coriaces Lettons (3-1). Mais il reste encore un test à passer de ce point de vue : l'Autriche, qui a poussé la Nati aux tirs au but et en prolongation lors de leurs deux précédentes confrontations en 2016 et pas plus tard que l'an passé en 2018. Avec un blessé et un malade, Roger Bader, l'entraîneur - suisse - de…

Une différence de rigueur

La France et l'Allemagne ne s'aiment pas trop, sur la glace. On se souvient de derniers matchs très tendus, à commencer par le dernier aux Mondiaux, celui de 2016, que la France avait remporté 3-2 aux tirs au but. Un an plus tôt, à Prague, l'Allemagne avait gagné 2-1 un match très accroché. Cette fois encore, l'enjeu est important entre deux pays proches au classement mondial. Forte de ses deux victoires initiales, la formation germanique peut légitimement prétendre aux quarts de finale, et se prépare à un choc contre la…

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

ut odio Praesent venenatis, venenatis commodo mi, facilisis accumsan id eleifend